La FNCI commence bien l’année 2019 avec un site internet tout neuf et une nouvelle charte graphique.

Fort de ses 49 membres répartis dans toute la France, la FNCI a été créée en 2006 et a pour but de rassembler les chasseurs immobiliers qui s’intéressent avant tout aux intérêts des acheteurs. 

Bien souvent confondu avec d’autres métiers de l’immobilier, le rôle du chasseur immobilier est en réalité très clair. Ce métier de services, entièrement dédié à l’acquéreur ou au candidat cherchant une location prend en charge la recherche d’un bien immobilier, négocie pour le compte de son client, le conseille et l’accompagne jusqu’à la signature du contrat. D’autres services peuvent s’ajouter tels que le home staging,  le suivi de travaux, la décoration, l’architecture, la gestion locative…

 

Son principal objectif est de défendre les intérêts de l’acheteur, et non ceux d’un vendeur.

Créée en 2006, la FNCI regroupe les plus importants chasseurs immobiliers du marché français, dont certain ont plus 15 ans d’ancienneté. Le nombre de ses membres a augmenté de +73% en 6 ans !!!

Son principal objectif est de soutenir et d’encadrer ce métier en fort développement, tout en garantissant les intérêts des acheteurs.

 

 

 

Faire appel aux chasseurs membres de la FNCI est donc un véritable gage de qualité pour les particuliers comme pour les professionnels. Alors retrouvez-nous sur notre nouveau site http://www.fnci.fr/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toute l’équipe Homelike Home et Homelike Office vous souhaite une jolie fin d’année 2018. Nous sommes là pour vous aider à trouver le bien de vos rêves à Paris bien évidemment mais aussi à Bordeaux, en Normandie, à Aix en Provence, Londres et bientôt à Los Angeles.

 

Vous ne savez pas quoi faire pendant les vacances de Noël, on a trouvé de quoi vous occuper, en passant du Musée des Arts décoratifs à Beaubourg….mais dépêchez vous car il ne vous reste plus que quelques jours pour découvrir ces sublimes expos !

 

On est fan d’architecture chez Homelike Home, et on passe aussi bien de la culture italienne à la culture japonaise, avec l’exposition GIO PONTI et l’exposition TADAO ANDO.

Ce que l’on aime par dessus tout c’est la tendance Bauhaus et l’esthétisme des années 30.

Le Bauhaus signifie littéralement « maison du bâtiment, maison de la construction », il joue le rôle de précurseur du design. Le Bauhaus est une école d’enseignement artistique qui s’est imposée comme une référence incontournable de l’histoire de l’art du XXe siècle….ça c’était pour la petite histoire, mais parce que on retrouve beaucoup de cette tendance dans ces 2 expos.

On a visité l’exposition Gio Ponti au Musée des Arts décoratifs rue de Rivoli à Paris et on est tombé sous le charme de cet avant-gardiste de génie…

Gio Ponti a réalisé plus d’une centaine de constructions en Italie et dans le reste du monde, et signé un nombre considérable d’objets d’art décoratif et de design mais aussi de mobilier. Il a fondé la revue DOMUS en 1928 et il fut également l’ardent défenseur d’un art de vivre italien et un protagoniste majeur du renouveau du design italien d’après-guerre. Il est aussi enseignant à l’École Polytechnique de Milan, où il a formé plusieurs générations de designers….les veinards !

 

Gio Ponti dessinait aussi bien des immeubles que du mobilier. il avait une vision très particulière de l’utilité du meuble : « ce répertoire d’inventions ou « idéaire » rassemble des propositions  comme la tête de lit-tableau de bord, le meuble auto-éclairé et la paroi organisée. Imaginées pour la maison et le bureau, les parois organisées se présentent comme des panneaux lisses en bois fixés au mur. Elles comportent un ensemble de niches, tiroirs, tablettes, et cadres permettant d’accueillir des objets tout en intégrant la lumière et d’autres boutons de commande , voire même le téléphone…

Considéré comme l’un des architectes et designers les plus influents du XXème siècle, Gio Ponti est mis à l’honneur au Musée des Arts Décoratifs pour une première rétrospective en France. Créateur prolifique, autant intéressé par la production industrielle que par l’artisanat, il a bouleversé l’architecture d’après-guerre tout en ouvrant les perspectives d’un nouvel art de vivre.

