Portait chinois….pour mieux comprendre qui fait partie de cette dream team Homelike Home….on adore cet exercice et aujourd’hui c’est au tour de Raya que vous allez découvrir en images et en quelques lignes…Alors vous êtes prêt

 

En quelques mots, ton parcours ? 

Je suis graphiste de formation. Après 2 ans chez Lagardère et 7 ans en freelance, j’aspirai à quelque chose de plus humain, et des clients qui ont les moyens de leurs fantaisies.

 

 

 

 

Comment es-tu devenue « dénicheuse d’apparts »?

En 2015, après des années de locations et explications difficile à obtenir, ( statut de libéral oblige ), j’ai proposé a mon frère résidant à Londres et souhaitant investir à Paris de lui chercher un appartement dans le but de devenir sa locataire. Après 7 visites, j’ai trouvé le bijou dans lequel j’habite maintenant depuis 3 ans.

Je me suis occupée de tout : de la visite à la lecture des PV d’assemblée générale, en passant par les plans des travaux et les rendez vous avec les entrepreneurs.
Mon frère n’a eu à se déplacer qu’une seule fois pour signer l’acte authentique. Il n’avait même pas visité l’appartement avant !
J’ai adoré tout le processus de recherche et de concrétisation du projet. Je me suis dis que ce serait dommage de s’arrêter en si bon chemin, et j’ai décidé d’en faire mon nouveau métier. 
D’où viens-tu ? 

Née au Liban, j’ai grandi au soleil à Abu Dhabi aux Emirats Arabes Unis. Je suis arrivée à Paris l’été de mes 18 ans pour faire mes études et je ne suis jamais repartie. Cela fait 15 ans et j’adore Paris….

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pourquoi avoir choisi Paris ? 

J’étais à l’école Française à AbuDhabi et à l’époque, il n’y avait pas d’université, encore moins francophone. Au Liban il n’y avait pas d’école de graphisme, et la situation politique n’était pas stable. Mon frère faisait ses études à Paris, c’est donc tout naturellement que je l’ai rejoins.

 

 

Grâce à ton métier, tu parcours tout Paris en long, en large, et en travers…. mais si tu étais un arrondissement, un seul, tu serais…. ? 

Le 4ème sans hésitation. Central, vivant, bobo, on fait tout à pied…

 

 

Et une rue en particulier?

Pour la rue, je change d’arrondissement, et je vais du côté du 14ème, rue Raymond Losserand.

Populaire, mais mignonne et artistique, un mix d’immeubles anciens, modernes, de petites maisons, un peu comme une brocante, faut farfouiller pour trouver la perle.

 

 

Si tu étais un parc ou un jardin ?...

Le bois de Vincennes. Les animaux y sont libres, les joggeurs heureux, les cygnes barbotent. Il est fréquenté par des gens de tous horizons, pas pressés, et il ne ferme jamais.

 

 

 

 

 

 

 

Une boutique ?

Les boutiques Emmaus. Je suis une chineuse invétérée et en plus je fais une bonne action.

 

 

 

 

Un objet déco ?      

Une table basse. Ca trône au milieu d’un salon, c’est presque ce qu’on voit en premier. Si elle est moche, ca fait tâche dans le décor.

 

 

 

Et si tu étais un restaurant ?

Sourires, près de Saint Michel, des tapas françaises originales.

 

 

 

 

 

Et si tu étais un style d’appart ?

Ancien. Sans fioritures. Mais avec un parquet ancien qui a vécu. Des tommettes. Idéalement, faudrait qu’elles soient accidentées. J’aime les apparts qui transpirent le vécu.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De toutes tes recherches, quelle est celle dont tu es la plus fière ?….

Un ancien cabinet de prothesiste dentaire, puis bureau de design textile, dans un immeuble industriel rue du Faubourg Saint Antoine au charme incroyable. Il sera transformé en habitation par ma cliente architecte.

