Nous aimons bien partager avec vous les tendances du marché immobilier, juste avant les vacances de février. En effet, le marché est souvent calme à cette période et redémarre après les vacances.

 

1°- ZOOM IDF et Paris pour les biens immobiliers

Quelques chiffres à retenir…en Octobre 2018

En IDF le prix/M2 = 6000 /M2 

En IDF en 1 an, les prix des logements (appartements anciens) ont augmenté de 4,7%. Le prix moyen d’une maison est de 311 400 €, avec une augmentation de +2,4%.

Les hausses annuelles des appartements sont plus fortes en petite couronne (+ 3,1%) que en grand couronne (+1,9%). En petite couronne, le prix moyen d’une maison est de 371 000 € et de 286 500 € en grande couronne.

 

A paris, le prix/M2 = 9 550 €/M2

A Paris, en 1 an, les prix des logements (appartements anciens) ont augmenté de +5,9

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2°- Zoom au niveau national

En France, le volume des ventes en 1 an = 950 000  transactions

 

On peut dire que l’augmentation des prix a été globale au niveau national.

En France, en 1 an, le prix des LOGEMENTS ANCIENS a augmenté de +2,9%

En Province, en 1 an, le prix des LOGEMENTS ANCIENS a augmenté de +2,7%

En IDF, en 1 an, le prix des LOGEMENTS ANCIENS a augmenté de +3,5%

 

Quelques exemple de villes :

Observatoire LPI – Baromètre LPI SeLoger de janvier 2019.

prix moyen/M2 à Marseille = 2 390 € avec +2,9% d’augmentation en 1 an

prix moyen/M2 à Bordeaux = 4 310 € avec + 17% d’augmentation

Prix moyen/M2 à Lyon = 4000 € avec +8,3% d’augmentation

Prix moyen/M2 à Nantes = 2910 € avec +3,9% d’augmentation

 

3°- Comment se comportera le marché en 2019 ?

 

En février 2019, les prix sont toujours en hausse : 

En IDF, le prix/M2 en février 2019 = 6000 €

A Paris, le prix/M2 en février 2019 = 9 650 €

Et les taux d’intérêt restent toujours faibles, très faibles contrairement à tout ce que les économistes prévoient..

 

Mais on observera une tendance à la baisse après février  2019, selon la chambre des notaires :

D’une part, l’ immobilier reste lourdement taxé, notamment avec l’IFI (anciennement ISF), d’autre part les Gilets jaunes ont eu un impact négatif sur notre croissance économique, et sur l’image que la France renvoie à l’International.

D’autre part, le prix d’acquisition de plus en plus élevé repousse les primo accédants, qui n’achètent plus à Paris…De plus l’achat immobilier ne semble plus être la priorité des français (Challenge, TNS Sofres). Les français hésitent à emprunter : en 2016, environ 5,4% des particuliers comptaient souscrire 1 crédit , mais en 2018 ils ne sont plus que 4,2% à vouloir le faire…

En revanche, les conséquences du Brexit restent la grande inconnue. Même si nous voyons de nombreux français expatriés à Londres, revenir à Paris, mais aussi notamment à Bordeaux, Lyon, Aix en Provence ou encore en Normandie, on ne sait pas encore qu’elle sera la décision finale… »Wait and see » car décision prise le 29 mars 2019

 

 

 

Dead line 29 mars 2019…en attendant quid des français vivant en Angleterre ?

Ils seraient plus de 400 000 français installés à Londres….et ils ne savent pas à quelle sauce ils seront mangés car personne ne sait à l’heure actuelle la forme que ce fameux Brexit va prendre : On s’achemine donc soit vers une renégociation avec Bruxelles, soit vers un No deal, ou encore hypothétiquement vers un second référendum..who knows ?

Inquiétude des expatriés par rapport à à leur situation en Angleterre et encore plus pour anticiper leur retour en France, certains nous confient leur recherche de 2 pièces, utilisé comme pied à terre avec un accès facile Gare du Nord, alors que d’autres familles avec enfants préfèrent anticiper, notamment vis à vis des inscriptions dans les bonnes écoles parisiennes, et s’installent dès à présent dans les prestigieux quartiers de l’ouest parisien.

