Traditionnellement le mois de Septembre rime avec rentrée scolaire, rentrée littéraire, rentrée immobilière…mais aussi rentrée en matière de décoration, design avec le salon Maison & Objet, la Biennale au Grand Palais, Les PUCES avec la fameuse soirée annuelle du marché Paul Bert Serpette…

 

Voici quelques coups de coeur que nous avons eu à la Biennale de Paris au Grand Palais

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons adoré  l’exposition « Haute décoration » au coeur de l’hôtel de Coulanges, rue des Francs Bourgeois dans le Marais…

 

 

 

Le concept : chaque architecte d’intérieur invité se voit confier la mise en scène d’une pièce à vivre, cette année autour de la thématique “Métamorphoses, en s’entourant des meilleurs artisans avec un véritable savoir-faire pour la réaliser. Thierry Lemaire, Fabrizio Casiraghi, Humbert & Poyet, Laura Gonzalez , sont les designers les plus en vogue du monde entier réunis au sein de cette exposition.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LES PUCES DE SAINT-OUEN

 

Entité phare des Puces de Paris Saint-Ouen depuis 1946, PAUL BERT SERPETTE est le plus grand marché d’antiquités au monde. Un carrefour de la trouvaille, sur 12 000 m2, où ses  350 antiquaires présentent chaque week-end les plus belles pièces de mobilier, objets d’art, design, orfèvrerie et joaillerie, boiseries, luminaires de style classique du XVIIème au design XXème, archéologie,objet de curiosité, statuaire, jardin, haute couture, et art de la table de l’antiquité à hier.

Une véritable malle aux trésors, au cœur des puces de Paris Saint-Ouen qui comme tous les week-ends de l’année, met toute son énergie à offrir une occasion unique de chiner l’exceptionnel, le précieux et l’éternel.

« Puces, Mon Trésor ! » est une soirée dandy et chic canaille, un embarquement immédiat dans le monde fantaisiste du décorateur Vincent Darré, ambassadeur très spécial de l’événement….

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Classé zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager et lieu d’avant-garde, prompt à redécouvrir des styles, reconnaître des œuvres et mettre en avant des créateurs reconnus, PAUL BERT SERPETTE est le marché incontournable pour tous les professionnels, passionnés et amateurs venus des quatre coins du Monde.

 

Homelike Home est très fière d’être associée à la soirée annuelle des Puces, avec son partenaire financier CAFPI...

 

 

 

 

 

Tous les ans, le salon Maison et Objet est le rendez-vous incontournable pour tous les professionnels du secteur de la décoration et de l’aménagement intérieur. Alors voici en quelques lignes et images notre sélection Homelike Home. Olivia SAMSON, associée chez Homelike Home, est aussi architecte, donc si vous avez des projets d’aménagement ou de réaménagement, n’hésitez plus…

 

Les Grandes tendances déco 

Question couleur, on s’emballe toujours pour la teinte terre cuite mais aussi pour un bleu glacier rafraîchissant. Cette saison, l’argenté se démarque, et les couleurs rose poudré, vert, doré ou bleu sont toujours d’actualité. Toujours au top des tendances déco, les imprimés floraux et tropicaux se multiplient, tout comme le velours et le simili.

On s’éprend de la tendance arty qui multiplie les intrusions dans la maison avec ses visages sous tous les angles et son goût pour l’aquarelle.

On prend de la hauteur avec des objets déco tripodes, coupes, pots de fleurs et vases en priorité.

On érige les objets totem en star de la maison et on remonte le temps avec la tendance antique chic.

Toujours autant de rotin, osier, fibres naturelles…et surtout un retour marqué aux années 70.

Le salon Maison & Objet de septembre 2019, comme à chaque édition a mis en avant le designer de l’année. Cette saison, c’est une femme qui était à l’honneur : l’architecte Laura Gonzalez, une pro de la chine, ayant fondé son agence Pravda Arkitect en 2008. Dernièrement, elle a entièrement refait la Gare, un restaurant du 16ème arrondissement de Paris, mais aussi la boutique Cartier rue de la Paix, imaginée comme un appartement.

