Chez Homelike Home, nous savons non seulement chercher et trouver des appartements,  mais aussi les rénover, les décorer et les livrer clés en mains. Grâce à Olivia Samson, associée chez Homelike Home et à sa structure SO WORKSHOP, nous réalisons de nombreux travaux dans les appartements dénichés pour nos clients. En effet, pas toujours facile de chiffrer le montant que représentent des futurs travaux, et surtout de savoir ce qu’il est possible de faire abattre, un mur porteur, transformer une pièce de vie en une pièce d’eau et inversement, mais aussi surtout toujours bien lire le règlement de copropriété pour être certain d’être en conformité avec la copropriété !

Alors voici quelques photos de nos AVANT APRES qui illustrent nos dernières trouvailles :

Un appartement de 140 M2 déniché dans le 75009 :

Appartement composé de 3 chambres + 1 chambre de service  pour l’aîné des enfants et un double séjour/cuisine américaine de 65m2.
Réhabilitation totale: on a modifié tout le plan, abattu des cloisons et posé un IPN de 5m de long.
Tout est sur-mesure, cuisine thermolaquée et Corian, salle de bains thermolaquée et Zimbabwé,
Verrières métal sur mesure…le parquet chevron d’origine  a été entièrement déposé afin d’isoler phoniquement le sol de l’appartement puis re-posé ensuite.
Nous nous sommes également occupés d’une partie de la décoration, notamment pour l’ensemble des rideaux.
Budget travaux : 250 000 € avec une durée de 5 mois de travaux
Deux appartements de 83 M2 + 45 m2 que nous avons dénichés dans le 75017. Ces 2 appartements ont été réunis en un seul et même appartement en duplex :
A l’origine 2 appartements distincts que l’on a réunis pour créer un duplex.
On a revu tout le plan, créé un escalier et tout fait sur mesure.
Création de 3 chambres, dont une suite parentale avec une grande douche double de 5m2.
On a également recherché une partie du mobilier en partie : Ambiance années 50 acidulée.
Budget : non communiqué
6 mois de travaux

 

Un petit investissement locatif situé dans le 75011 :
Comment optimiser un studio de 17m2 !
Le challenge était de créer une jolie ambiance avec tout le confort et les rangements nécessaires.
Budget: 30 000 € et 2 mois de travaux

Un Appartement de 52 m2  dans le 75009 :

 Un chantier exclusivement tourné autour des  travaux de menuiserie.
Aménagements de placards  car les rangements étaient inexistants dans l’appartement.
Budget: 10 000 €
Durée des travaux : 1 semaine avec montage des meubles et peinture.
Et un dernier exemple de rez-de-jardin avec jardin/terrasse à Neuilly sur Seine :
Pas toujours facile de se projeter en visitant un appartement. Chez Homelike Home, on a les idées pour visualiser le potentiel d’un appartement et ce, dès la première visite. Confiez nous votre recherche d’appartement mais aussi de suivi de travaux avec l’équipe d’architectes de SO WORKSHOP. On déniche votre futur appartement ou maison aussi bien à Paris et le Grand Paris, mais aussi à Aix en Provence, Bordeaux, Lille, Lyon, Marseille, Nice, Normandie…N’hésitez pas à nous contacter !

 

 

Aujourd’hui, c’est au tour de Cécile LOIN de se prêter au jeu du portrait chinois. Cécile est une des spécialistes du Grand Paris, notamment du Grand Ouest. Les villes comme Chatou, Rueil Malmaison, Croissy sur Seine, Le Vésinet, Versailles n’ont plus aucun secret pour elle. Cécile connaît aussi très bien Paris puisqu’elle y a travaillé de nombreuses années, mais ne reviendrait habiter pour rien au monde dans Paris intra muros, après avoir goûté aux joies d’une maison avec jardin…

 

 

1°- En quelques mots, ton parcours? 

Après des études de commerce, j’ai fait mes premières expériences professionnelles dans le monde de la banque en tant que Cambiste. Mais attirée depuis toujours par la décoration, notamment par l’organisation et l’optimisation des espaces intérieurs, j’ai décidé par la suite de me consacrer pleinement à une activité d’agencement et de décoration en co-gérance avec mon mari, tout en développant une partie Home Staging.

 

 

 

2°- Comment es-tu devenue « dénicheuse d’apparts »?