Charlotte, notre spécialiste des français rentrants à Londres, vous aidera dans votre recherche aussi bien à la location qu’à l’achat. Parisienne d’origine, elle a vécu 4 ans à Londres et s’occupait sur place de la relocation des expatriés français qui arrivaient à Londres. De ce fait, elle connait les contraintes et spécificités de chaque quartier de Londres qu’elle peut calquer sur les quartiers de Paris. Charlotte nous a rejoint en janvier 2017, et depuis 2 ans gère plus particulièrement les impatriés.

Véritable parcours du combattant que ce retour en France, avec beaucoup de problèmes administratifs à gérer, Homelike Home s’occupe de tout et de votre retour d’expatriation dans sa globalité : on tient compte de l’aspect psychologique, connaissance des bonnes écoles et lycées, parfaite connaissance des quartiers et des contraintes liées au transport…
Charlotte s’est occupée aussi bien de français, souvent banquiers,  habitant South Kensington, pour qui elle a trouvé dans le 16ème arrondissement, mais aussi de jeunes trentenaires qui habitaient Shoreditch, et pour qui elle a déniché un logement sur les bords du canal Sain-Martin, dans le 10ème arrondissement de paris…mais aussi le 18ème avec une jolie vue sur Montmartre, le 5ème arrondissement pour être à proximité des fameux lycées Henri IV et Louis Le Grand….
On vous accompagne dans votre recherche d’appartements aussi bien à Paris qu’à Bordeaux, en Normandie, à Aix en Provence…mais aussi dans votre recherche de bureaux ou locaux professionnels car bon nombre de français installés à Londres sont devenus des entrepreneurs et doivent relocaliser leur entreprise en France.
Notre présence sur le terrain, notre réactivité et notre bonne connaissance du marché nous permet d’être les premiers à visiter et d’avoir accès aux produits en avant première, et aussi en off market via notamment la FNCI…Alors Keep calme and come back to France…on s’occupe de tout !

 

Traditionnellement le mois de janvier rime avec galette des rois, mais aussi avec le retour du salon Maison & Objet, qui a lieu chaque année au mois de Janvier. Cette année, M&O a ouvert ses portes du 18 au 22 janvier, et reste le rendez-vous des professionnels de la décoration et du design, mais aussi des passionnés de décoration.. ! Les français sont de plus en plus passionnés par la décoration semble-t-il, pas étonnant quand on voit le succès des différents salons de décoration, comme le salon Art et Décoration qui aura lieu du 7 au 10 février à la Grand eHalle de la Vilette.

 

A notre habitude, nous sommes allées repérer les nouvelles tendances pour vous.

Cette édition s’offre une nouvelle thématique d’inspiration sur le nouveau Made in France avec une scénographie de Vincent Grégoire « Excuse my French ».

Selon Vincent Grégoire, directeur de création chez NellyRodi, la différence est bel et bien une force. « Dans un monde de plus en plus standardisé, on constate un vrai besoin de singularité. » Et cela semble se faire tout naturellement chez les Français.

En janvier 2019, MAISON&OBJET met la France à l’honneur. « En ce moment, à l’étranger, il y a clairement un renouveau de curiosité pour les Français, à la limite de la fascination », remarque Vincent Grégoire. Et de citer la première dame Brigitte Macron, l’équipe de foot victorieuse au dernier Mondial ou encore le créateur de mode Olivier Rousteing comme exemples.