 

 

 

 

Utilisation de matériaux naturels

Une autre grande tendance qui s’est dégagée du salon est la volonté de mettre le respect de l’environnement en avant avec l’utilisation de matériaux naturels, recyclables, mais aussi de limiter la consommation de plastique. Le made in France est également toujours mis à l’honneur.

Futur or No Futur

De la conquête spatiale au mobilier de bureau, les designers embrassent donc de plus en plus le champ du design fiction.  « Designer se dit en italien “progettista” au sens de “qui se projette, regarde demain”. Toute l’histoire du design est nourrie de cette question du futur.

 

À l’instar d’Ikea, les industriels du meuble et de l’objet sont obligés de se projeter dans un futur plus ou moins proche afin de proposer des solutions pertinentes à court terme. C’est ainsi que le fabricant d’aspirateurs Dyson planche depuis plusieurs années sur une voiture électrique, que le designer Octave de Gaulle imagine une bouteille et un verre qui permettent de boire du champagne en apesanteur – anticipant ainsi l’essor du tourisme spatial – et que Cassina réfléchit à l’utilisation d’un nouveau matériau à base d’épluchures de pommes pour remplacer le cuir de ses canapés.

 

Tous les champs du design sont touchés par ce phénomène que l’on appelle « design fiction » ou « design prospectif ».

 

Le co-working, tendance design 2019

Pour cette édition de Septembre 2019 du salon Maison et Objet, la grande thématique qui était mise en avant était « WORK! », une tendance déco dédiée à « un nouvel art de travailler » située à mi-chemin entre la maison et le bureau et qui surfe notamment sur l’explosion des espaces de co-working qui fleurissent dans les grandes villes un peu partout dans le monde.

On a trouvé toute une sélection de marques innovantes et inspirantes de mobiliers et de solutions d’aménagement  pour personnaliser les nouveaux espaces de  coworking.

 

Plusieurs futurs sont ainsi étudiés, disséqués, anticipés par les designers, notamment dans le domaine du mobilier de bureau. Ainsi Beatriz Arantes, responsable de WorkSpace Futures nous explique le fruit de son travail : « Nous prévoyons à 10 ans pour appréhender les virages les plus proches. Mais l’idée est d’être sensible à la réalité actuelle pour anticiper. Pour cela, nous expérimentons dans nos propres locaux le mobilier nomade avec une équipe constituée de gens du marketing, du design, des ingénieurs et sociologues. 

 

 

 

Conclusion, pas de grandes tendances révolutionnaires cette année en matière de déco…En attendant l’édition de Janvier 2020, Homelike Home sera présent à la soirée des Puces le jeudi 19 septembre 2019, avec 2 stands dans le Marché Paul Bert Serpette, avec son partenaire CAFPI

 

 

On peut dire que le marché de l’immobilier se porte bien et que les chiffres dépassent toutes les prévisions même les plus optimistes pour ce deuxième trimestre 2019.

 

On a dépassé le MILLION de transactions en France avec un chiffre de 1 017 000 transactions ! Du jamais vu.

En revanche, on note une augmentation du nombre de ventes en Ile de France, à l’exception de Paris, qui affiche une baisse de -1% en volume ! En chiffre, à Paris, il s’est vendu 36 530 appartements avec une alors qu’en Ile de France, on note une augmentation en volume de +3% versus 2018, avec 124 220 appartements anciens vendus.

En petite couronne, on assiste à une hausse de +9% du volume de vente d’appartements depuis 1 an (versus -1% à Paris) et une hausse de +5% pour les ventes de maison.

En grande couronne, avec plus de 37 000 appartements vendus, les chiffres dépassent largement Paris et l’augmentation est très importante avec +19% en volume pour les appartements et +11% pour les maisons !