Je suis devenue dénicheuse d’appartement un peu par hasard, il faut bien l’avouer, car c’est un métier que je ne connaissais pas il y a encore quelques années. C’est grâce à ma belle-fille, qui après avoir fait appel à un chasseur d’appartement, m’a dit « me voir » dans ce métier, que je m’y suis intéressé. J’ai également  visité des biens pour mon frère qui cherchait à s’installer sur Chaville ou Viroflay, après un  séjour de plusieurs années en Inde. J’ai donc cherché et visité « avec ses yeux ». J’ai adoré cette mission  de dénicheuse de biens, qui m’a permis de conjuguer l’ensemble de mes compétences et expériences.

3°- D’où viens-tu?

Née à Albi, d’une mère d’origine grecque, et d’un père militaire français muté tous les 6 mois, j’ai donc passé mon enfance à déménager, avec pour seule stabilité les grandes vacances qui nous rassemblaient en famille sur l’ile de Rhodes (Grèce). Installée à Versailles puis Chaville pour mes années de lycée, Paris pour mon activité professinnelle, je suis aujourd’hui bien ancrée dans l’ouest parisien, même si c’est toujours avec un plaisir immense que je retourne régulièrement retrouver mes racines « grecques ».

 

4°- Pourquoi avoir choisi l’Ouest Parisien? 

Je suis arrivée en région parisienne, il y a, 30 ans. D’abord Versailles, puis Chaville, Puteaux au début de mon mariage, et aujourd’hui le triangle d’or de la boucle de Seine formé de trois villes : Le Vésinet, Chatou, Croissy-sur-Seine. C’est une région que j’adore, avec une énergie qui ne peut que ressourcer, à moins de 20 kms de Paris, desservie par le RER A et qui ne cesse d’évoluer avec ses écoles internationales. Il y fait bon vivre car c’est un véritable poumon de verdure lorsque l’on passe la Seine par le pont de Rueil 2000.

Profiter des bords de Seine avec ses rendez-vous au sommet…

 

5°- Grâce à ton métier, tu parcoures Paris et ses alentours en long, en large, et en travers…. mais si tu étais un quartier, un seul, tu serais? 

A Paris, je serais sans aucun doute le 15ème arrondissement avec son pont de Grenelle, qui tous les instants nous offre la plus sublime des vues.

 

Dans les Yvelines, je serais le pont qui traverse la Seine de Rueil 2000 à Chatou et qui a inspiré les peintres impressionnistes.

 

 

6°-Et une rue en particulier?

C’est une question difficile car à Paris il y a tellement de rues incroyables. Je vais tout de même rester dans le 15ème arrondissement et je dirais la rue du Commerce, car elle reflète le dynamisme de ce quartier en ébullition, avec ses petits commerces qui offrent toutes les commodités a portée de main, tant appréciées par les familles.

 

7°-Si tu étais un parc ou un jardin?

 

Je ne peux plus parler du bois de Vincennes avec cette question ! Je dirais donc le parc des Buttes Chaumont. Il est magnifique et atypique. On peut y admirer des arbres extraordinaires. J’aime aussi aller boire un verre au Rosa Bonheur !

 

8°- Une boutique?

Si j’étais une boutique, je serais un magasin de décoration proposant de belles œuvres originales inscrites dans le développement durable et de proximité, encourageant également les jeunes designers par du mécénat pour les aider entre autre à se faire connaître.

 

 

 

 

9°- Un objet déco?

Je serais la lampe de chez DOD, jeune créateur français recyclant les vieux meubles ou plancher bois pour en faire ses lampes modulables à l’envie et dont les couleurs (peinture faite de pigments naturels) sont choisies pour s’inscrire dans la décoration du lieu qu’elle occupe.

 

 

 

10°- Et si tu étais un restaurant?

Je serais un bistrot, le « Café des artistes », aux Etangs des Corots à Ville d’Avray, dans un cadre végétal extraordinaire et inspirant des étangs. Un endroit à découvrir quelle que soit la saison…!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

11°- Et si tu étais un style de maison ou d’appartement?

Je serais une maison atypique issue de l’ancien, transformée, agrandie, embellie et baignant dans la lumière des verrières…

 

 

 

12°- De toutes tes recherches, quelle est celle dont tu es la plus fière?

Un achat pour un client a l’étranger qui n’a vu qu’en vidéo le potentiel de transformation d’un bien proposé lors d’une succession, et donc « dans son jus ».  C’est en lui proposant un business plan et des avants projets que ce client a réussi à se projeter à distance et a acheté en tant qu’investisseur.

A ce jour, il est toujours aussi ravi et nous a missionnées pour d’autres recherches.

13°- Et celle qui t’a fait le plus transpirer?

Toutes les recherches sont tellement prenantes, qu’il faut monter sur le RING, avec ténacité et abnégation. Mais la mission de trouver le lieu, the ONE, vaut toute cette implication. Quel bonheur de voir nos clients satisfaits et heureux quand ils ont enfin les clés de leur future maison !

