Vous envisagez de retourner au bureau à la rentrée de septembre, ou même dès cet été.

Ce retour au bureau s’accompagnera forcément de nouveaux aménagements…car rien ne sera plus jamais comme avant.

Alors quel sera le bureau de demain dans ce nouveau monde ?

 

Que signifie Flex Office ?

Le flex office consiste à ne pas avoir de bureau attitré au sein d’une entreprise. En règle générale, un salarié à un poste qui lui est attribué, qu’il s’agisse d’un open space ou d’un bureau fermé.

Avec le flex office, l’employé s’installe où il veut … ou presque !

Ce concept tendance qui nous vient d’Outre-Manche séduit de plus en plus d’entreprises françaises.

 

Le flex office, au quotidien dans les entreprises françaises:

Un espace de rangement personnel, sécurisé, est mis à disposition de chaque employé. Il peut stocker son propre matériel: ordinateur portable, dossiers, fournitures, objets personnels… En arrivant au bureau, il lui suffit de récupérer le nécessaire et de s’installer dans l’espace de travail qui correspond le mieux à son emploi du temps !

Une fois la journée de travail terminée, tout doit disparaître ! Le bureau doit être rendu disponible pour qu’un autre employé puisse s’y installer le lendemain, avec son propre matériel. Adieu les photos de sa progéniture accrochées au mur, bye bye les petits gadgets et autres cadeaux qui avaient tendance à s’accumuler sur nos bureaux.

Le salarié est libre de travailler où bon lui semble, dans les conditions qu’il estime les plus agréables et propices à son travail. Depuis un bureau libre, d’une salle de réunion, d’un lounge confortable, d’un espace de coworking, ou même de chez lui, toutes les options sont possibles…Si son domicile est la solution la mieux adaptée à ses tâches, le salarié peut librement opter pour du télétravail (sous condition de validation de l’entreprise bien sûr).

 

Les atouts du flex office:

Le monde du travail bouleversé par l’essor des technologies, évolue en permanence. Il en ressort notamment une réappropriation des lieux, avec des espaces optimisés et surtout une réduction des coûts !

Partager les bureaux, c’est optimiser la surface. Dans certaines entreprises, le taux d’occupation atteint péniblement les 50% sur l’année. Le recours au flex-office peut être une opportunité de réduire les coûts et de rationaliser l’espace. Pas inintéressant quand on sait qu’après les salaires, l’immobilier représente le plus gros poste de dépenses d’une entreprise.

Grâce au flex office, aucune journée ne se ressemble. Le lieu de travail s’adapte aux tâches des collaborateurs, de leur humeur. Pas de doute, le flex office fédère les équipes ! Cette flexibilité permet de casser la routine des employés et contribue ainsi à l’épanouissement professionnel.

Le flex office est l’une des illustrations de la recherche du bien-être du salarié. Conséquence, les entreprises cherchent à optimiser les conditions de travail de leurs employés, en créant des espaces de coworking ou des espaces détente. Les modes de travail sont devenus plus collaboratifs, moins rigides.

Un passage au flex office ne s’improvise pas ! Le flex office suppose une analyse et une adaptation aux habitudes des salariés. L’occupation des postes de travail, les usages liés aux fonctions mais aussi à l’ambition de la société doivent être pris en compte. En moyenne, les entreprises qui choisissent le flex-office optent pour un taux de 0,8 postes de travail par collaborateur.

Le flex-office implique d’être ouvert au digital, pourquoi ? Pour faciliter et permettre la communication entre l’entreprise et le salarié.  En effet, si l’on souhaite que les collaborateurs soient autant opérationnels que ce soit dans l’entreprise ou à l’extérieur, il leur faut une infrastructure solide et des technologies innovantes, qui nécessiteront certainement l’achat de nouveaux ordinateurs portables et surtout des connexions sans fil ultra rapides….

Afin d’embarquer le plus de salariés possible dans un projet qui peut néanmoins en dérouter certains, il faut donc se poser les bonnes questions :

  • Combien de personnes viennent au bureau ?
  • Combien de fois par semaine ?
  • Comment bien gérer le management à distance ?
  • L’augmentation du télétravail fait-il diminuer l’impact carbone ?
  • Flexibilité des horaires ou pas ?
  • Promotion de la marche et de l’usage du vélo?
  • Télétravail ou pas ?

Et surtout est-ce que tout le monde dispose des moyens nécessaires à la pratique de son activité professionnelle chez soi ?

En attendant, chez Homelike Home et Homelike Office, ça fait longtemps qu’on travaille en flex office, avec un bureau en libre service en plein coeur de Paris, dans le 2ème arrondissement, ouvert à tous les collaborateurs qui souhaitent s’y installer !

Notre dream team  peut vous aider à dénicher votre nouvel espace de travail, aussi bien atypique que classique, et surtout vous aider à vous projeter dans un nouveau lieu de vie + lieu de travail…Contactez-nous

 

Sans oublier l’organisation de séminaires  peu ordinaires…

Nous avons organisé un séminaire dans le Perche avec une partie de l’équipe Homelike Home. Quel bonheur de se retrouver pour une cession de travail peu ordinaire, en compagnie de la dream team Homelike Home mais aussi de Marie du Sordet, qui nous a rendu visite.
Partage d’expériences autour de Chez les Voisins et Homelike Home,  bon déjeuner, et surtout bonheur de se retrouver dans un cadre idyllique dans une maison près de Bellême dans le Perche. Ca fait du bien de se retrouver au vert après ces quelques semaines de confinement. On profite de chaque moment de la vie et surtout on apprend à savourer le bonheur quotidien de travailler toutes ensemble au sein de Homelike Home.

Merci à Lara Bel de Homelike Home Bordeaux, ainsi que Sophie Henon de Homelike Home Lyon pour leur présence.

En attendant de dénicher votre nouveau bureau, nous vous souhaitons un bon week-end du 14 juillet en famille, entre amis, à Paris, en province…!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>