Evolution des prix à Paris, en Ile de France et en France

Les prix de l’immobilier ont augmenté partout en France avec +4,3% sur 1 an pour les appartements et +2,4% pour les maisons. Les volumes de vente ont augmenté mais les prix aussi puisqu’ils ont augmenté en moyenne de +1,9% en France (rappelons que l’inflation est de 1,2%). C’est donc une très bonne nouvelle, car on ne vend plus sa maison à perte en Ile de France, et les augmentations de cette dernière année ont « gommé » la baisse des prix que l’on avait connu de 2011 à 2015.

 

Quelques chiffres à retenir :

en France, prix d’un appartement/M2 = 2000 € en moyenne

A Paris, prix d’un appartement/M2 = 10 000 € en moyenne

En petite couronne, prix d’un appartement/M2 = 5 000 € en moyenne

En Grande couronne, prix d’un appartement/M2 = 3 000 € en moyenne

 

A Paris, on a dépassé la barre des 10 000 €/M2 avec une augmentation de +5,8% et on annonce même un record de prix  avec un M2 à 10 280 € en octobre 2019.

En Ile de France, le prix au m2 des appartements atteint 6120 €/M2, soit une augmentation de +4,9% en 1 an…et on prévoit même un prix de 6340 €/M2  en octobre 2019.

En petite couronne, le prix moyen du m2 est de 4 960 €/M2, avec un record pour les Hauts de Seine.

On note une évolution des arrondissements les plus chers avec une gentrification de Paris. En effet, auparavant, dans les années 90, les biens immobiliers les plus chers se situaient dans l’ouest parisien, alors qu’actuellement, en 2019, on note un report des biens les plus chers sur le centre de Paris et sur l’est parisien…incroyable non !

De plus , les écarts de prix sont de plus en plus faibles entre les arrondissements, avec en moyenne 1,69% d’écart entre les prix par arrondissement.

De ce fait, 5 arrondissements dépassent les 12 000 €/M2, notamment le 1er arrondissement mais aussi le 2ème, 3ème, 4ème, 5ème, 6ème, 7ème et 8ème arrondissement. 3 arrondissements restent en dessous de 9000 €/M2 notamment le 19ème, qui reste l’arrondissement le moins cher avec une moyenne de 8220 €/m2.

Les plus fortes hausses au 2ème trimestre sont dans le 6ème et 8ème arrondissement, avec une hausse des prix à 2 chiffres !!

 

Qui achète et qu’achète-t-on ?

Les CSP* + bien évidemment, puisque à Paris 9 acquisitions sur 10 sont issues des CSP+…A Paris, la part des CSP + est passée de 69% à 86% en 20 ans, avec une augmentation de +17%  !

En Ile de France, la part des CSP + est passée de 60% à 73% entre 1998 et 2018. Cette augmentation s’est opérée au détriment des employés et ouvriers qui eux sont passés de 27% à 19% .

On voit de plus en plus de couples cadres acheter un appartement, car en revanche l’achat est plus difficile pour les familles mono parentales…Rappelons tout de même que plus d’un couple sur 2 est divorcé à paris !

En Ile De France, on achète principalement des petites surfaces comme des studios dans 16% des cas, puis des 2 pièces dans 29% des cas. L’achat d’un 3 pièces représente 30% des ventes, alors que le 4 pièces représente 17% et loin derrière, les appartements de 5 pièces et plus représentent uniquement 8% des transactions…Logique quand on voit les prix de l’immobilier à Paris, on comprend mieux pourquoi les familles quittent la capitale et se reportent sur la 1ère et surtout actuellement sur la 2ème couronne.

Il faut noter l’importance croissante du télé-travail qui explique aussi le fait que les volumes de vente sont très importants en grande couronne…

Un chiffre important : 36% des parisiens possèdent 1 voiture, soit presque 1 parisien sur 3 !!! d’où la nécessité de construire vite de nouvelles lignes de M° et RER.

*CSP : catégories socio-professionnelles

Paris reste-elle une métropole très recherchée ?

Au même titre que New-York et Londres, Paris est actuellement une des capitales les plus chères du monde !