 

14°-Qu’aimes-tu particulièrement dans ton métier?

Voir les larmes de bonheur dans les yeux de mes clients quand j’ai trouvé le bien qui « coche » toutes les cases de leur cahier des charges.

 

 

15°- Et si tu devais en changer, tu serais?

J’ai opéré beaucoup de changements professionnels jusqu’à présent : j’ai été cambiste, agenceuse, décoratrice, commerçante en objets de décoration. Le métier de chasseur apporte de multiples cordes à mon arc et je ne changerais pour rien au monde actuellement.

 

16°- Allez, dernière question ! Si tu devais changer quelque chose dans l’Ouest Parisien, ce serait?

Préserver les parcs et jardins, encourager la biodiversité dans les nouvelles constructions, des toits végétaux au-dessus des immeubles, la conservation d’un nombre maximal de M2 à l’habitant….bref repenser l’urbanisation actuelle et redessiner les villes pour les rendre moins stressantes…

 

 

 

Si vous avez un projet immobilier dans l’ouest-parisien, Cecile sera la bonne personne pour vous dénicher votre maison, votre appartement, mais aussi votre futur investissement locatif.

Férue de décoration puis reconvertie, mes expériences riches et variées m’ont permis de développer de larges compétences dans les domaines de l’immobilier. C’est donc tout naturellement que je me suis tournée vers le métier de chasseur immobilier. « Spécialiste de l’Ouest parisien, Hauts de Seine et Yvelines, je saurai vous dénicher le bien qui vous correspond ».

 

La rentrée est traditionnellement synonyme de nouvelles tendances mode? mais aussi nouvelles tendances déco, notamment avec le salon Maison & Objet, qui malheureusement n’a pu avoir lieu cette année, à cause de la Covid 19.

Malgré tout, l’équipe Homelike Home a déniché quelques tendances déco, tendances que l’on rencontre aussi lors de nos nombreuses visites d’appartements aussi bien à Paris, Lyon, Bordeaux….

La Paris design week a eu lieu du 3 au 12 septembre 2020 dans la capitale, une semaine du design placée sous le signe de la reprise d’activité des professionnels de la décoration, du design et des métiers d’art à la rentrée. La rentrée présente ses nouveautés, les matières, couleurs et styles de mobiliers qui vont habiller notre intérieur pour la future saison.

On espère retrouver la nouvelle édition du salon Maison&Objet lors du rendez-vous de janvier 2021, du 22 au 26 janvier 2021…en attendant voici quelques grandes tendances repérées pour cette rentrée bien chahutée !

 

Les 7 tendances déco à adopter pour une rentrée en douceur…

Pour la rentrée 2020, les couleurs chaleureuses sont au rendez-vous ! Le kaki et le Terracotta seront omniprésents dans les collections de l’automne-hiver, ces teintes évoquent la nature et la végétation. On hésite donc pas à les adopter, que ce soit en linge de lit ou sur un pan de mur, avec une tapisserie qui fera son meilleur effet. Sans oublier le vert sapin, mais aussi le bleu canard et le orange qui fait son grand retour..années 70 oblige.

 

Le cannage et les matières naturelles:

 Le cannage fait partie des tendances déco immanquables de l’année 2020. Suspensions mais aussi lampes sur pied, mobiliers, objets de déco tels que des miroirs, ce matériau naturel fait son grand retour. Cet automne, les matières naturelles seront partout : rotin, cannage, raphia, bambou ou encore jute. Elles sont un atout charme et viennent réchauffer les intérieurs, de la chambre au salon. On retrouve aussi le laiton qui apporte une atmosphère chaleureuse.

La céramique, c’est presque automatique:

Qu’il s’agisse de la vaisselle, des luminaires ou des accessoires déco façon sculpture, il est difficile de passer à côté de la céramique tant elle s’invite dans toutes les collections. On l’adopte en version raffinée, aux beaux dégradés de couleur, notamment chez Jars et Serax, ou en version plus brute et pleine de caractère. Rien de plus tendance que de prendre des cours de céramique pour apprendre à maîtriser les secrets de cet artisanat.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le laiton, la touche chic qui apporte une atmosphère chaleureuse:

Le laiton, avec ses teintes dorées et rosées, réchauffe et illumine les pièces de la maison. Ce matériau au fort caractère sera idéal par petites touches sur du mobilier, des éclairages ou de petits objets de déco. Un style vintage qui se marie à merveille avec une peinture style Sarah Lavoine : bleu canard ou vert sapin.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La laine bouclée blanche et le velours signent leur grand retour:

La laine bouclée est souvent synonyme de moments cocooning et douillets, elle sublime chaises, fauteuils, poufs et canapés. Vestige des années 70, la laine bouclée est sur tous les fauteuils ou presque.