 

 

 

 

 

Dans un autre répertoire,  Tadao Ando, laisse la place aux lignes radicales, aux volumes géométriques simples et lisibles, et l’usage quasi systématique du béton lisse. Si le travail de Tadao Ando s’est imposé comme un standard, c’est qu’à l’instar de ses pairs les plus illustres, l’architecte est guidé par et pour la place du corps dans l’espace urbain ou naturel.

Le Centre Pompidou consacre une importante exposition rétrospective à l’architecte japonais Tadao Ando, grande figure de l’architecture contemporaine, lauréat du prestigieux prix Pritzker d’architecture.

Articulée autour de quatre grands thèmes, la forme primitive de l’espace, le défi de l’urbain, la genèse du projet et le dialogue avec l’histoire, l’exposition de Tadao Ando, nous explique la prééminence donnée aux volumes géométriques simples, l’intégration d’éléments naturels dans ses dispositifs spatiaux, ou encore l’importance qu’il accorde à l’intensité de l’expérience corporelle générée par son architecture.

 

 

 

 

 

Cette rétrospective retrace les différentes périodes de sa carrière d’architecte et met en lumière ses réalisations déterminantes, depuis la Maison Azuma à Sumiyoshi (1976) jusqu’à la Bourse de commerce à Paris (automne 2019).

 

On a hâte de découvrir la Bourse du commerce car on passe tous les jours devant en vélo pour aller à notre bureau…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alors convaincu, en tous les cas vous saurez quoi faire maintenant pendant la trêve des confiseurs….foncez

 

 

 

Même si l’actualité bouscule un peu nos traditions cette année et que malheureusement de nombreux commerçants ont vu leur vitrine et leur boutique saccagées et réduites en cendres, on est toujours aussi fan des vitrines de Noël….

Charlotte de notre dream team nous a ramené quelques clichés des plus belles vitrines londoniennes…Comme vous le savez, Londres est sa ville de coeur, et elle utilise régulièrement l’Eurostar pour s’y rendre, pas comme le métro parisien mais presque. D’ailleurs notre dream team est présente dans le magazine Métropolitan,distribué dans l’Eurostar, pendant les fêtes de Noël cette année…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Charlotte peut vous dire que les décorations de Noël à Londres sont sans aucune comparaison avec nos vitrines parisiennes !! Dans chaque rue, chaque vitrine ou presque est une prouesse de créativité.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toutes les portes d’entrée des maisons et des appartements sont décorées et on ne trouve pas une rue, une boutique sans guirlande lumineuse ou décoration qui nous rappelle que Noël est bientôt là.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Paris fait ville « tristounette » à côté de Londres et en se promenant, on n’a pas toujours l’impression d’être dans une grande capitale européenne. En espérant que Paris et ses commerçants retrouvent un peu de panache et qu’aucune manifestation en tous genres viendra perturber les courses de Noël…Quand même quel émerveillement de passer devant les vitrines des Galeries Lafayette, mais aussi du Printemps boulevard Haussmann, du BHV dans le Marais….et des petites boutiques décorées dans les rues du 9ème, du marais, du 6ème arrondissement…. Normalement les rues décorées pour Noël sont toutes plus belles les unes que les autres…malheureusement beaucoup moins cette année car certains commerçants n’ont pas eu encore l’occasion de décorer leur vitrine !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En tous les cas, que vous soyez parisien d’origine ou anglais, expatrié à Londres ou à Paris, Charlotte se fera un plaisir de vous aider dans votre recherche d’appartement parisien

 

 

 

 

 

Le 8 décembre est L’EVENEMENT de l’année ou presque à Lyon. La ville revêt son habit de lumières…

…et je peux vous dire que en tant lyonnaise d’origine, c’est la fête traditionnelle à Lyon, à ne manquer sous aucun prétexte !!!