Le nom du thème de cette année – Excuse my French! – a beau être un clin d’œil humoristique, il n’en pose pas moins un regard tout à fait sérieux sur les causes de ce regain d’intérêt envers la France…et ce malgré les Gilets jaunes ! Les tendances du made in France et du savoir-faire traditionnels sont rassemblées sur 250m2. On y découvre une sélection de produits de la nouvelle scène française avec de jeunes éditeurs dans une mise en scène théâtrale inspirée de la Galerie des Glaces à Versailles.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour cette édition 2019, on a aussi remarqué la présence d’un grand nombre de designers chinois et surtout l’émergence des pays asiatiques qui se confirme d’année en année…

 

 

Le designer de l’année, est un allemand, Sebastien Herkner, âgé de 37 ans. Parmi les éditeurs qui lui ont fait confiance, on trouve Moroso, Dedeon, Thonet, Pulpo, ClassiCon et The Rug Company…Il a débuté sa carrière en 2003 en travaillant le design textile et les couleurs avec stella McCartney, et puise son inspiration dans de nombreux voyages notamment, la Colombie, l’Afrique…bref un jeune designer de grand talent à suivre de près !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En ce qui concerne les tendances, voici ce que l’on a repéré pour vous…sachant que on s’achemine doucement mais surement vers un vrai retour aux années 70 !

1°- Le grand retour du laiton, à travers des éclairages originaux, des encadrements de miroir, dans différents objets de décoration ou dans la salle de bains. Chaleureux, il ajoute une touche chic à notre intérieur et très années 70.
2°- Les matières naturelles ne sont pas prêtes de quitter nos intérieurs !
Le cannage se décline aussi bien sur les petits objets déco que sur les meubles. Il est facile à mixer dans tous les univers aussi bien dans un loft, que pour un  objet déco tel que buffet ou un fauteuil en cannage.
Cette année encore, le rotin est bien présent dans la décoration. On l’adore en canapé, mais aussi en miroir rond.

Indémodable, le terrazzo est aussi toujours très présent chez les grandes marques. Que ce soit en petits accessoires ou en plan de travail, le terrazzo fait entrer l’Italie dans votre maison.

3°- le Miroir rond en XXL et tout ce qui est XXL…les suspensions sont XXL

Contrairement aux idées préconçues, un objet de déco en taille XXL a tendance à agrandir un espace plutôt qu’à le rétrécir..le miroir rond XXL habille nos murs et devient un indispensable à avoir. Même chose pour les suspensions XXL en matières végétales, aussi bien au-dessus d’un guéridon, que en plusieurs exemplaires au-dessus d’une table.

4°- Du velours à toutes les sauces et du papier peint…

 

…une vrai tendance des années 70 !!!

Encore une fois, le velours est partout ! Fauteuil ou canapé, le revêtement en velours est parfait pour réchauffer une ambiance un peu froide d’un loft ou d’un appartement haussmannien.

Sarah Lavoine l’a bien compris car ses canapés, ses coussins, ses rideaux, ses poufs…bref tout est velours ou presque.

On adore aussi le papier peint panoramique aussi bien dans la chambre, en version tête de lit que dans le salon….

 

On attend la rentrée de septembre avec impatience pour la nouvelle version de Maison & Objet…en attendant vive Milan

 

La FNCI commence bien l’année 2019 avec un site internet tout neuf et une nouvelle charte graphique.

Fort de ses 49 membres répartis dans toute la France, la FNCI a été créée en 2006 et a pour but de rassembler les chasseurs immobiliers qui s’intéressent avant tout aux intérêts des acheteurs. 

Bien souvent confondu avec d’autres métiers de l’immobilier, le rôle du chasseur immobilier est en réalité très clair. Ce métier de services, entièrement dédié à l’acquéreur ou au candidat cherchant une location prend en charge la recherche d’un bien immobilier, négocie pour le compte de son client, le conseille et l’accompagne jusqu’à la signature du contrat. D’autres services peuvent s’ajouter tels que le home staging,  le suivi de travaux, la décoration, l’architecture, la gestion locative…

 

Son principal objectif est de défendre les intérêts de l’acheteur, et non ceux d’un vendeur.

Créée en 2006, la FNCI regroupe les plus importants chasseurs immobiliers du marché français, dont certain ont plus 15 ans d’ancienneté. Le nombre de ses membres a augmenté de +73% en 6 ans !!!

Son principal objectif est de soutenir et d’encadrer ce métier en fort développement, tout en garantissant les intérêts des acheteurs.