Déjà bien installée dans le cercle des tendances, la déco en velours ne passe pas son tour ! On retrouve le velours partout cet automne avec une pièce phare facile à adopter : le pouf. Il se glisse près du canapé ou même dans la chambre pour réchauffer l’atmosphère. Vous pouvez miser sur un canapé ou des coussins en velours côtelé, car c’est le grand retour du velours strié style années 70, et qui fait son entrée dans la maison pour l’hiver 2021.

 

 

La tendance végétale :

Cela fait déjà un moment que la déco se met au vert et, en 2021, les motifs floraux et botaniques seront partout. Sur le linge de lits ou les coussins, au mur en papier peint, mais aussi sur la vaisselle.  Optez pour du papier peint style jungle, des objets de déco imprimés tropicaux et de belles plantes d’intérieur aux fleurs et aux feuilles démesurées.

 

Le Vintage est partout ou presque :

La tendance reste le vintage ! Effectivement, le mobilier d’occasion séduit toujours autant. Que ce soit le travail de designer vintage ou du mobilier neuf inspiré du rétro, l’ancien est encore une fois remis au goût du jour.

Si la tendance était déjà au « rien ne se jette, tout se transforme » avec « l’upcycling » ou le « surcyclage », les aspirations écologiques se réaffirment pour 2021, et le « seconde main » s’offre une nouvelle jeunesse. Chiner et revendre devient le hobby préféré des aficionados de la déco, que ce soit en vide-grenier ou avec les brocantes en ligne style Selency.

Place donc à des pièces anciennes et des objets de caractère dont on prolonge désormais l’histoire, et que l’on peut « twister » à son goût .

Qu’elles soient chinées, héritées ou fraîchement achetées, certaines pièces de mobilier ne demandent qu’à être transformées…

 

 

Et enfin le grand retour du 70’s show !

 

On a remarqué les similitudes entre la mode et la maison, et c’est de plus en plus vrai pour cette rentrée de septembre 2020. En mode, vous n’échapperez pas aux jeans patte d’éléphant et en déco, à la table en travertin…Qu’on aime ou qu’on déteste, les années 1970 sont de retour, mais aussi en matière immobilière. Beaucoup de nos clients se tournent vers les immeubles des années 70, notamment depuis le confinement, car outre le plan hyper optimisé, ces immeubles offrent des balcons et même des terrasses, ainsi que des parkings. Un confort dont on a bien besoin en cette période placée sous le signe de la Covid 19, et qui nous privent de nos libertés.

 

Pierre Paulin, avec son fauteuil « Mushroom »,  remontant en s’évasant pour former l’assise, et le dossier de forme circulaire, mais aussi la fameuse table en marbre et les fauteuils tulipe de Eero Saarinen pour Knoll.

Alors qu’on les pensait démodés à jamais, les codes chers aux seventies sont loin d’avoir dit leur dernier mot. Une vague de couleurs, notamment orange et bleu, déferlent sur les nouveautés cette année, les angles s’arrondissent et le plastique se fait chic. Bref, les années 70 sont partout et nous réconfortent un peu, avec ses formes arrondies et chaleureuses qui nous font oublier cette rentrée chahutée. 

 

 

 

 

 

 

 

FNCIL’Assemblée Générale de la FNCI a enfin eu lieu en zoom…Après l’avoir repoussée à plusieurs reprises, eu égard aux grèves puis au confinement. Nous avons eu l’occasion de partager nos ressentis quant au marché immobilier dans les principales régions et villes de France, à savoir : Bordeaux, Lyon, Nantes, Paris et le Grand Paris.

​Voici dans les grandes lignes, le constat que nous pouvons faire avec les différents membres de la FNCI.

​1°- Un marché très dynamique post confinement à Paris et en Province :

A PARIS, la crise sanitaire et la baisse ponctuelle des volumes de ventes n’ont pas modifié la dynamique haussière des prix.

On note une augmentation des prix de + 8% en 1 an (+ 7,4% en Petite Couronne et de + 5,3% en Grande Couronne)  et un prix/M2 de 10 690 €​ à Paris.

Le confinement correspond à 6 semaines d’effondrement des ventes​.

Au total en Ile-de-France, les volumes de ventes de logements anciens du 2e trimestre 2020 ont baissé de – 28% par rapport au 2e trimestre 2019 (-32% à Paris). 