Dominique, de notre dream team Homelike Home, nous a ramené quelques souvenirs en photos de cette jolie fête des Lumières. Un peu d’histoire…En 1852 est inaugurée la statue de la Vierge Marie érigée sur la chapelle de la colline de Fourvière, appelée aussi « la colline qui prie ». L’inauguration a eu lieu le 8 décembre 1852 et depuis cette date, la tradition veut que chaque famille dispose à ses fenêtres, des lampions avec des bougies.

Cette fête, étendue sur 4 jours, ne cesse de prendre de l’ampleur et a même un rayonnement au niveau international, car nombreux sont les touristes qui viennent à Lyon uniquement pour cette occasion.  Cette fête des lumières offre dans la ville des spectacles de lumière innovants et surprenants et qui valent vraiment le déplacement.

 

 

 

 

 

 

 

Alors que à Paris, les commerces se barricadaient derrières des palissades de bois, les rues étaient désertes et étaient synonymes de « ville morte ». dans certains quartiers, pas une seule voiture stationnée dehors (conseil de la Préfecture de Police de Paris) et tout était fermé ou presque : les boutiques, les musées, les expos, et même une vingtaine de station de métro. On aurait du éviter le pire afin que les casseurs ne « défigurent » pas encore une fois Paris.

 

 

 

 

 

 

 

Chez Homelike Home, on a déjà vu les conséquences de cette crise, car avec Paris en guerre comme on l’a connu le week end du 1er et du 8 décembre, quel est l’investisseur étranger qui aurait envie d’acheter à paris ?

 

En espérant que tout rentre dans l’ordre pour cette fin d’année afin que les commerçants profitent eux aussi de Noël..sans avoir rendez-vous avec les fameux casseurs du samedi !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chez Homelike Home, on aime bien entendu toutes les missions de recherche qui nous sont confiées. On apprécie particulièrement les missions de recherche quand notre client aime l’idée de tout refaire du sol au plafond…visiter un appartement muré même avec des gravas, une surface brute en quelque sorte..;un lieu où il faut toujours beaucoup d’imagination pour arriver à se projeter dans son futur home sweet home et être bien coaché par un architecte.

Grâce à notre équipe de choc et en particulier à olivia Samson, notre architecte préférée, voici quelques uns de nos avant- après

La « surface brute » peut faire peur de prime abord, mais vous allez voir que tout se passe bien lorsque l’on est bien accompagné.
Dans le 18ème arrondissement, Olivia et son équipe se sont chargés d’un appartement brut dans une ancienne usine désossée.
Nos clients nous ont fait confiance en achetant cette surface dans un environnement très en travaux, où casques et chaussures de sécurité étaient nécessaires. Traverser des ponts de fortune en palette dans la gadoue ne les a pas découragés !
Après une excavation pour récupérer 45 cm de hauteur sous plafond au sous-sol, la création de deux jardins et des tonnes de terre chargées à la brouette, ce projet a vu le jour conformément à nos engagements !
Neuf mois se sont écoulés entre la première présentation du projet et sa livraison. Les équipes ont travaillé d’arrache-pied pour livrer un appartement exceptionnel, entièrement au calme, plein soleil dans un quartier animé proche de la Butte Montmartre.
et quel résultat exceptionnel…
Autre bien déniché par Charlotte et refait par Olivia, en plein coeur du 18ème arrondissement…
Charlotte a trouvé pour un de nos clients un 2 pièces de 53m2, entièrement dans son jus. Un atout considérable et un « bon produit » quand on est chasseur immobilier car au 6ème et dernier étage avec ascenseur dans une très jolie copropriété au coeur du marché du poteau 75018 quartier Jules Joffrin.
On a modifié complètement le plan, abattu toutes les cloisons que l’on pouvait pour ouvrir et mettre en avant la spécificité de ce futur bijou qui, en plus de sa vue ciel, avait 4 expositions !!
Les wc sont devenus la douche, la salle de douche est devenu la cuisine, on a réalisé beaucoup de rangements sur mesures dont une buanderie (très utile notamment dans une petite surface…).
Un peu d’astuce, quelques jolis matériaux bien choisis, comme des radiateurs neufs mais aussi des fenêtres neuves, du sur-mesure…. La seule chose que nous avons conservé est le sol, qui a été poncé et peint, ainsi que la cheminée dans le salon…
Verrières mais aussi menuiseries sur mesures, joli plan de travail dans la cuisine et luminaires design….et le tour est joué !
Chez Homelike Home, on cherche, on trouve, on s’occupe des travaux du sol au plafond, mais aussi de la décoration …
Alors, vous êtes convaincus ? Prêts à acquérir une surface brute ?