 

 

 

Faire appel aux chasseurs membres de la FNCI est donc un véritable gage de qualité pour les particuliers comme pour les professionnels. Alors retrouvez-nous sur notre nouveau site http://www.fnci.fr/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toute l’équipe Homelike Home et Homelike Office vous souhaite une jolie fin d’année 2018. Nous sommes là pour vous aider à trouver le bien de vos rêves à Paris bien évidemment mais aussi à Bordeaux, en Normandie, à Aix en Provence, Londres et bientôt à Los Angeles.

 

Vous ne savez pas quoi faire pendant les vacances de Noël, on a trouvé de quoi vous occuper, en passant du Musée des Arts décoratifs à Beaubourg….mais dépêchez vous car il ne vous reste plus que quelques jours pour découvrir ces sublimes expos !

 

On est fan d’architecture chez Homelike Home, et on passe aussi bien de la culture italienne à la culture japonaise, avec l’exposition GIO PONTI et l’exposition TADAO ANDO.

Ce que l’on aime par dessus tout c’est la tendance Bauhaus et l’esthétisme des années 30.

Le Bauhaus signifie littéralement « maison du bâtiment, maison de la construction », il joue le rôle de précurseur du design. Le Bauhaus est une école d’enseignement artistique qui s’est imposée comme une référence incontournable de l’histoire de l’art du XXe siècle….ça c’était pour la petite histoire, mais parce que on retrouve beaucoup de cette tendance dans ces 2 expos.

On a visité l’exposition Gio Ponti au Musée des Arts décoratifs rue de Rivoli à Paris et on est tombé sous le charme de cet avant-gardiste de génie…

Gio Ponti a réalisé plus d’une centaine de constructions en Italie et dans le reste du monde, et signé un nombre considérable d’objets d’art décoratif et de design mais aussi de mobilier. Il a fondé la revue DOMUS en 1928 et il fut également l’ardent défenseur d’un art de vivre italien et un protagoniste majeur du renouveau du design italien d’après-guerre. Il est aussi enseignant à l’École Polytechnique de Milan, où il a formé plusieurs générations de designers….les veinards !

 

Gio Ponti dessinait aussi bien des immeubles que du mobilier. il avait une vision très particulière de l’utilité du meuble : « ce répertoire d’inventions ou « idéaire » rassemble des propositions  comme la tête de lit-tableau de bord, le meuble auto-éclairé et la paroi organisée. Imaginées pour la maison et le bureau, les parois organisées se présentent comme des panneaux lisses en bois fixés au mur. Elles comportent un ensemble de niches, tiroirs, tablettes, et cadres permettant d’accueillir des objets tout en intégrant la lumière et d’autres boutons de commande , voire même le téléphone…

Considéré comme l’un des architectes et designers les plus influents du XXème siècle, Gio Ponti est mis à l’honneur au Musée des Arts Décoratifs pour une première rétrospective en France. Créateur prolifique, autant intéressé par la production industrielle que par l’artisanat, il a bouleversé l’architecture d’après-guerre tout en ouvrant les perspectives d’un nouvel art de vivre.

 

 

 

 

 

Dans un autre répertoire,  Tadao Ando, laisse la place aux lignes radicales, aux volumes géométriques simples et lisibles, et l’usage quasi systématique du béton lisse. Si le travail de Tadao Ando s’est imposé comme un standard, c’est qu’à l’instar de ses pairs les plus illustres, l’architecte est guidé par et pour la place du corps dans l’espace urbain ou naturel.

Le Centre Pompidou consacre une importante exposition rétrospective à l’architecte japonais Tadao Ando, grande figure de l’architecture contemporaine, lauréat du prestigieux prix Pritzker d’architecture.

Articulée autour de quatre grands thèmes, la forme primitive de l’espace, le défi de l’urbain, la genèse du projet et le dialogue avec l’histoire, l’exposition de Tadao Ando, nous explique la prééminence donnée aux volumes géométriques simples, l’intégration d’éléments naturels dans ses dispositifs spatiaux, ou encore l’importance qu’il accorde à l’intensité de l’expérience corporelle générée par son architecture.

