Le marché ne finit pas de grimper car au premier trimestre 2019, les ventes ont encore progressé avec des hausses de prix d’environ 4% pour Paris et la Petite Couronne

Malgré la hausse ininterrompue des prix, le marché est resté très actif au 1er trimestre 2019, les acquéreurs tirant toujours profit du niveau très attractif des taux d’intérêt.

Le nombre de ventes de logements anciens est en progression de 9% par rapport au 1er trimestre 2018.

Tous les secteurs sont bien orientés, avec des records historiques de ventes. La Grande Couronne (+14%), est la plus dynamique car l’offre est abondante et les prix encore relativement modérés.

Au 1er trimestre, les hausses annuelles de prix se sont poursuivies au même rythme que les trimestres précédents (entre 4 et 5%) et elles devraient  s’accélérer légèrement à l’horizon du mois de Juillet 2019, d’après les indicateurs des notaires.

 

1°- 1er trimestre 2019 : beau fixe pour le volume de ventes dans de l’ancien, dans la capitale parisienne

Dans le prolongement des deux dernières années, le marché immobilier est resté très dynamique en ce début d’année 2019.

Au 1er trimestre 2019, les volumes de ventes ont encore progressé de 9% par rapport à la même période en 2018. Le prix au m2 dans la Capitale atteint 9 680 € au 1er trimestre 2019, en hausse annuelle de + 6,4%.

Fondamentalement, la valeur refuge attachée au logement, le souhait de devenir propriétaire dès que cela apparaît possible, mobilisent toujours les ménages.

Les taux d’intérêt inférieurs à l’inflation et la hausse continue des prix donnent une justification économique à l’achat.

Les conditions de financement très favorables facilitent les acquisitions : les ventes sont donc rapides…très rapides même car on voit de nombreux appartements vendus dans la journée, même au delà de 2 millions d’euros !

 Désormais, plus aucun arrondissement n’est à moins de 8 000 € le m2. Comme annoncé, la barre des 10 000 € le m2 devrait être franchi au cours de l’été puisque d’après les avant-contrats des notaires, le prix est déjà fixé à 9 990 € pour Juillet 2019…Les prix parisiens atteindraient donc les 10 000 €/m2 au cours de l’été 2019 !!!! qui l’eu cru avec une augmentation de + 27% versus Mai 2015  où le prix moyen au m2 était de 7 880 € !

Chiffre à retenir : Les appartements à Paris : 9680 €/M2 et +6,4% en 1 an

 

Au 1 trimestre 2019, les prix oscillent entre 6 810 € le m2 à Pont-de-Flandres dans le 19e arrondissement de Paris et 16 390 € le m2 à Saint-Germain-des-Prés, dans le 6ème arrondissement de Paris. Le rapport entre le quartier le plus cher et le moins cher s’établit à 2,4.

Le »croissant »des arrondissements à prix »modéré » dans la moitié Est de la Capitale est toujours présent, mais ces arrondissements sont tous maintenant au-dessus de 8 000€ le m2. Dans le coeur de Paris, du 1er au 8ème arrondissement,  les prix dépassent aisément les 11 000€ / m2.

 

2°- Le marché en IDF

L’activité en Ile de France a été dynamique au 1er trimestre 2019, le volume des ventes très élevé, avec de nombreux records historiques d’activité pour la période en Grande Couronne.

La confiance accordée au logement, un contexte économique plus favorable et surtout des taux toujours exceptionnellement bas constituent le socle de cette dynamique favorable, qui semble être appelée à se prolonger dans les prochains mois.

Cependant, la hausse régulière des prix, particulièrement dans Paris et en Petite Couronne et le niveau atteint, constituent une force de rappel et de fragilité du marché. Elle rend les acquéreurs toujours plus dépendants du niveau des taux d’intérêt pour concrétiser leur projet.

Chiffre à retenir : les appartements en Ile de France : 6010 €/M2 et +4,6% en 1 an

D’après les indicateurs avancés sur les avant-contrats des notaires du Grand Paris, les prévisions de prix en Juillet 2019 continueraient leur poussée avec une hausse annuelle de 4,7%, largement initiée par Paris où les prix pourraient donc augmenter de 6,6% de Juillet 2018 à Juillet 2019 et la Petite Couronne avec +4,2%. La Grande Couronne serait stable avec +0,4%.

 

3°- Les prix de ventes par taille de logement

Information à retenir : Acheter un studio coûte plus cher au m2, sauf dans Paris 

On paie habituellement plus cher le m2 d’un studio que celui d’un appartement plus grand, sauf à Paris.. On explique souvent ce surcoût par la présence d’une salle de bain et d’une cuisine dont le coût est réparti sur un nombre de m2 plus faibles que lorsqu’on achète un logement plus vaste. La demande des investisseurs pour ce type de bien et des budgets d’entrée plus modestes constituent d’autres explications possibles à ce surcoût.

En grande couronne, le prix au m2 diminue très fortement avec le nombre de pièces. On paie 3 700 € le m2 pour acheter un studio, soit pratiquement 50% de plus que pour un 5 pièces et plus (2 510 € le m2). Les grands appartements souffrent sans doute de la concurrence des maisons qui ont la préférence de ceux qui souhaitent disposer de place.

Au contraire, à Paris, les grands appartements de 5 pièces et plus, affichent le prix au m2 le plus élevé (9 960 €), suivi des 4 pièces (9 760 €). Ces deux types d’appartements sont plus chers que les studios (9 600 € le m2). En effet, les grands appartements sont rares… et seulement 19% des appartements parisiens vendus sont des 4 pièces et plus !!! Appartements très recherchés mais aussi souvent localisés dans les quartiers les plus chers, dans des immeubles de standing.

Cependant, dans ce marché aux prix très élevés, les écarts restent assez limités : l’appartement parisien de plus de 5 pièces ne coûte au m2 que 10 % de plus que le deux pièces.

 

En résumé, un marché qui ne cesse d’augmenter depuis mai 2015, qui était la bonne période pour acheter semble-t-il…

Petit rappel historique : 2011 marque la fin de la reprise de la hausse des prix, après la crise  financière des subprimes. A l’époque, les prix avaient atteint des records à Paris. Les prix ont ensuite légèrement baissé pendant 4 ans jusqu’en 2015 pour toutes les tailles de logement, avant de repartir à la hausse, conduisant à de nouveaux records de trimestre en trimestre depuis un an. 

 

Pour les prochains mois, les perspectives restent dynamiques même si les fragilités du marché demeurent car les prix ne grimpent pas au plafond !!! En tous les cas, notre équipe Homelike Home peut vous aider à chercher votre futur logement, en toute tranquilité et sans stress…

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>