Paris représente une surface très limitée et une densité de population particulièrement élevée avec 2,2 millions d’habitants  sur 105 km2, au sein d’un parc essentiellement ancien et de petite taille….d’où l’importance du Grand Paris, et de construction suffisante pour enrayer la hausse des prix de l’immobilier.

A l’inverse, Londres comprend davantage de maisons et de logements de grande taille..d’où le fait qu’on respire souvent mieux à Londres, alors que la population est 4 fois plus élevée qu’à Paris !

Les étrangers , aussi bien non résidents que résidents, sont 7,8% à acheter un bien immobilier à Paris, principalement dans le marais, contre 11,1% en petite couronne et 9,5% en grande couronne. Les acheteurs chinois ont même largement dépassé les acheteurs italiens et ils représentent actuellement 14% des acquéreurs étrangers.

 

Chiffre à retenir de ce bilan fait par la chambre des notaires :

A Paris, 72% des acheteurs sont des CSP+.

Le prix au m2 parisien devrait atteindre 10 280 €/M2 en octobre 2019.

Tous les prix on rattrapé le creux de 2011-2015 et on ne vend plus à perte partout en France.

7,8% = part des étrangers qui achètent à Paris.

 

 

 

Le bilan de tous ces chiffres délivrés par la chambre des notaires consiste à dire qu’il faut savoir bien acheter, profiter des taux bas et surtout se faire accompagner par un professionnel de l’immobilier comme notre équipe Homelike Home…aussi bien pour votre acquisition à Paris, Aix en Provence, Bordeaux, Lyon, et même en Normandie…

 

Une belle rentrée avec au programme…l’achat de nombreux appartements, maisons, bureaux grâce à Homelike Home et Homelike Office mais aussi l’aide dans le suivi de vos travaux…

Bref Homelike Home c’est une super équipe dédiée à votre service, de la recherche à l’achat jusqu’à la livraison de l’appartement clé en main, aussi bien à Paris, Bordeaux, Lyon, Aix en Provence et en Normandie

 

Quelques mots sur le marché immobilier pour cette rentrée 2019…car vous avez certainement entendu de nombreuses informations sur l’escalade des pris immobiliers et aussi lu de nombreux articles…

Alors en quelques lignes, une analyse de Paris et Lyon puisque je viens de passer quelques jours à Lyon pour développer Homelike Home Lyon..

 

 

A Paris, les prix de l’immobilier cassent la baraque…..

  • Les Prix atteignent 10190€ en Aout 2019 avec une hausse de +7,3% en 1 an, à plus de 10 000 € le m2…du jamais vu  et pourtant.
La petite couronne est également soumise à une pression immobilière irrésistible comme en seine Saint-Dénis, Le Pré Saint-Gervais ou encore Montreuil.
A Paris, la moitié  des achats servent de résidence principale : 55,9%
30,5% des transactions parisiennes sont consacrées à l’investissement locatif
5% des résidences secondaires
8,6% autres locaux
  • Cette appétence est aiguisée par les taux bancaires très bas, même sous le niveau de l’inflation à 1,20% en moyenne en Juillet 2019.
Les durées de prêts sont de plus en plus longues : 41% des prêts sont consentis sur 25 ans et +

  • Paris repousse les familles vers la périphérie et seulement 23% des ménages à Paris en 2016 sont des familles !
Conséquence la ville de Paris se dépeuple…
Le tourisme y est pour quelque chose, puisque on dénombre 65000 offres uniquement sur Airbnb
Résultat : les familles de 3 enfants et + quittent Paris qui perd chaque année 11 000 habitants/an en moyenne depuis 2011..;soit presque 100 000 parisiens en moins.
Le 2ème arrondissement a ainsi perdu 10% de sa population depuis 2015, transfiguré par le tourisme et les locations saisonnières.
L’arrivée d’une population à fort pouvoir d’achat modifie aussi le paysage commercial de Paris si riche et diversifié encore actuellement, mais pour combien de temps… au profit du bio et du circuit court  qui comptait 130 boutiques en 2003 versus 277 en 2019 !
Disparaissent les boulangeries traditionnelles, les boucheries, les artisans, garagistes et autres au profit des cavistes, marchands de café, marchands de produits régionaux…
La ville peut encore revendiquer  sa mixité grâce à la présence de parisiens de longue date et au logement social qui représente 20%  des résidences principales…

A Lyon, c’est aussi l’escalade 

Après 2 ans de hausse, (environ 10% par an) les prix de l’immobilier à Lyon ont atteint un niveau tel que les acheteurs, comme les « bonnes affaires » se font de plus en plus rares.