 

Le saviez-vous, il faut 25 années en moyenne pour rentabiliser un investissement immobilier à Paris!

Homepilot​​, startup lancée en 2017 par Gilles Bourcy et Laurent Kretz, est un gestionnaire immobilier en ligne. Homepilot accompagne les propriétaires de la mise en location à la gestion locative du bien.

Ils ont mené une étude sur le temps nécessaire aux parisiens pour rentabiliser leur investissement locatif.

 

Constat n°1 : Emplacement, emplacement, emplacement…C’est LA règle n°1 en immobilier

D’une rue à l’autre dans le même arrondissement de Paris, les différences de rentabilité varient du simple au double.

Il faut en moyenne 24,7 ans pour rentabiliser un investissement immobilier à Paris, mais les différences de rentabilité d’une station de métro à l’autre sont énormes​​. Par exemple, entre les stations Marcadet Poissonniers (24,4 ans) et Château Rouge (18,2 ans), à 700 mètres, la rentabilité moyenne baisse de 34 %. ​

 

 

 

 

 

Il est également possible de faire de « ​bonnes affaires » au sein d’arrondissements un peu moins « populaires ».​​ Par exemple, un investissement locatif à la station Chaussée d’Antin Lafayette, à la frontière du 8è​me et du 9è​me arrondissement se solde en moyenne en 21,7 ans, soit plus rapidement qu’un investissement à la station Danube dans le 19è​me​, où il faudra 23,9 ans pour le rentabiliser.

 

Constat n°2 : Les quartiers populaires sont les plus rentables

La station de métro avec le prix au m​​2 le plus attractif, comparé au loyer au m2​​ , est La Courneuve – 8 Mai 1945 (13,9 ans en moyenne pour solder son investissement). ​

Dans Paris intra-muros la station la plus rentable est Porte de Clichy (17,4 ans).

A l’inverse, la station avec le rapport le plus défavorable est Solférino (35,3 ans) dans le 7ème arrondissement.

 

 

 

Constat n°3 : Les quartiers populaires et la petite couronne de Paris sont plus rentables que les quartiers chics de la ville​​. Les zones les plus rentables à Paris sont le quartier des Epinettes dans le 17è​me arrondissement et le quartier Flandres dans le 19è​me arrondissement (17,4 et 18 ans).

A contrario, la zone la moins rentable se situe sur la rive gauche entre Varenne, Solférino et Saint-Germain-des-Prés, avec en moyenne 32,2 ans pour « payer » un investissement immobilier.

Selon Gilles BOURCY, ​Le 19ème arrondissement, et notamment le quartier Flandres, est en pleine mutation. Le quartier reste l’un des plus attractifs pour l’investissement locatif à Paris, à condition de bien le connaître, car les écarts de rentabilité d’une rue à l’autre sont importants…

A l’extérieur de Paris, les villes les plus attractives sont La Courneuve et Montreuil (13,9 et 15,8 ans).

Cependant, le calcul de rentabilité ne prend pas en compte la fiscalité, ce qui peut avoir un impact, notamment hors de Paris.

Les prix de l’immobilier se sont envolés en 2018…conséquence il faut 11 mois de plus pour rentabiliser un investissement immobilier en 2018, versus 2017 !

Ainsi, le nombre d’années pour solder un investissement locatif à Paris intra-muros est passé de 23,8 ans en 2017 à 24,7 ans en 2018. cette augmentation s’explique par la progression continue des prix de l’immobilier en 2018, dépassant largement l’évolution des loyers. 

 

La plus forte progression a été dans le 18ème arrondissement​​. Le nombre d’années nécessaires pour rentabiliser son investissement a augmenté d’un an et demi en moyenne. En particulier les quartiers Montmartre-Sacré Coeur (+2,1 années), Grandes Carrières-Clichy et Jules Joffrin ont connu une très forte progression, avec +1,8 années.

