bien_ici

 

 


Pour la toute première fois, de nombreux professionnels de l’immobilier – les principaux syndicats tels FNAIM, SNPI,…, les réseaux type Century 21, ERA, ORPI, et autres enseignes nationales – ont fait « pot commun » et travaillé ensemble 15 mois pour créer un site d’annonces regroupant tous les acteurs.

Ce site, c’est Bien’ici, et il est déjà en ligne depuis le mois de décembre.

Son objectif « officiel »: faciliter la recherche pour les acquéreurs, en fournissant l’offre la plus large et la plus complète. Dans l’idée, on se rapproche du Multiple Listing Service américain, un listing créé par les professionnels !
Développé par une société spécialiste de jeux vidéos en 3D, il se veut intuitif et ergonomique, et propose des outils novateurs, notamment la géolocalisation, son « service-phare », qui permet de voir d’un coup d’oeil où se situent les biens commercialisés, et d’avoir des informations sur le quartier.

Seul « souci », mais il est de taille: les agences ne sont pas du tout enclines à donner l’adresse du bien qu’elles commercialisent, car elles craignent que le client (ou un concurrent), avec l’adresse en main, aille directement démarcher le propriétaire…. sauf quand elles ont un mandat exclusif. Mais les mandats exclusifs ne représentent que 15% des mandats signés par les agences… (chiffre Meilleurs Agents 2012)

Autre objectif plus officieux : s’affranchir de la dépendance aux « gros » sites d’annonces, type Seloger ou Leboncoin, voire…. les concurrencer !

« Cela fait déjà plusieurs années que les professionnels de l’immobilier se plaignent du coût des annonces », rappelle Cyril Janin, directeur général de Logic-immo.com. Roland Tripard, président de Seloger.com ajoute : « quand je lis que notre politique tarifaire met en péril la profession immobilière, je ne trouve pas ça très crédible. 5 à 10 euros pour une annonce, qui peut rapporter 8 à 10 000 euros d’honoraires, c’est loin d’être prohibitif. » Si ce prix unitaire est en effet bas pour les grosses agences qui exposent leurs biens en masse sur ces sites, il grimpe en flèche pour les annonces ponctuelles: « Selon la taille de l’agence ou sa localisation, ça peut coûter beaucoup plus cher, jusqu’à 45 euros par mois pour une annonce à l’unité », assure Anthony Perrat co-fondateur du réseau Une Maison Bleue.

La politique tarifaire de Bien’ici est pour l’instant très intéressante: les agences pourront publier gratuitement leurs annonces pendant 6 mois, puis il leur faudra payer 70 euros par mois pour un nombre d’annonces illimité, et 150 euros par mois pour un contrat « premium », qui permettra notamment la mise en ligne de vidéos.

Des tarifs attractifs qui devraient permettre d’augmenter rapidement le nombre d’annonces, aujourd’hui autour de 300 000, pour atteindre le volume des « gros » sites, à plus de 1 millions d’annonces…

En tous cas, nous reparlerons de ce site par ici pour un retour d’expérience moins théorique, car toute l’équipe de Homelike Home commence déjà à le tester !
  1. Lionel a dit :

    Bonjour,

    Je souhaite reprendre sur mon site : http://mapige.immo cet article en vous nommant cependant avant cela j’aimerai avoir svp votre accord est ce possible ?

    Cordialement,

    Laetitia

    • Lara Bel a dit :

      Bonjour,
      Pas de problème pour faire un lien vers notre site.
      Cordialement,
      L Bel

  2. Jean-Pierre a dit :

    Autres « problèmes » classiques : les annonces en double, triple voire quadruples exemplaires, parfois à des prix différents pour un même appartement, ce qui décrédibilise les agences, les photos abominables et cadrées avec les pieds pour des biens à plus de 500K€, et, comme depuis toujours, les biens réellement de qualité ne sont pas mis sur ce site.

    Les appartements moches, pas de problème pour les afficher, mais les appartements de grande qualité, que l’agence sait pouvoir vendre facilement, elle ne va certainement pas les mettre sur bien’ici (ou un autre site), et prendre le risque qu’un confrère leur souffle la vente.

    Le site est bien fait et plutôt ergonomique, mais il n’apporte strictement rien par rapport aux acteurs présents depuis des années.

Les commentaires sont fermés