Les tarifs, que ce soit dans le neuf ou dans l’ancien, deviennent dissuasifs pour la plupart des ménages lyonnais qui se rabattent sur les villes de périphérie.

Les quartiers les plus prisés, et les plus chers, restent la Presqu’île, les pentes de la Croix-Rousse et les Brotteaux, au Sud du Parc de la Tête d’Or, avec des prix variant entre 5000 et 7000€/m2.

Pour trouver des prix plus doux, en restant dans Lyon intra-muros, il faut chercher au Sud du 7ème arrondissement, dans le quartier Gerland par exemple….

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bref, une rentrée placée sous le signe de l’envolée des prix immobiliers…aussi bien à Lyon Bordeaux ou Paris…qui nécessite, plus que jamais, le recours à un chasseur immobilier pour bien acheter, au bon endroit et au bon prix…

 

 

Ca y est ..les vacances approchent enfin……!Presque 1 mois sans pluie à Paris avec 2 vagues de canicule…je n’avais jamais connu des températures à 43° dans la capitale…et bien c’est chose faite.

 

Imaginez nous dans le métro, pas climatisé, grimpant les escaliers des immeubles parisiens sans ascenseur, pour dénicher de merveilleux appartements, avec un thermomètre qui affiche plus de 40°….pas facile tous les jours…sans parler des travaux dans tout Paris, de la circulation qui paralyse notre belle ville …. Même en 2 roues, scooter, vélo difficile de se déplacer !!!

 

Donc, voilà des vacances bien méritées, après une fin d’année 2018 et un début d’année 2019 riches en émotion, et surtout en activité avec l’ouverture de Homelike Home Bordeaux, Homelike Home Normandie, Homelike Home Aix en Provence et Homelike Home Lyon… et ça n’est pas fini, on vous réserve plein de surprises pour la rentrée….!

On se retrouve donc en pleine forme dès le 20 août, prêtes à vous accueillir dans notre bureau parisien du 2ème arrondissement…

 

BONNES VACANCES A TOUS

 

 

 

Tradition oblige, nous avons fait notre super petit déjeuner d’équipe à la boulangerie de Thierry Marx en plein coeur du BEAUPASSAGE, sous un soleil radieux…de quoi nous faire oublier les derniers mois pluvieux que nous avons connus à paris. 

 

Beaupassage est un lieu de vie au cœur du 7ème arrondissement de Paris, situé 53-57 rue de Grenelle, qui invite les promeneurs et surtout les épicuriens à découvrir de nombreux commerces de bouche, cafés et  restaurants à l’abri du bruit de la ville…Bien-être et gourmandises, espaces végétalisés et œuvres d’art composent ce nouveau lieu de flânerie hors du commun.

 

Les artisans tels que Yannick Alléno, la célèbre fromagerie Nicole Barthélémy, Olivier Bellin avec sa street food orientée autour du poisson, Pierre Hermé, Thierry Marx, Anne-Sophie Pic, Alexandre Polmard et Junichi Yamaguchi sont installés dans ce Beau passage…. Ici, on peut venir se promener en famille, savourer un bon repas entre amis ou bien un déjeuner d’affaires, faire ses courses du quotidien, s’octroyer une pause gourmande entre deux rendez-vous, ou encore faire une séance de sport pour bien commencer la journée.