​La demande reste largement supérieure à l’offre​​ et l’immobilier reste l’investissement préféré des français. Ni les gilets jaunes, ni les grèves ne découragent les primo accédants et les investisseurs français. ​

Le logement en tant que valeur-refuge a été largement confirmé et le confinement a montré l’importance d’être bien logé :

  • Désir de verdure et d’espace.
  • Une revalorisation de l’habitat individuel, à savoir les maisons.
  • Attrait pour la Petite et la Grande Couronne et la Province surtout.
  • Regain d’intérêt pour la pierre refuge car crainte d’une crise financière et volatilité des autres placements. La pierre est une protection pour l’avenir et la retraite. 
  • Les grands projets franciliens (Grand Paris et Jeux Olympiques) ​dynamisent le marché.
  • Le marché locatif reste très tendu notamment avec une pénurie d’offre.
  • Taux des crédits à l’habitat toujours très attractifs.

A BORDEAUX, on note une attractivité qui ne se dément pas !

La forte libération du télé-travail amène une « nouvelle vague » de parisiens qui conservent leur poste sur Paris. et qui désirent s’installer à Bordeaux. On note une stabilisation des prix en 2019-2020, après +38% de hausse entre 2014 et 2019, liée notamment à l’arrivée de la LGV en 2017 – Ligne Grande Vitesse – qui relie Paris à Bordeaux en 2h…. 

Pour la sixième année consécutive, Bordeaux est la ville où les Français aimeraient le plus travailler​ et Bordeaux attire toujours les investisseurs : Début 2020, Meilleurs Agents a établi pour les Echos un classement des villes dans lesquelles on optimise le mieux, le couple rendement – risque locatif. Bordeaux est dans le top 3 (avec Aubervilliers et Pantin)​.

 

A LYON, malgré la situation économique et les incertitudes sur les prochains mois, les acheteurs ont mené leurs projets à terme.

Selon le président de la chambre des notaires du Rhône, on observe même un volume de ventes quasiment rattrapé par rapport au retard accumulé pendant les deux mois de confinement. 

Dans l’ancien, les maisons avec un espace de verdure ou les appartements avec terrasse ou grand balcon ont toujours fortement la côte et se vendent très rapidement, si le prix n’est pas surcôté !

A NANTES, Les biens se font de plus en plus rares et les prix continuent d’augmenter!

Avec plus de 300 000 habitants,  Nantes se place au 6 ème rang des communes les plus peuplées de France. Nantes attire chaque année près de 8 000 nouveaux habitants et entraîne une forte demande de nouveaux logements. Sur les quatre dernières années, on a constaté une augmentation record des prix : près de 10 % / an pour les maisons individuelles et de 5 à 7 % / an pour les appartements. Bien que le marché immobilier nantais soit désormais considéré comme tendu, les prix au m² restent encore abordables pour une ville de cette ampleur avec une moyenne de 3.289 € le m² pour un appartement et de 3.642 € pour une maison.

 

 

​2°- Un marché qui se ralentit depuis la rentrée du mois de septembre, notamment en terme de volume de ventes :

 

PARIS et région parisienne :

La hausse annuelle des prix ralentit un peu dans Paris. On attend une hausse annuelle de +6,6%, pour le mois d’octobre 2020, ce qui fixerait le prix au m2 parisien à 10 860 €. ​​

On voit des modifications de la demande, liées à la crise sanitaire, au développement du télétravail et à de nouvelles attentes vis-à-vis du logement :

  • Mauvaise situation économique mondiale (chômage et revenus).
  • Crainte de l’avenir​.
  • Les taux des crédits immobiliers, toujours très attractifs facilitent les acquisitions MAIS les banques limitent l’obtention de prêt, notamment pour les professions liées au tourisme, aéronautique, hôtellerie, événementiel…) .
  • Attentisme sur le marché immobilier​.

D’après les avants-contrats, la hausse du prix des appartements parisiens devrait ralentir d’ici octobre. Après la petite accélération observée au premier semestre 2020, la hausse annuelle des prix devrait se modérer dans la Capitale car il y a moins d’acheteurs actuellement…D’après toujours les avants-contrats, à fin octobre 2020, les prix des appartements augmenteraient davantage en Petite Couronne (+8,9%) qu’à Paris (+ 6,6%). 

 

BORDEAUX :

Depuis la rentrée de septembre, on note une stabilisation des prix sur Bordeaux (+0,9% en 1 an), mais une augmentation notable dans les villes de la périphérie ((+9,6% à Mérignac, +9,2% à Pessac…) qui confirme la tendance générale de recherche d’extérieurs et de maisons suite au confinement.