 

 

 

 

 

Cette rétrospective retrace les différentes périodes de sa carrière d’architecte et met en lumière ses réalisations déterminantes, depuis la Maison Azuma à Sumiyoshi (1976) jusqu’à la Bourse de commerce à Paris (automne 2019).

 

On a hâte de découvrir la Bourse du commerce car on passe tous les jours devant en vélo pour aller à notre bureau…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alors convaincu, en tous les cas vous saurez quoi faire maintenant pendant la trêve des confiseurs….foncez

 

 

 

Même si l’actualité bouscule un peu nos traditions cette année et que malheureusement de nombreux commerçants ont vu leur vitrine et leur boutique saccagées et réduites en cendres, on est toujours aussi fan des vitrines de Noël….

Charlotte de notre dream team nous a ramené quelques clichés des plus belles vitrines londoniennes…Comme vous le savez, Londres est sa ville de coeur, et elle utilise régulièrement l’Eurostar pour s’y rendre, pas comme le métro parisien mais presque. D’ailleurs notre dream team est présente dans le magazine Métropolitan,distribué dans l’Eurostar, pendant les fêtes de Noël cette année…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Charlotte peut vous dire que les décorations de Noël à Londres sont sans aucune comparaison avec nos vitrines parisiennes !! Dans chaque rue, chaque vitrine ou presque est une prouesse de créativité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toutes les portes d’entrée des maisons et des appartements sont décorées et on ne trouve pas une rue, une boutique sans guirlande lumineuse ou décoration qui nous rappelle que Noël est bientôt là.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Paris fait ville « tristounette » à côté de Londres et en se promenant, on n’a pas toujours l’impression d’être dans une grande capitale européenne. En espérant que Paris et ses commerçants retrouvent un peu de panache et qu’aucune manifestation en tous genres viendra perturber les courses de Noël…Quand même quel émerveillement de passer devant les vitrines des Galeries Lafayette, mais aussi du Printemps boulevard Haussmann, du BHV dans le Marais….et des petites boutiques décorées dans les rues du 9ème, du marais, du 6ème arrondissement…. Normalement les rues décorées pour Noël sont toutes plus belles les unes que les autres…malheureusement beaucoup moins cette année car certains commerçants n’ont pas eu encore l’occasion de décorer leur vitrine !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En tous les cas, que vous soyez parisien d’origine ou anglais, expatrié à Londres ou à Paris, Charlotte se fera un plaisir de vous aider dans votre recherche d’appartement parisien

 

 

 

 

 

Le 8 décembre est L’EVENEMENT de l’année ou presque à Lyon. La ville revêt son habit de lumières…

…et je peux vous dire que en tant lyonnaise d’origine, c’est la fête traditionnelle à Lyon, à ne manquer sous aucun prétexte !!!

Dominique, de notre dream team Homelike Home, nous a ramené quelques souvenirs en photos de cette jolie fête des Lumières. Un peu d’histoire…En 1852 est inaugurée la statue de la Vierge Marie érigée sur la chapelle de la colline de Fourvière, appelée aussi « la colline qui prie ». L’inauguration a eu lieu le 8 décembre 1852 et depuis cette date, la tradition veut que chaque famille dispose à ses fenêtres, des lampions avec des bougies.

Cette fête, étendue sur 4 jours, ne cesse de prendre de l’ampleur et a même un rayonnement au niveau international, car nombreux sont les touristes qui viennent à Lyon uniquement pour cette occasion.  Cette fête des lumières offre dans la ville des spectacles de lumière innovants et surprenants et qui valent vraiment le déplacement.

 

 

 

 

 

 

 

Alors que à Paris, les commerces se barricadaient derrières des palissades de bois, les rues étaient désertes et étaient synonymes de « ville morte ». dans certains quartiers, pas une seule voiture stationnée dehors (conseil de la Préfecture de Police de Paris) et tout était fermé ou presque : les boutiques, les musées, les expos, et même une vingtaine de station de métro. On aurait du éviter le pire afin que les casseurs ne « défigurent » pas encore une fois Paris.

 

 

 

 

 

 

 

Chez Homelike Home, on a déjà vu les conséquences de cette crise, car avec Paris en guerre comme on l’a connu le week end du 1er et du 8 décembre, quel est l’investisseur étranger qui aurait envie d’acheter à paris ?