 

 

Réinventé par le Groupe Emerige avec le talent de Franklin Azzi Architecture, B&B Architectes et Michel Desvigne Paysagiste, ce véritable écrin architectural dédié à l’art de vivre, offre une balade poétique à travers quelques oeuvres d’art….On ne s’en lasse pas mais on a rarement l’occasion de se retrouver Rive Gauche…

 

Toute l’équipe Homelike Home n’était pas au complet hélas car certaines d’entre nous sont déjà parties en vacances…On peut noter la présence de Olivia Malka from Homelike Home Normandie. Nous en avons d’ailleurs profiter pour répondre à quelques interviews de journalistes…

 

 

 

 

 

 

En attendant notre prochaine édition au mois de septembre, nous vous souhaitons une agréable semaine ensoleillée…

 

 

 

Dans un premier temps mis en place entre 2014 et 2017, le plafonnement des loyers à Paris est sur le point de faire son retour. Ce dispositif de la loi Elan (Évolution du logement, de l’aménagement et du numérique), votée le 23 novembre 2018, permet de nouvelles expérimentations en matière d’encadrement des loyers pour une durée de cinq ans.

LES ZONES CONCERNÉES PAR L’ENCADREMENT DES LOYERS

 

Le plafonnement des loyers permet de protéger les locataires d’éventuelles hausses de loyers.

Cet encadrement peut être mis en place dans des villes où la situation immobilière est considérée comme “tendue”.

Dans les communes où il existe une différences notable entre l’offre et la demande, certaines mesures encadrent déjà les loyers, comme la possibilité pour un locataire de logement vide de le quitter après seulement 1 mois de préavis.

 

Plafonnement des loyers prévu si les communes répondent aux quatre critères suivants :

1. Niveau des loyers moyens élevé.

2. Peu de perspectives de construction de logements.

3. Large écart entre les loyers moyens du parc locatif privé et ceux du parc locatif social.

4. Faible taux de logements en construction par rapport aux logements existants sur les 5 dernières années.

QUELLE DATE POUR LE RETOUR DU PLAFONNEMENT DES LOYERS À PARIS ?

Dès l’entrée en vigueur de la loi, Paris a été la première ville à réclamer l’application du dispositif. Après un avis favorable du Conseil de Paris rendu le 11 décembre 2018, le Gouvernement a statué le 13 avril 2019, accordant à la ville de Paris le droit d’instaurer une nouvelle fois le plafonnement des loyers.

Avant que ce décret n’entre en vigueur, il faudra toutefois attendre la publication d’un arrêté préfectoral pour qu’il soit effectif. Celui-ci aura pour but de fixer les montants des loyers plafonds dans la capitale. Aucune date officielle n’a pour le moment été dévoilée, mais le Ministère du Logement a annoncé que ce dispositif devrait être applicable dès cet été.

 

LA MISE EN PLACE DU DISPOSITIF

Le plafonnement des loyers à Paris reposera donc sur les montants fixés par la préfecture. Ceux-ci seront exprimés en prix/m2 et établis selon le quartier ou l’arrondissement. Une fois ce loyer de référence établi, les propriétaires auront la possibilité de fixer un montant se situant entre le loyer de référence minoré (-30%) et le loyer de référence majoré (+20%).

Les montants des loyers fixés par le préfet s’appuient sur des critères tels que le nombre de pièces, l’année de construction, l’adresse et le caractère vide ou meublé du logement….

One again…on enlève…on remet…on vous souhaite tout de même un très bel été 2019

 

 

 

 

Nous avons assisté à la conférence de BNP Paribas International Buyers, sur l’évolution du marché des non résidents de nationalité étrangère, en 2018. C’est d’ailleurs la 11ème édition de l’observatoire du marché des non résidents en France.

Voici quelques chiffres à retenir pour mieux comprendre qui sont ces acquéreurs étrangers…

 

Globalement, le marché des acquéreurs étrangers continue sa progression en 2018 avec une augmentation de +6%. En revanche, le montant moyen des ventes réalisées diminue et passe de 303 000 € en 2017 à 288 000 € en 2018.

 

  • Qui sont ces fameux clients étrangers… ?