LYON :

Depuis la rentrée, dans la métropole lyonnaise, une baisse du volume d’acquéreurs pour certains types de biens et budgets a été constatée. Les grandes surfaces, même dans des quartiers comme le 6ème arrondissement où les biens s’arrachaient au prix fort post-confinement, ont plus de mal à trouver preneur. Un certain nombre de propriétaires qui souhaiteraient vendre ne le font pas, faute de trouver un nouveau bien ou craignant pour leur avenir professionnel, 

Les prix sont au plus haut, les taux d’intérêt restent attractifs mais l’incertitude semble vouloir peser dans les semaines/mois à venir et pourrait avoir un impact négatif sur le volume de transactions. Il est encore un peu tôt pour affirmer une réelle tendance sur les prix pour le semestre à venir, l’évolution de la crise sanitaire risque d’en être l’arbitre. 

NANTES  : 

Les demandes des primo-accédants sont en baisse suite aux restrictions de financement des banques. La demande des investisseurs reste soutenue avec un marché locatif très dynamique.

 

 

3°- Et qu’en est-il avec l’immobilier de bureau :

Entre télé travail, Home Office, une partie des bureaux semblent être désertése…. Les changements d’aujourd’hui ont ainsi des conséquences sur la demande en immobilier d’entreprise et auront un impact sur le mode de consommation des mètres carrés de bureaux !

 

En effet, la crise sanitaire bouleverse non seulement les modes de travail des Français mais également leur rapport au bureau physique. Si bien que les entrepreneurs commencent à changer de vision et de rapport avec l’espace de travail classique, et la charge importante que représente l’immobilier dans les bilans des entreprises, ne fait que renforcer ce questionnement

 

Le salarié est de plus en plus nomade, puisque désormais, 35 % des salariés travaillent à deux endroits ou plus.

Aujourd’hui on assiste à une vaste réflexion autour de l’immobilier de bureaux, du mobilier et des espaces de travail.

Le taux d’occupation actuel des bureaux par les employés en île de France est de 50 À 60 %.

En Ile de France, on recense plus de 100 000 m2 d’espaces de co-working, pour un prix mensuel moyen de 320 € pour un poste de travail, soit 3840 €/an.

Rappelons que le cout d’un poste de travail dans une entreprise est estimé entre 12 000 et 14 000 €/an, et représente le 2ème poste de dépenses derrière les salaires !

Gardez votre temps  pour développer votre activité et confiez votre recherche de bureaux à l’achat ou à la location à Homelike Office.

 

Avec l’évolution du virus de la covid 19 au quotidien, il est encore trop tôt pour voir les réelles conséquences sur l’immobilier d’habitation et l’immobilier de bureaux. Mais il est certain que cette fin d’année 2020 sera très chahutée et que l’immobilier en tirera les conséquences, avec une demande inférieure à l’offre, et donc une baisse des prix à terme. Il est d’autant plus important de se faire conseiller par un professionnel de l’immobilier et notamment un chasseur immobilier, qui défend les intérêts de son client acheteur, afin d’acheter le bon produit au bon prix et de pouvoir revendre facilement quelle que soit la conjoncture. Vous pouvez retrouver la liste des meilleurs chasseurs immobiliers au sein de la FNCI, Fédération Nationale des Chasseurs Immobiliers.

 

FNCI

 

Homelike Home continue son expansion au niveau national, et notamment dans le sud de la France.

Après Aix en Provence, Nice, c’est au tour de Marseille d’ouvrir ses portes. Nous avons la joie de vous annoncer l’arrivée de Sophie Mella au sein de notre dream team Homelike Home.

Il y a 8 ans, Sophie Mella a décidé de quitter son sud natal, originaire de Tarbes, pour faire ses armes à Paris.
D’abord stagiaire chez Homelike Home, elle a ensuite travaillé en tant que gestionnaire de copropriété au sein de cabinets parisiens renommés. Après un tour du monde, écourté par le virus du Covid 19, Sophie est rentrée en France, et a décidé de s’installer à Marseille, comme de nombreux parisiens, qui ont besoin d’espace, de soleil et surtout d’une vie moins stressante que la vie parisienne….
Si les biens à la vente ne manquent pas à Marseille, les biens d’exceptions, eux, sont peu nombreux et s’arrachent au prix fort.  Une connaissance pointue du marché et un réseau de professionnels étoffé sont donc des atouts nécessaires à la réalisation de vos projets immobiliers.
Sophie vous accompagnera pour réaliser tous vos projets immobiliers dans la citée phocéenne : résidence principale ou secondaire, investissement locatif, locaux professionnels… confiez-lui votre recherche! 
Aujourd’hui à 30 ans, il est tant pour Sophie de revenir à ses premiers amours : le sud et Homelikehome ! Confiez-lui votre recherche de résidence principale, résidence secondaire ou investissement locatif, elle saura vous dénicher le bien immobilier de vos rêves.