Il était 100K au dessus de son budget et en off market. L’agent était en contact avec une collaboratrice, et c’est  » à tout hasard  » que je l’ai appelé…
 
 
Et celle qui t’a fait le plus transpirer ?
Une recherche de 2 pièces pour une cliente très occupée…
Qu’aimes-tu particulièrement dans ton métier ?
Les visites. Et le moment ou je sens que l’appartement peut être le bon.
Et si tu devais en changer, tu serais…. ?

Propriétaire d’une boutique qui fait salon de thé et lieu d’événements et qui aurait 2-3 chambres d’hôtes. Tout ca dans le même lieu.

C’est bon de rêver…
Allez, dernière question! Si tu devais changer quelque chose dans Paris, ce serait….? 
Les hommes qui urinent dans la rue. Une amende élevée, et un devoir de parfumer après leur passage. Un peu de classe et de savoir vivre ! On n’est pas des chiens dans le Bois de Vincennes !

 

 

On vous prépare une belle surprise pour les 15 ans de Homelike Home, mais en attendant, on a dénicher un traiteur pas comme les autres. Llconcept existe depuis 2004 (presque en même temps que Homelike Home) et est un réel artisan du goût. Ils répondent à un cahier des charges et savent surtout écouter – concevoir -recevoir…ça nous rappelle quelque chose

 


Hier, Dominique, Olivia et moi-même avons testé des petits plats préparés spécialement pour nous, de la mozzarelle avec des fraises mais aussi des jus de légume, des yaourts de légume, de la barbapapa framboise sur une touche de foie gras et encore plein d ‘autres surprises….

Pas la peine d’insister, on ne vous dévoilera rien avant le 7 juin !

 

 

 

 

 

 

Llconcept, se définit comme un mash-upper culinaire et est surtout « Le Traiteur Événementiel à Paris ». Ils nous ont concocté une dégustation aux petit oignons…qui nous a plus que séduit.

Merci encore à Nicolas LEPAPE et à toute son équipe de nous avoir si bien accueilli dans leurs locaux de Montreuil…maintenant, il ne reste plus qu’à choisir car on peut vous dire que tout est bon…et que on a l’embarras du choix…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On vous souhaite un très bon week end de pâques et on espère que le soleil sera enfin au rendez-vous à Paris…

 

 

 

En attendant une avalanche d‘oeufs de Pâques en tous genres, nous on a déjà mangé plein plein de chocolat quand on a fait notre petit déjeuner Homelike Home à la grande épicerie, rive droite…D’ailleurs sublime endroit à découvrir avec un petit salon privatif…quel bonheur pour bien commencer la semaine et organiser une réunion d’équipe…

 

 

 

 

 

 

 

On en a profité pour faire plein de nouvelles photos de notre dream team Homelike Home que vous pourrez découvrir dans les prochaines pub !

 

 

 

En attendant, bonnes fêtes de pâques !

 

Connaître la personnalité de chacune d’entre nous à travers ce portait chinois, c’est l’exercice auquel se plie chaque personne de la dream team Homelike Home. C’est au tour de Sophie Breton que l’on découvre un peu mieux en quelques lignes…

En quelques mots, ton parcours ? 

A Paris depuis plus de 23 ans, j’ai découvert au travers de 2 jobs le monde de l’agencement où j’ai fini par être chargée de mission qualité sur les chantiers. Un licenciement plus tard… mon contrat prenait fin le jour de mes 40 ans (un vrai signe), j’ai décidé de créer ma boîte et d’être mon propre chef !

Une formation de chef de chantier second oeuvre et une de diagnostiqueur accessibilité dans ma besace m’ont permis de créer ma société, Access Advice et de proposer mes services de consultante auprès des CHR (café, hôtels, restaurants,…)

 

Comment es-tu devenue « dénicheuse d’apparts »?