Le top 3 des nationalités acquéreurs non résidents étrangers varie selon les régions…En Ile de France, il s’agit des algériens, des américains et des chinois, alors que dans la région Auvergne, Rhône Alpes, il s’agit des anglais, des suisses et des belges. En Provence, Alpes Côte d’Azur, on retrouve principalement  des belges, des italiens et des anglais.

 

  • D’où viennent ces fameux clients étrangers… ?

Les Britanniques sont  Numéro 1 avec 27% des transactions réalisées, ensuite viennent les Belges avec 18,7% puis les Allemands avec 7,2%, et enfin les Suisses en 4ème position avec 6,8% des transactions réalisées. Les Italiens conservent leur 5ème rang et représentent 5,2% des transactions.

 

  • Où achètent-ils en France… ?

 

La PACA et l’Occitanie sont les régions phares d’investissement des non résidents étrangers en 2018. En effet, 20% des transactions réalisées sont en Provence Alpes Côte d’Azur et 15% en Occitanie. La Nouvelle Aquitaine passe en 3ème position avec 14,8% des transactions réalisées et l’Auvergne Rhône-alpes conserve son 4ème rang avec 14% sans oublier l’Ile de France qui se positionne au 5ème rang et représente 8,6% des transactions réalisées.

 

 

 

 

 

 

 

  • Et les Britanniques dans tout ça…?

Au global, le nombre de transactions réalisées par les britanniques, aussi bien résidents que non résidents est de +3% par rapport à 2017.

Le nombre de transactions réalisées par des non résidents britanniques a augmenté de +5% en 2018. Le nombre de transactions réalisées par les résidents britanniques a augmenté de +2%.

En revanche, le montant moyen des transactions  réalisées par les britanniques en France, est en baisse de -6% par rapport à 2017…alors que les prix du marché continuent de monter !

Les non résidents britanniques investissent en moyenne 702 000 € en Ile de France et 595 000 € en Provence Alpes Côte d’Azur (appel de la mer et du ski…) et 428 000 € dans la région Rhône-Alpes…

 

Charlotte Rostin a vécu de nombreuses années à Londres et connait bien les spécificités de certains quartiers londoniens que les résidents londoniens ou les non résidents londoniens peuvent rechercher à Paris et elle est à votre écoute pour un achat à Paris.

Voilà, maintenant vous savez tout…sachez que chez Homelike Home on s’occupe de votre recherche et que on a eu beaucoup de clients étrangers venant d’Amérique du Sud, notamment Brésil, des Etats-Unis, du Japon, de Chine, mais aussi d’Australie, d’Angleterre, de Suisse, de Pologne, de Russie…bref des 4 coins du monde. Notre site est en anglais, homelikehome.com/en et on peut vous aider à chercher une maison à Paris bien évidemment mais aussi en Normandie, un appartement à Lyon, une maison à Aix en Provence ou bien un home sweet home à Bordeaux...confiez nous votre recherche et on s’occupe de trouver votre Home Sweet Home…

 

Le 13ème arrondissement….. On connaît La Butte aux Cailles, le quartier Chinois, les tours de la Place d’Italie…mais jamais on se promène dans les petites rue derrière les Gobelins !

Quelle magie que ce petit quartier..une visite privée dans l’enceinte du Mobilier National, et une promenade dans la rue Berbier du mets…petite rue sinueuse absolument charmante…et on oublie que l’on est à Paris…On a l’impression d’être dans une petite ville de province…loin des embouteillages, une rue qui est encore pavée…On part aussi à la découverte de la rue de Croulebarbe…la rue Gustave Geffroy avec le Château de la Reine Blanche…sublime.

