Nous aimons bien partager avec vous les tendances du marché immobilier, juste avant les vacances de février. En effet, le marché est souvent calme à cette période et redémarre après les vacances.

 

1°- ZOOM IDF et Paris pour les biens immobiliers

Quelques chiffres à retenir…en Octobre 2018

En IDF le prix/M2 = 6000 /M2 

En IDF en 1 an, les prix des logements (appartements anciens) ont augmenté de 4,7%. Le prix moyen d’une maison est de 311 400 €, avec une augmentation de +2,4%.

Les hausses annuelles des appartements sont plus fortes en petite couronne (+ 3,1%) que en grand couronne (+1,9%). En petite couronne, le prix moyen d’une maison est de 371 000 € et de 286 500 € en grande couronne.

 

A paris, le prix/M2 = 9 550 €/M2

A Paris, en 1 an, les prix des logements (appartements anciens) ont augmenté de +5,9

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2°- Zoom au niveau national

En France, le volume des ventes en 1 an = 950 000  transactions

 

On peut dire que l’augmentation des prix a été globale au niveau national.

En France, en 1 an, le prix des LOGEMENTS ANCIENS a augmenté de +2,9%

En Province, en 1 an, le prix des LOGEMENTS ANCIENS a augmenté de +2,7%

En IDF, en 1 an, le prix des LOGEMENTS ANCIENS a augmenté de +3,5%

 

Quelques exemple de villes :

Observatoire LPI – Baromètre LPI SeLoger de janvier 2019.

prix moyen/M2 à Marseille = 2 390 € avec +2,9% d’augmentation en 1 an

prix moyen/M2 à Bordeaux = 4 310 € avec + 17% d’augmentation

Prix moyen/M2 à Lyon = 4000 € avec +8,3% d’augmentation

Prix moyen/M2 à Nantes = 2910 € avec +3,9% d’augmentation

 

3°- Comment se comportera le marché en 2019 ?

 

En février 2019, les prix sont toujours en hausse : 

En IDF, le prix/M2 en février 2019 = 6000 €

A Paris, le prix/M2 en février 2019 = 9 650 €

Et les taux d’intérêt restent toujours faibles, très faibles contrairement à tout ce que les économistes prévoient..

 

Mais on observera une tendance à la baisse après février  2019, selon la chambre des notaires :

D’une part, l’ immobilier reste lourdement taxé, notamment avec l’IFI (anciennement ISF), d’autre part les Gilets jaunes ont eu un impact négatif sur notre croissance économique, et sur l’image que la France renvoie à l’International.

D’autre part, le prix d’acquisition de plus en plus élevé repousse les primo accédants, qui n’achètent plus à Paris…De plus l’achat immobilier ne semble plus être la priorité des français (Challenge, TNS Sofres). Les français hésitent à emprunter : en 2016, environ 5,4% des particuliers comptaient souscrire 1 crédit , mais en 2018 ils ne sont plus que 4,2% à vouloir le faire…

En revanche, les conséquences du Brexit restent la grande inconnue. Même si nous voyons de nombreux français expatriés à Londres, revenir à Paris, mais aussi notamment à Bordeaux, Lyon, Aix en Provence ou encore en Normandie, on ne sait pas encore qu’elle sera la décision finale… »Wait and see » car décision prise le 29 mars 2019

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>