 

En espérant que tout rentre dans l’ordre pour cette fin d’année afin que les commerçants profitent eux aussi de Noël..sans avoir rendez-vous avec les fameux casseurs du samedi !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chez Homelike Home, on aime bien entendu toutes les missions de recherche qui nous sont confiées. On apprécie particulièrement les missions de recherche quand notre client aime l’idée de tout refaire du sol au plafond…visiter un appartement muré même avec des gravas, une surface brute en quelque sorte..;un lieu où il faut toujours beaucoup d’imagination pour arriver à se projeter dans son futur home sweet home et être bien coaché par un architecte.

Grâce à notre équipe de choc et en particulier à olivia Samson, notre architecte préférée, voici quelques uns de nos avant- après

La « surface brute » peut faire peur de prime abord, mais vous allez voir que tout se passe bien lorsque l’on est bien accompagné.
Dans le 18ème arrondissement, Olivia et son équipe se sont chargés d’un appartement brut dans une ancienne usine désossée.
Nos clients nous ont fait confiance en achetant cette surface dans un environnement très en travaux, où casques et chaussures de sécurité étaient nécessaires. Traverser des ponts de fortune en palette dans la gadoue ne les a pas découragés !
Après une excavation pour récupérer 45 cm de hauteur sous plafond au sous-sol, la création de deux jardins et des tonnes de terre chargées à la brouette, ce projet a vu le jour conformément à nos engagements !
Neuf mois se sont écoulés entre la première présentation du projet et sa livraison. Les équipes ont travaillé d’arrache-pied pour livrer un appartement exceptionnel, entièrement au calme, plein soleil dans un quartier animé proche de la Butte Montmartre.
et quel résultat exceptionnel…
Autre bien déniché par Charlotte et refait par Olivia, en plein coeur du 18ème arrondissement…
Charlotte a trouvé pour un de nos clients un 2 pièces de 53m2, entièrement dans son jus. Un atout considérable et un « bon produit » quand on est chasseur immobilier car au 6ème et dernier étage avec ascenseur dans une très jolie copropriété au coeur du marché du poteau 75018 quartier Jules Joffrin.
On a modifié complètement le plan, abattu toutes les cloisons que l’on pouvait pour ouvrir et mettre en avant la spécificité de ce futur bijou qui, en plus de sa vue ciel, avait 4 expositions !!
Les wc sont devenus la douche, la salle de douche est devenu la cuisine, on a réalisé beaucoup de rangements sur mesures dont une buanderie (très utile notamment dans une petite surface…).
Un peu d’astuce, quelques jolis matériaux bien choisis, comme des radiateurs neufs mais aussi des fenêtres neuves, du sur-mesure…. La seule chose que nous avons conservé est le sol, qui a été poncé et peint, ainsi que la cheminée dans le salon…
Verrières mais aussi menuiseries sur mesures, joli plan de travail dans la cuisine et luminaires design….et le tour est joué !
Chez Homelike Home, on cherche, on trouve, on s’occupe des travaux du sol au plafond, mais aussi de la décoration …
Alors, vous êtes convaincus ? Prêts à acquérir une surface brute ?

 

Le saviez-vous, il faut 25 années en moyenne pour rentabiliser un investissement immobilier à Paris!

Homepilot​​, startup lancée en 2017 par Gilles Bourcy et Laurent Kretz, est un gestionnaire immobilier en ligne. Homepilot accompagne les propriétaires de la mise en location à la gestion locative du bien.

Ils ont mené une étude sur le temps nécessaire aux parisiens pour rentabiliser leur investissement locatif.

 

Constat n°1 : Emplacement, emplacement, emplacement…C’est LA règle n°1 en immobilier

D’une rue à l’autre dans le même arrondissement de Paris, les différences de rentabilité varient du simple au double.