Le 6ème ​​ est le seul arrondissement de la capitale à ne pas avoir enregistré de progression en 2018​​, notamment les quartiers Notre Dame des Champs (-0,5 ans), Rennes et Saint-Michel (-0,1 ans) ont enregistré des baisses du nombre d’années nécessaires pour rentabiliser un investissement locatif.

Suite à la suppression de l’encadrement des loyers, les loyers ont fortement progressé alors que les prix à l’achat étaient déjà à un niveau élevé.​

 

« ​Réaliser un investissement locatif rentable nécessite une connaissance fine du marché. C’est d’autant plus vrai à Paris, où d’importants écarts de rentabilité locative sont observés. » Gilles Bourcy, cofondateur de Homepilot

Confiez nous votre recherche, Homelike Home  a une connaissance aiguë du marché parisien. Nous vous accompagnerons sur vos projets d’acquisitions, depuis l’élaboration de votre cahier des charges jusqu’à la remise des clés!

Contactez aussi Homelike Office pour chasser votre local commercial ou vos bureaux aussi bien à l’achat qu’à la location.

 

 

 

 

 

Quel bonheur de retrouver Paris dynamique, grouillant de touristes, avec les terrasses de café pleines, même au mois de novembre. Il faut dire que nous avons eu temps un merveilleux été indien jusqu’à présent, de quoi profiter pleinement des terrasses parisiennes. Paris accueille de plus en plus de touristes, de visiteurs en tous genres pour les salons, expositions et autres, et on dit même que les hôtels sont pleins à 90% en ce moment, toutes catégories confondues !

 

Hier, nous étions à l’inauguration de la nouvelle édition de Paris Photo, qui a lieu cette année du 8 au 11 novembre, toujours au Grand Palais, sous cette merveilleuse verrière que nous aimons tant….

On remarque l’importance et la présence des photos dans les appartements que nous visitons, et qui remplacent souvent les tableaux de peinture traditionnelle.

A Paris Photo, il y a toujours plus d’exposants et surtout venant des 4 coins du monde, aussi bien d’Afrique du Sud, de Hongrie, de Chine, de Tokyo, sans oublier les Etats-Unis et les nombreuses galeries européennes.

 

On a particulièrement aimé quelques clichés, notamment ceux de Pieter Hugo, originaire de Johannesburg, avec les hyènes qui deviennent des animaux de compagnie et remplacent nos traditionnels chiens ! La ville devient une véritable  jungle urbaine.

 

 

 

 

 

 

Des photos de Henry Wessel, qui résument bien la Californie des années 70

 

 

 

 

 

 

 

mais aussi les photos qui illustrent la violence du monde dans lequel on vit, avec James Nachtwey, Gordon parks…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La photo de Jamel Shabazz qui résume la jungle urbaine aux heures de pointe dans le métro new-yorkais..que nous connaissons nous aussi dans le métro parisien


 

Beaucoup de photos en noir & blanc et surtout des photos qui nous font voyager comme celle de Nino Migliori de 1951 et Bruce Davidson avec sa composition murale du gang de Brooklyn en 1959.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Marvin E. Newman et Emest Cole qui retracent la vie new yorkaise dans les années 60-70

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une belle édition 2018 à découvrir ce wee kend, ainsi que l’exposition de JR « Momentum, la mécanique de l’épreuve » à la Maison Européenne de la Photographie (MEP) qui a ouvert ses portes hier.

Cette exposition de JR rassemble aussi bien les premières photographies de l’artiste, lorsqu’il réalisait des graffitis, ainsi que ses premiers collages mais aussi ses plus grands projets, et plusieurs installations inédites.

Travaillant à la fois la photographie, le cinéma, le spectacle vivant et les arts visuels en général, JR mobilise des communautés, des quartiers et des villages entiers, et nous donne un autre regard sur les villes dans lesquelles nous vivons.