 

Petit déjeuner de rentrée pour la team parisienne de Homelike Home à l’hôtel Renaissance, à côté de la place de la République. Nous avons eu l’occasion d’échanger sur la rentrée et notamment sur ses tendances immobilières, période toujours placée sous le signe de la Covid 19.

Difficile d’organiser des visites car on sent que les propriétaires ont peur et limitent au maximum le nombre de visiteurs dans leur appartement ou maison…Nous ne pourrons pas organiser d’événement de rentrée Homelike Home comme nous l’avions fait en septembre 2019, avec la Fête des Puces, mais ce n’est que parti remise…vivement 2021 ! Nous vous donnerons nos prévisions et notre analyse de la rentrée en immobilier, fin septembre car il est encore trop tôt pour avoir du recul et vous partager une analyse complète…

 

Rentrée immobilière aussi pour Homelike Office…Après une course folle à travers la France, avec le Tour Auto 2020, nous avons retrouvé Dominique Geoffray en pleine forme avec son équipage saine et sauve…et pour appréhender la rentrée immobilière dans l’immobilier de bureaux, Homelike Office organise une grande campagne d’emailing envoyée cette semaine auprès des dirigeants d’entreprise.

 

Homelike Home grandit tous les jours un peu plus et continue son expansion dans l’ouest parisien avec l’arrivée de Cécile Loin au sein de notre dream team.

Cécile gère aussi une société d’agencement sur mesure, et sais organiser votre futur appartement, en créant des rangements partout où elle peut ! Notamment, installer un bureau dans une chambre à coucher, transformer une chambre en bureau et intégrer la cuisine dans la pièce de vie, Cécile sait faire et surtout Cécile a une grande connaissance de l’ouest parisien depuis de nombreuses années, pour vous trouver la maison ou l’appartement dont vous rêvez.

Cécile connait bien la France et les Dom-Tom car elle a toujours déménagé avec ses parents aux quatre coins de notre cher hexagone, et habite à Croissy sur Seine depuis 15 ans. Cécile connait l’ouest parisien comme sa poche ou presque : Versailles, Chaville, Chatoux, Le Vésinet, Le Pecq, Puteaux- La Défense, Reuil-MalmaisonAlors si vous cherchez une maison, un appartement avec terrasse, un bureau, et même une résidence secondaire proche de Paris, Cécile saura dénicher votre futur Home Sweet Home !

Et encore merci à l’équipe de l’Hotel Renaissance pour avoir organiser un petit déjeuner sous le signe du soleil, sur leur terrasse, patio…

 

Vous l’avez sans doute maintes fois entendu cet été, au sein de vos amis, votre famille,  et encore plus depuis cette rentrée…bon nombre de parisiens veulent quitter Paris pour la province.

Télé travail oblige, quelques parisiens ont découvert les joies de la vie en province pendant cette période de confinement et n’ont pas du tout envie de retrouver notre chère capitale, en cette rentrée 2020 !

 

Et quelle est la tendance du marché immobilier ?

Les statistiques de ventes des Notaires du Grand Paris portent sur la période de mars à mai 2020 et comportent encore près de 8 semaines de confinement total. De ce fait, l’activité recule de 39% par rapport à la même période en 2019 avec une baisse de -39% pour les appartements et -40% pour les maisons.

Après le « trou d’air » du mois d’avril, où le confinement a conduit à un recul de près de 3⁄4 des volumes de ventes, l’activité immobilière en Ile-de-France en mai a rebondi, puisque les premières tendances observées sur le mois de juin confirment un bon niveau de ventes, proche de celui de juin 2019.

Les indicateurs avancés des Notaires du Grand Paris sur les avant-contrats mettent en avant la prolongation et l’accentuation de ces tendances haussières.

Cependant, et c’est un phénomène nouveau, Paris échappe à ces tendances.

Une stagnation des prix semble se dessiner dans la Capitale d’après nos indicateurs avancés de juin à septembre 2020, avec un prix au m2 situé entre 10 700 € et 10 800 €. De ce fait, la hausse annuelle des prix se trouverait ramenée à + 6,2% en un an en septembre 2020, contre 8,2% en septembre 2019. La province n’est pas en reste, puisque la hausse s’y accentue également : +1,7 % au 1er trimestre, après +1,2 % et + 1 %.