Il faut en moyenne 24,7 ans pour rentabiliser un investissement immobilier à Paris, mais les différences de rentabilité d’une station de métro à l’autre sont énormes​​. Par exemple, entre les stations Marcadet Poissonniers (24,4 ans) et Château Rouge (18,2 ans), à 700 mètres, la rentabilité moyenne baisse de 34 %. ​

 

 

 

 

 

Il est également possible de faire de « ​bonnes affaires » au sein d’arrondissements un peu moins « populaires ».​​ Par exemple, un investissement locatif à la station Chaussée d’Antin Lafayette, à la frontière du 8è​me et du 9è​me arrondissement se solde en moyenne en 21,7 ans, soit plus rapidement qu’un investissement à la station Danube dans le 19è​me​, où il faudra 23,9 ans pour le rentabiliser.

 

Constat n°2 : Les quartiers populaires sont les plus rentables

La station de métro avec le prix au m​​2 le plus attractif, comparé au loyer au m2​​ , est La Courneuve – 8 Mai 1945 (13,9 ans en moyenne pour solder son investissement). ​

Dans Paris intra-muros la station la plus rentable est Porte de Clichy (17,4 ans).

A l’inverse, la station avec le rapport le plus défavorable est Solférino (35,3 ans) dans le 7ème arrondissement.

 

 

 

Constat n°3 : Les quartiers populaires et la petite couronne de Paris sont plus rentables que les quartiers chics de la ville​​. Les zones les plus rentables à Paris sont le quartier des Epinettes dans le 17è​me arrondissement et le quartier Flandres dans le 19è​me arrondissement (17,4 et 18 ans).

A contrario, la zone la moins rentable se situe sur la rive gauche entre Varenne, Solférino et Saint-Germain-des-Prés, avec en moyenne 32,2 ans pour « payer » un investissement immobilier.

Selon Gilles BOURCY, ​Le 19ème arrondissement, et notamment le quartier Flandres, est en pleine mutation. Le quartier reste l’un des plus attractifs pour l’investissement locatif à Paris, à condition de bien le connaître, car les écarts de rentabilité d’une rue à l’autre sont importants…

A l’extérieur de Paris, les villes les plus attractives sont La Courneuve et Montreuil (13,9 et 15,8 ans).

Cependant, le calcul de rentabilité ne prend pas en compte la fiscalité, ce qui peut avoir un impact, notamment hors de Paris.

Les prix de l’immobilier se sont envolés en 2018…conséquence il faut 11 mois de plus pour rentabiliser un investissement immobilier en 2018, versus 2017 !

Ainsi, le nombre d’années pour solder un investissement locatif à Paris intra-muros est passé de 23,8 ans en 2017 à 24,7 ans en 2018. cette augmentation s’explique par la progression continue des prix de l’immobilier en 2018, dépassant largement l’évolution des loyers. 

 

La plus forte progression a été dans le 18ème arrondissement​​. Le nombre d’années nécessaires pour rentabiliser son investissement a augmenté d’un an et demi en moyenne. En particulier les quartiers Montmartre-Sacré Coeur (+2,1 années), Grandes Carrières-Clichy et Jules Joffrin ont connu une très forte progression, avec +1,8 années.

Le 6ème ​​ est le seul arrondissement de la capitale à ne pas avoir enregistré de progression en 2018​​, notamment les quartiers Notre Dame des Champs (-0,5 ans), Rennes et Saint-Michel (-0,1 ans) ont enregistré des baisses du nombre d’années nécessaires pour rentabiliser un investissement locatif.

Suite à la suppression de l’encadrement des loyers, les loyers ont fortement progressé alors que les prix à l’achat étaient déjà à un niveau élevé.​

 

« ​Réaliser un investissement locatif rentable nécessite une connaissance fine du marché. C’est d’autant plus vrai à Paris, où d’importants écarts de rentabilité locative sont observés. » Gilles Bourcy, cofondateur de Homepilot

Confiez nous votre recherche, Homelike Home  a une connaissance aiguë du marché parisien. Nous vous accompagnerons sur vos projets d’acquisitions, depuis l’élaboration de votre cahier des charges jusqu’à la remise des clés!

Contactez aussi Homelike Office pour chasser votre local commercial ou vos bureaux aussi bien à l’achat qu’à la location.