Le bois s’impose de plus en plus comme structure dans la construction des immeubles, et remplace le fameux béton. Nouveau type de construction idéal pour mieux absorber le C02 qui pollue Paris….

Avez-vous entendu parler de la tour Wood Up dans le nouveau quartier du 13ème arrondissement. Prévue pour 2021, Wood Up, c’est une nouvelle tour de 18 étages, 7000 m2, qui regroupera 107 logements mais aussi des activités commerciales..Tout est en bois, même le mobilier fait avec les restes du bois utilisé pour la construction de la structure de l’immeuble.

 

1°- Le bois est-il plus solide que le béton ? pas certain, car le bois résiste encore mal à la pollution de notre très chère ville. Wood Up devra donc être « encapsulé »de verre !

Quelques notions :

  • 1 tonne de béton émet 159 kilos de CO2 alors que 1 tonne de bois absorbe 1,7 tonne de CO2…La démonstration est vite faite…
  • Mais 10 000 arbres sont nécessaires à la construction de Wood Up. Soit l’équivalent des 28 km2 de la forêt de Blois (Loir-et-Cher) !

 

2°- Pourquoi construire en bois ?

C’est un matériau dont l’emprunte carbone est faible, gros capteur de C02 et c’est un matériau bio-sourcé, ne nécessitant ni bétonnière ni fabrication sur place.

En tout cas ces promoteurs ont réponse à toutes les « craintes intuitives » des acheteurs potentiels.

– Un matériau écolo. Le bois est le seul matériau naturel, abondant et renouvelable. « A l’heure où il nous faut trouver des solutions radicales pour réduire l’empreinte carbone, il est le seul capable d’absorber le carbone et de le stocker, lorsqu’il est posé, sans le rejeter ensuite dans l’air », souligne Paul Jarquin. Wood Up sera faite de résineux, épicéas et pins de forêts françaises. « Un arbre coupé, un arbre replanté », précise d’emblée le promoteur.

– Un matériau durable :  Wood Up tire la leçon des bâtiments mal vieillis au bout de 10 ans : à part dans les loggias, l’immeuble sera « encapsulé » de verre. Ni air, ni pluie, ni pollution directe pour en altérer la solidité et l’étanchéité, sous une couverture au millimètre, confiée à des maîtres charpentiers.

– Résistant au feu :  Contrairement aux idées reçues, le bois serait reconnu comme l’un des matériaux de construction les plus résistants. Inflammable oui, mais à combustion lente et faible conductibilité thermique. La loi française impose aux constructeurs une tenue au feu de 15 mns minimum, afin de permettre l’évacuation des personnes, or « nos parois de bois ont une tenue coupe-feu de 2 heures , ce qu’on aura jamais avec une structure classique », affirme le promoteur de Wood Up. « Quand l’acier fond et que le béton craque sous l’effet des flammes, le bois se consume lentement, ne dégage pas de toxiques, transmet la chaleur 250 fois moins vite que l’acier et 10 fois moins vite que le béton. »

– Pas de nuisibles :  Le bois est traité en amont contre les termites et autres risques, champignons… De plus, il absorbe les bruits, et à épaisseur égale, il est 12 fois plus isolant que le béton !

Pour l’instant, les immeubles entièrement construits en bois représentent 9% du total des constructions en France. Avec 440 000 emplois en France, cette filière est en pleine croissance. Avantage considérable de notre cher pays, la France est un pays de forêt qui couvrent 30% du territoire…alors pourquoi hésiter.

– Oui mais…. le prix ! La rançon du tout bois, plus coûteux à la fabrication, avec aussi sa domotique incorporée, mettent Wood Up dans une catégorie haut de gamme parfaitement assumée. Les appartements sont vendus entre 11 000 et 15 000 € le m2….voire davantage

 

D’autres projets pour 2021

La tour

ne sera pas la première construite à Paris. Parmi les constructions récentes qui ont déjà fait leur apparition : les bureaux de la Direction des Constructions Publiques et de l’Architecture (DCPA) de la Ville de Paris, livrés l’an dernier dans le quartier porte d’Ivry (XIIIe), et le gymnase du stade Suchet (XVIe), entièrement en bois.

En 2019-2020, une demi-douzaine de grands projets seront lancés, principalement dans la ZAC Paris Rive Gauche (XIIIe), portés par la Société d’économie mixte d’aménagement de Paris (Semapa) : le Nudge, avenue de France, avec 130 appartements ; mais aussi la « Tour Commune » de Paris Habitat, une résidence universitaire de 210 logements de 50 m de haut ; et un immeuble de 78 logements qui abritera également un pôle culturel chinois et un restaurant prévu pour 2021.

Dans le secteur Ternes-Villiers (XVIIe), l’un des projets lauréats du concours Réinventer Paris prévoit aussi la création  d’un ilôt portant plusieurs immeubles de bureaux, logements et commerces en structure bois.

 

Conclusion : Pour l’instant plus cher à construire, le mètre carré habitable est donc plus cher à l’achat. Le bois reste un produit haut de gamme.

La compensation, c’est « l’écologie des chantiers en filière sèche, avec un matériau qui ne relâche pas de carbone ».

 

Alors convaincu, nous on l’est chez Homelike Home et on a hâte de voir plein de nouveaux projets particulièrement pour la construction de nouveaux bureaux…

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>