 

 

Commençons par le MOBILIER NATIONAL...c’est l’ancien garde-meuble de la couronne créé en 1663 par Louis XIV et Colbert. Aujourd’hui, le mobilier national est en charge de l’ameublement des palais officiels de la République : palais de l’Élysée, ministères… La Manufacture Nationale des Gobelins, dont l’histoire remonte au XVème siècle, occupe le site actuel depuis le XVIIe siècle. Les collections, d’une richesse exceptionnelle, comptent environ 200 000 pièces. Avec la dream team Homelike Home, on a eu le privilège de découvrir cette véritable caverne d’Ali Baba, et surtout cette richesse nationale

 

 

Ensuite, un petit tour par le château de la reine Blanche…Vous n’aviez jamais entendu parler de ce château, en plein coeur du 13ème arrondissement de Paris, et pourtant…Au XVIIème siècle, le bâtiment est racheté par Jean Lhoste qui le transforme en habitat et crée la cour d’honneur. Plus tard, il devient une brasserie puis un club  jacobin en 1790. S’agglomèrent autour, au cours des siècles, plusieurs bâtiments à vocation industrielle,une tuilerie puis une tannerie . Au XVIIIème siècle, l’ensemble des bâtiments devient la propriété d’Antoine Moinerie qui y établit de nouveau une teinturerie.

N’oublions pas que nous sommes en plein coeur du quartier des tanneurs et que la Bièvre jouait un rôle capitale dans l’activité de tannerieLa Bièvre, qui était la deuxième rivière parisienne et courait à travers les 13ème et 5ème  arrondissements, a été entièrement recouverte en 1912 .

En  1906, on perce la rue Gustave Geffroy et en 1912 le lit de la Bièvre est canalisé et couvert pour devenir la rue Berbier-du-Mets.

 

Restauré et classé Monument historique, le château de la Reine Blanche est aussi ouvert au moment des Journées du Patrimoine.

En ce qui concerne le Mobilier National…on vous recommande vivement la visite privée ou bien de vous y rendre pendant ces journées du patrimoine…

 

 

 

 

Petite promenade dans les rues cachées derrière les Gobelins...D’un point de vue architecture, on est fan…on se croirait presque à Berlin. Une rue avec une architecture très éclectique, où l’on trouve aussi bien des bâtiments du XVIIème siècle que du XIXème et même du XXIème siècle avec une très jolie construction neuve….. sans oublier le fameux premier gratte ciel parisien, la tour Albert ou tour Croulebarbe, immeuble d’habitation situé au 33 rue Croulebarbe. Construit par l’architecte Edouard Albert en 1960, cette tour de 23 étages, mesurant 67 mètres de haut, compte 110 appartements.  Sa structure porteuse est composée de tubes d’acier creux remplis de béton. Les étages sont constitués de dalles de béton armé posées sur les tubes….bref ce premier gratte ciel vaut à lui seul un détour par la rue Croulebarbe…

 

 

 

 

Et pour finir cette riche promenade, petit apéritif organisé à l’hôtel Henriette…Petit hôtel juste à l’image de Homelike Home, chaleureux, convivial, plein de charme avec une petite cour intérieure arborée. l’hôtel Henriette est un petit hôtel 3 étoiles, à l’abri des regards dans une petite rue, situé très précisément au 9 rue des Gobelins…on vous le conseille

 

Bref une parenthèse enchantée, et une jolie promenade à faire sous le soleil d’été…

 

 

 

 

 

 

Chez Homelike Home, on aime bien lancer des nouveaux sites, des nouvelles images, bref trouver des nouvelles idées. On cherche des appartements pour des parisiens, mais pas seulement car on a beaucoup de clients étrangers mais aussi des français qui ne connaissent pas bien Paris…

Alors, comment bien faire comprendre les spécificités de chaque quartier parisien, en quelques clics à nos clients…tout simplement grâce à Audrey Felix qui a dessiné une jolie carte, avec un rollover qui permet en cliquant sur l’arrondissement  d’avoir les principales informations sur les monuments du quartier,  les principales lignes de métro, centres d’intérêts, marché(s), vie nocturne ou bien quartier bobo par excellence…bref les spécificités des principaux quartiers parisiens résumés en quelques lignes !

Cette carte est disponible aussi bien sur notre site en français pour l’agence de Paris, Homelike Home Paris, que sur notre site en anglais, Homelikehome.com/en

 

Démonstration :

 

Alors, convaincus…?En tous les cas nous on l’est et on très fière de notre site et de notre carte…merci Audrey…