Un week end culturel en perspective si vous êtes de passage à Paris, sans oublier l’exposition photo de  Dorothea Lange au Jeu de Paume, Tomas Saraceno au Palais de Tokyo, Grayson Perry à la Monnaie de Paris, Picasso en bleu et rose au Musée d’Orsay et encore bien d’autres expositions à découvrir.
On comprend mieux pourquoi Paris « grouille » de touristes et de visiteurs avec  toutes ces expositions à faire !
Chez Homelike Home, on est très fiers de vous faire partager notre amour pour Paris, ville devant laquelle on s’émerveille de jour en jour. On profite de chaque visite d’appartement pour explorer encore davantage un quartier, découvrir un passage, une cour d’immeuble, visiter une exposition…

 

 

 

Un hôtel dont tout le monde parle ou presque dans la capitale, l’hotel Brach, refait par Philippe Starck avec une sublime terrasse dont on profitera aux prochains beaux jours… situé 39 rue de la Pompe dans le 16ème arrondissement. On est habitué à voir de nouveaux hôtels ouvrir dans le centre et l’est de Paris comme l’hôtel Bachaumont, l’hôtel Hoxton, l’hôtel des grands boulevards, l’hôtel National des Arts & Métiersl’hôtel Breguet…et encore bien d’autres mais moins dans l’ouest parisien, et c’est une bonne chose pour réveiller un quartier traditionnellement plus résidentiel.

 

On a testé l’apéritif…on a aimé mais on a pas été emballé, même si le très beau restaurant de 160 couverts, orchestré par Adam Bentalha, nous a mis l’eau à la bouche…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les tables avec canapés sont réservées pour le déjeuner ou le dîner même à 18 h !!! l’apéritif s’organise donc autour des grandes tables lumineuses désignées par Starck, ou autour du bar face à la cuisine…mais rien de très « cosi »..pas de coussins, fauteuils où se prélasser.

Le truc en plus, c’est que l’on peut acheter sur place les patisseries proposées par le chef patissier Yann Brys, nommé meilleur ouvrier de France en 2011. Yann Brys propose des desserts traditionnels (mille feuilles, baba au rhum, tarte citrons…)ainsi que des créations originales.

 

L’hôtel est composé de 52 chambres mais aussi 7 suites toutes dotées de terrasses arborées avec bain norvégien, vue sur les toits de la ville, et même vue sur la Tour Eiffel pour certaines !

Le Brach dispose aussi d’un club de sport de 1000 m2, avec piscinesaunahammam mais aussi des cours collectifs de pilates, boxe, yoga, et même de musculation, pour les plus sportifs !

 

Vivement les beaux jours que l’on puisse tester cette jolie terrasse..en attendant ne vous précipitez pas !

 

 

 

Un petit tour par la Belgique pour voir le salon Courtrai …quel bonheur et que d’inspirations à suivre !

Un salon à taille humaine, très inspirant, avec de nombreux créateurs à découvrir, de nouveaux designers…beaucoup plus inspirant que le salon Maison& Objet…et moins éprouvant car facilement faisable en 1 journée. Un salon qui a eu lieu du 18 au 22 octobre 2018 et qui est la 26ème édition.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alors voici en quelques images, ce que nous avons aimé.

On peut dire que la tendance est au tubulaire aussi bien pour les robinets, les luminaires, les douches…plus c’est simple et mieux c’est !

On note aussi un retour aux matériaux industriels : béton, argile, chaux, parois en grillage métallique, mais aussi marbre, pierre et surtout bois brûlé. Et alors ce que l’on préfère avant tout, c’est le médium teinté dans la masse.

En ce qui concerne les couleurs, beaucoup de terre de Sienne, laiton, rose poudré mais aussi gris anthracite, gris foncé…du presque noir…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tout est beau, aussi bien les restaurants que les stands, ultra simples où les objets retrouvent leur importance…

La technologie est de plus en plus mise en avant. Le son fait partie intégrante de notre quotidien, mais la domotique est de plus en plus plébiscitée par les designers.

Bref, des lignes pures et surtout des matériaux de qualité…rien n’est laissé au hasard.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une pièce de plus en plus importante, et ça on le remarque dans nos visites d’appartements…c’est la cuisine. La cuisine est chic…

et est presque devenue la pièce la plus travaillée en design..avec des matériaux précieux tels que le marbre présent partout ou presque…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un salon qui a lieu hélas tous les 2 ans…vivement dans 2 ans que l’on revienne !!! Olivia Samson, notre architecte préférée est revenue avec plein de nouvelles idées pour ses clients.