J’irai revoir ma Normandie…l’herbe n’a jamais été aussi verte ailleurs. En tous les cas, l’immobilier en Normandie a le vent en poupe, et nous on le voit bien avec notre équipe locale, Homelike Home Normandie.

Le marché connait une hausse constante depuis l’été 2020, et notamment depuis le 1er confinement. La demande est très forte sur une distance inférieure à 30km environ de Deauville ou Trouville, qui sont les 2 villes les plus convoitées, suivi du Pays d’Auge et de la Côte entre Honfleur et Cabourg.

Pour acheter une maison dans le pays d’Auge, il faut compter en moyenne entre 600 000 et 800 000 € . Si on veut être à proximité de la mer, il faut rajouter au moins +10% à ce prix moyen d’achat.
Pour acheter un Manoir dans le Pays d’Auge, il faut compter 1 400 000 € en moyenne. Ce marché a augmenté de +20% en 1 an !

Pourquoi la demande explose-t-elle en Normandie ?

Un peu de géographie…
De Paris, pour aller en Normandie, vous avez le choix entre la voiture ou le train, avec 2 gares possibles, soit la gare Montparnasse, soit la gare Saint-Lazare, avec un trajet de moins de 2 h, quoi qu’il arrive, sauf en cas de bouchons comme le week-end de l’ascension de 2021 ! On comprend mieux pourquoi la Normandie fait rêver les parisiens.
Les biens de prestige sont en pénurie car les grandes familles ne vendent plus pour pouvoir y séjourner sur des périodes longues. Ces biens de prestige, à l’origine uniquement à usage de résidence secondaire et notamment pour les périodes de vacances, deviennent des biens immobiliers à usage mixte, mi-résidence secondaire, mi-résidence principale, et ceci depuis la crise de la Covid 19 et des 3 confinements que nous avons connus. C’ est une tendance générale sur cette localisation, située à seulement 2 h de Paris, qui répond donc de plus en plus aux besoins des parisiens.
Deauville bénéficie de tous les commerces de luxe mais aussi de grandes enseignes de décoration et des magasins bio qui ont  ouvert récemment tels que Maisons du Monde, Naturalia, bioCop…De plus, l’offre culturelle s’accroît car il faut bien « occuper » ces nouveaux habitants. Ainsi, on note l’ouverture prochaine d’un énorme espace culturel : Les Franciscaines …

Focus sur Deauville et Trouville

Le marché de Deauville et Trouville a explosé a augmenté de + 20 à 30% en 1 an, toutes surfaces confondues !!! du jamais vu.
Les biens en front de mer à Deauville et à Trouville sont devenus rarissimes car très convoités par les parisiens
 A titre d’exemple, un appart dans une résidence des années 70, en front de mer à Deauville avec travaux a été vendu 12 000 €/m2 en seulement 1 journée.
Question prix, la moyenne est à 10 000€/m2 voir jusqu’à 14 000 €/m2  ! Du jamais vu d’après les agences immobilières locales qui se frottent les mains, car si de nombreux parisiens quittent la capitale en ce moment, ils cherchent à rester à proximité de Paris, avec un accès facile en TGV, train, voiture…

Focus sur la côte de Nacre, avec Caen et Le Pays de Bessin

 

Le constat que nous pouvons faire est le suivant : Pénurie des biens à vendre avec une augmentation du prix du m2, aussi bien sur la côte de Nacre que les villes telles que Caen, Bayeux ou encore le Pays de Bessin.

 

  • Située entre terre et mer, la ville de Caen offre un agréable cadre de vie, attirant des jeunes actifs, des investisseurs, et également des retraités. Pénurie de biens immobiliers car sur certains biens immobiliers, on note un fort déséquilibre entre la demande et l’offre, avec 10 acheteurs pour 1 vendeur. Conséquence, certains biens immobiliers se vendent parfois en 1 heure !

En résumé, la demande a augmenté de 69%, tandis que l’offre a augmenté seulement de 3%.

Prix du m2 moyen des appartements au 1er trimestre 2021 : 2200€,  soit une augmentation de+ 11% en 1 an.

Prix du m2 moyen des maisons au 1er trimestre 2021 : 2580€, soit une augmentation de + 12% en seulement 1 an.

  • La Côte de Nacre est en revanche plus abordable que la côte fleurie !

L’engouement pour les communes au nord de Caen avait déjà démarré avant le confinement. La côte de Nacre est convoitée par les familles franciliennes, mais aussi les retraités et des « locaux » qui revoient leurs exigences à la hausse.

La situation sanitaire a amplifié la demande et fait exploser les prix avec des augmentations de + 15% sur certains secteurs comme Ouistreham ou Courseulles sur mer.

 

 

  • Le Pays de Bessin a le vent en poupe grâce à sa bonne localisation :

Bayeux et ses alentours attirent de plus en plus une clientèle de parisiens, notamment avec l’augmentation du télétravail, la proximité de Paris et surtout l’accès facile à la mer. Les terres autour de Bayeux ont bénéficié également d’une forte demande, en moyenne de+19%, mais le marché reste quand même plus abordable que le bord de mer.

Une agence immobilière de Bayeux nous faisait remarquer que les mandataires eux-mêmes surévaluent certains biens, ce qui est le cas d’environ 20% des biens à Bayeux.

 

Tout cela a des conséquences pour les primo accédants, qui ont plus de mal à acheter, sans compter un marché du prêt immobilier qui s’est resserré : Les banques demandent des apports car elles ont besoin de sécurité. La Normandie a donc le vent en poupe avec la velléité de nombreux parisiens de s’acheter de l’espace, et surtout un espace vert où l’on respire. Les conséquences directes sont bien évidemment, l’explosion de la demande, l’offre qui ne suit pas et donc une augmentation des prix, qui chasse les locaux. Notre équipe Homelike Home Normandie, notamment, Sylvie et Marie-Caroline se tiennent à votre service pour dénicher le bien immobilier de vos rêves. Vous visitez de votre fauteuil, avec tous les comptes rendus de visite en ligne, accessibles directement depuis votre blog personnalisé.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>