Aujourd’hui, c’est au tour de Cécile LOIN de se prêter au jeu du portrait chinois. Cécile est une des spécialistes du Grand Paris, notamment du Grand Ouest. Les villes comme Chatou, Rueil Malmaison, Croissy sur Seine, Le Vésinet, Versailles n’ont plus aucun secret pour elle. Cécile connaît aussi très bien Paris puisqu’elle y a travaillé de nombreuses années, mais ne reviendrait habiter pour rien au monde dans Paris intra muros, après avoir goûté aux joies d’une maison avec jardin…

 

 

1°- En quelques mots, ton parcours? 

Après des études de commerce, j’ai fait mes premières expériences professionnelles dans le monde de la banque en tant que Cambiste. Mais attirée depuis toujours par la décoration, notamment par l’organisation et l’optimisation des espaces intérieurs, j’ai décidé par la suite de me consacrer pleinement à une activité d’agencement et de décoration en co-gérance avec mon mari, tout en développant une partie Home Staging.

 

 

 

2°- Comment es-tu devenue « dénicheuse d’apparts »?

Je suis devenue dénicheuse d’appartement un peu par hasard, il faut bien l’avouer, car c’est un métier que je ne connaissais pas il y a encore quelques années. C’est grâce à ma belle-fille, qui après avoir fait appel à un chasseur d’appartement, m’a dit « me voir » dans ce métier, que je m’y suis intéressé. J’ai également  visité des biens pour mon frère qui cherchait à s’installer sur Chaville ou Viroflay, après un  séjour de plusieurs années en Inde. J’ai donc cherché et visité « avec ses yeux ». J’ai adoré cette mission  de dénicheuse de biens, qui m’a permis de conjuguer l’ensemble de mes compétences et expériences.

3°- D’où viens-tu?

Née à Albi, d’une mère d’origine grecque, et d’un père militaire français muté tous les 6 mois, j’ai donc passé mon enfance à déménager, avec pour seule stabilité les grandes vacances qui nous rassemblaient en famille sur l’ile de Rhodes (Grèce). Installée à Versailles puis Chaville pour mes années de lycée, Paris pour mon activité professinnelle, je suis aujourd’hui bien ancrée dans l’ouest parisien, même si c’est toujours avec un plaisir immense que je retourne régulièrement retrouver mes racines « grecques ».

 

4°- Pourquoi avoir choisi l’Ouest Parisien? 

Je suis arrivée en région parisienne, il y a, 30 ans. D’abord Versailles, puis Chaville, Puteaux au début de mon mariage, et aujourd’hui le triangle d’or de la boucle de Seine formé de trois villes : Le Vésinet, Chatou, Croissy-sur-Seine. C’est une région que j’adore, avec une énergie qui ne peut que ressourcer, à moins de 20 kms de Paris, desservie par le RER A et qui ne cesse d’évoluer avec ses écoles internationales. Il y fait bon vivre car c’est un véritable poumon de verdure lorsque l’on passe la Seine par le pont de Rueil 2000.

Profiter des bords de Seine avec ses rendez-vous au sommet…

 

5°- Grâce à ton métier, tu parcoures Paris et ses alentours en long, en large, et en travers…. mais si tu étais un quartier, un seul, tu serais? 

A Paris, je serais sans aucun doute le 15ème arrondissement avec son pont de Grenelle, qui tous les instants nous offre la plus sublime des vues.

 

Dans les Yvelines, je serais le pont qui traverse la Seine de Rueil 2000 à Chatou et qui a inspiré les peintres impressionnistes.

 

 

6°-Et une rue en particulier?

C’est une question difficile car à Paris il y a tellement de rues incroyables. Je vais tout de même rester dans le 15ème arrondissement et je dirais la rue du Commerce, car elle reflète le dynamisme de ce quartier en ébullition, avec ses petits commerces qui offrent toutes les commodités a portée de main, tant appréciées par les familles.

 

7°-Si tu étais un parc ou un jardin?

 

Je ne peux plus parler du bois de Vincennes avec cette question ! Je dirais donc le parc des Buttes Chaumont. Il est magnifique et atypique. On peut y admirer des arbres extraordinaires. J’aime aussi aller boire un verre au Rosa Bonheur !

 

8°- Une boutique?

Si j’étais une boutique, je serais un magasin de décoration proposant de belles œuvres originales inscrites dans le développement durable et de proximité, encourageant également les jeunes designers par du mécénat pour les aider entre autre à se faire connaître.

 

 

 

 

9°- Un objet déco?

Je serais la lampe de chez DOD, jeune créateur français recyclant les vieux meubles ou plancher bois pour en faire ses lampes modulables à l’envie et dont les couleurs (peinture faite de pigments naturels) sont choisies pour s’inscrire dans la décoration du lieu qu’elle occupe.

 

 

 

10°- Et si tu étais un restaurant?

Je serais un bistrot, le « Café des artistes », aux Etangs des Corots à Ville d’Avray, dans un cadre végétal extraordinaire et inspirant des étangs. Un endroit à découvrir quelle que soit la saison…!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

11°- Et si tu étais un style de maison ou d’appartement?

Je serais une maison atypique issue de l’ancien, transformée, agrandie, embellie et baignant dans la lumière des verrières…

 

 

 

12°- De toutes tes recherches, quelle est celle dont tu es la plus fière?

Un achat pour un client a l’étranger qui n’a vu qu’en vidéo le potentiel de transformation d’un bien proposé lors d’une succession, et donc « dans son jus ».  C’est en lui proposant un business plan et des avants projets que ce client a réussi à se projeter à distance et a acheté en tant qu’investisseur.

A ce jour, il est toujours aussi ravi et nous a missionnées pour d’autres recherches.

13°- Et celle qui t’a fait le plus transpirer?

Toutes les recherches sont tellement prenantes, qu’il faut monter sur le RING, avec ténacité et abnégation. Mais la mission de trouver le lieu, the ONE, vaut toute cette implication. Quel bonheur de voir nos clients satisfaits et heureux quand ils ont enfin les clés de leur future maison !

 

14°-Qu’aimes-tu particulièrement dans ton métier?

Voir les larmes de bonheur dans les yeux de mes clients quand j’ai trouvé le bien qui « coche » toutes les cases de leur cahier des charges.

 

 

15°- Et si tu devais en changer, tu serais?

J’ai opéré beaucoup de changements professionnels jusqu’à présent : j’ai été cambiste, agenceuse, décoratrice, commerçante en objets de décoration. Le métier de chasseur apporte de multiples cordes à mon arc et je ne changerais pour rien au monde actuellement.

 

16°- Allez, dernière question ! Si tu devais changer quelque chose dans l’Ouest Parisien, ce serait?

Préserver les parcs et jardins, encourager la biodiversité dans les nouvelles constructions, des toits végétaux au-dessus des immeubles, la conservation d’un nombre maximal de M2 à l’habitant….bref repenser l’urbanisation actuelle et redessiner les villes pour les rendre moins stressantes…

 

 

 

Si vous avez un projet immobilier dans l’ouest-parisien, Cecile sera la bonne personne pour vous dénicher votre maison, votre appartement, mais aussi votre futur investissement locatif.

Férue de décoration puis reconvertie, mes expériences riches et variées m’ont permis de développer de larges compétences dans les domaines de l’immobilier. C’est donc tout naturellement que je me suis tournée vers le métier de chasseur immobilier. « Spécialiste de l’Ouest parisien, Hauts de Seine et Yvelines, je saurai vous dénicher le bien qui vous correspond ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>