Ainsi, pour la première fois depuis mi-juillet 2015, l’évolution sur un an des volumes de transactions est négative (-1,2 %).

 

Les notaires, sur la majeure partie du territoire, témoignent actuellement de la très forte appétence du public pour l’acquisition immobilière qui peut parfois friser l’irrationnel dès lors que certains, qui financièrement le peuvent, souhaitent concrétiser au plus vite une acquisition immobilière. Beaucoup de français ont pris conscience de l’importance de leur « home sweet home » et souhaitent changer de logement après le confinement, mais aussi sécuriser leurs économies face aux soubresauts des marchés financiers, voire la crainte d’une éventuelle nouvelle fiscalité. Enfin, beaucoup d’entre nous ont profité de ce confinement pour épargner, et ont ainsi un « apport » supplémentaire.

 

Ceci tend à confirmer que, même dans un monde devenu défiant, même face à des marchés financiers qui ont repris quelques couleurs, les Français manifestent plus que jamais un intérêt marqué pour la pierre, la sécurité qu’elle leur apporte, tant en garantie de capital qu’en rendement, et dans sa capacité à fournir le complément de revenus dont ils auront sans doute un jour besoin.

 

Il semble envisageable de croire que la France a désormais davantage envie de croire en son avenir. Néanmoins, ce rebond de confiance s’opère en pleine conscience : les Français affirment leurs craintes concernant l’évolution du chômage. Le recentrage des orientations des Français vers des besoins essentiels, révélés par la crise sanitaire, semble naturellement les amener à considérer la qualité de leur logement, comme un paramètre primordial, plus absolu encore qu’il ne l’était traditionnellement: un projet de vie repose souvent sur un projet immobilier. À ce titre, l’assagissement possible des prix sur le court terme est un paramètre qui pourra conforter l’acquéreur dans son intention d’achat.

Par conséquent, il est possible de confirmer les prospectives annoncées lors du trimestre précédent, en soulignant que, sauf à être totalement entraîné par un cataclysme économique ou sanitaire global, les paramètres immobiliers seront les suivants : assagissement des hausses de prix + baisse du volumes de ventes…

La rentrée 2020 sera la marque, plus encore qu’à l’accoutumée, d’un nouveau départ…Pour votre achat en province et à Paris, toute l’équipe Homelike Home est à votre service pour dé-nicher votre nouveau bien immobilier.

 

C’est la rentrée pour tout le monde et également pour le Tour Auto…Cette course avait été annulée en avril 2020 à cause du Covid 19, mais n’a pas découragé les équipages à prendre un nouveau départ ce mardi 1er septembre 2020.

On est très fier de soutenir Dominique Geoffray de notre équipe Homelike Home qui participe activement à la nouvelle édition du Tour Auto 2020.

Voici le programme pour cette semaine de course à travers la France avec un départ demain matin du Grand Palais.

1ère étape : Mardi 1er septembre 2020 avec 430 km de course
Paris – Clermont-Ferrand

2ème étape : Mercredi 2 septembre 2020 avec 380 km de course
Clermont-Ferrand – Limoges

3ème étape : Jeudi 3 septembre 2020 avec 430 km de course
Limoges – Toulouse

4ème étape : Vendredi 4 septembre 2020 avec 445 km de course
Toulouse – Pont du Gard

5ème étape : Samedi 5 septembre 2020 avec 305 km de course pour la dernière étape avec la remise des prix !
Pont du Gard – Circuit Paul Ricard à Marseille

Une traversée de la France qui promet de jolies images…On souhaite bonne chance à tous les équipages et surtout à l’équipe Homelike Home…

 

 

 

 

 

Nous espérons que vous avez passé de sublimes vacances et que vous êtes en pleine forme pour cette rentrée scolaire, reprise du travail sans oublier la reprise immobilière.

Notre équipe Homelike Home est prête pour dénicher votre futur logement, investissement locatif ou résidence secondaire aussi bien à Paris et grand Paris mais aussi à Aix en Provence, Bordeaux, Lille, Lyon, Nice, Normandie. Contactez-nous pour votre recherche…

 

En attendant, belle rentrée à tous et prenez soin de vous…

 

 

Toute l’équipe Homelike Home vous souhaite de très belles vacances.

 

On a hâte de vous retrouver en pleine forme à la rentrée et surtout avec plein de nouveaux projets immobiliers en tête. Nous allons profiter de cette pause estivale pour ouvrir de nouvelles agences Homelike Home à la rentrée à Nantes, Rennes, Tours…

On respire….on profite des beaux paysages français que nous avions sans doute un peu oublié, et on se protège les uns des autres !

A très vite, en pleine forme…