 2 amies travaillaient déjà pour Homelike Home. L’idée de faire partie de cette team de filles m’enchantait et en plus c’était totalement cohérent avec mon nouveau parcours.

 

 

 

 

D’où viens-tu?

 Je suis née dans les bulles à Epernay …

 

 

 

 

 

 

 

Pourquoi avoir choisi Paris ? 

J’ai choisi Paris pour ses aéroports permettant de partir au bout du monde en un clin d’oeil et aussi pour ses salles de concerts

 

 

 

 

Grâce à ton métier, tu parcours tout Paris en long, en large, et en travers…. mais si tu étais un arrondissement, un seul, tu serais…. ? 

Le 11ème arrondissement, pour toutes ses cours cachées derrière de grands porches où l’on découvre des ateliers encore en activité ou transformés en loft…qui me font rêver

 

 

 

 

 

 

Et une rue en particulier?

 

La Cour Damoye à Bastille sans aucun doute, on se croirait presque dans une rue de village de la Creuse ou de l’Aveyron avec un peu d’imagination bien entendu…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si tu étais un parc ou un jardin?…

 

Le jardin Catherine Labouré dans le 7ème accessible par la rue de Babylone

 

 

 

 

 

Une boutique?

Empreintes rue de Picardie dans le 3ème, lieu dédié aux métiers d’art où les artisans créateurs sont vraiment mis à l’honneur. Chaque pièce est conçue et fabriquée intégralement en France, dans l’atelier d’art du créateur.

 

 

 

 

 

 

Un objet déco?      

La bougie à la Tubéreuse de chez Diptyque…j’adore

 

 

Et si tu étais un restaurant ?

La Robe de la Girafe à l’arrière de la Bastille, toujours dans le 11ème arrondissement, où je vis et où je sors aussi beaucoup !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et si tu étais un style d’appart?

Un Parquet Moulure Cheminée, PMC dans notre langage, grand classique devant l’éternel avec des tapis blancs bien épais

 

 

 

De toutes tes recherches, quelle est celle dont tu es la plus fière?….

 Celles de Cécile et de Coralie, 1er appel, 1ère visite, offre au prix et hop des clientes ravies !

 

 

Et celle qui t’a fait le plus transpirer?

Celle en cours depuis un an… 4 chambres dans l’Est de Paris… autant chercher un trèfle à 4 feuilles dans une prairie…mais j’y arriverai

 

 

 

 

 

Qu’aimes-tu particulièrement dans ton métier?

Visiter des lieux incroyables et totalement insoupçonnables…

 

 

 

 

 

 

 

 

Et si tu devais en changer, tu serais… ?

Cliente mystère pour tester de nouveaux hôtels…

 

 

 

 

 

 

Allez, dernière question !

Si tu devais changer quelque chose dans Paris, ce serait… ?

Son maire !!! ahah…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Même si on connait des températures glaciales et que la neige était encore présente il ya quelques jours, aujourd’hui c’est le jour du printemps…

Chez Homelike Home, on est toujours très contentes de la venue du printemps. En effet, les jours rallongent, et il est toujours plus agréable de visiter un appartement à la lumière du jour,  sous le soleil plutôt que sous la neige !!!

 

 

 

 

 

 

 

Et en plus, pour bien

commencer la journée, on nous a distribué des fleurs dans le métro ce matin de bonne heure…quelle délicate attention..il faudrait que ça soit le printemps tous les jours.

 

 

 

 

 

 

 

Depuis 3 ans, « La Belle Endormie » girondine (maintenant bien réveillée…) est devenue la bonne élève française, et collectionne les titres et les médailles : lauréate du trophée « European Best Destination » en 2015, ville la plus attractive pour le « Lonely Planet » en 2016, meilleure destination en 2017 pour le « Los Angeles Times », « France’s greatest city » pour le Telegraph, ville préférée des français, et notamment des cadres parisiens….

 

C’est donc sans surprise que le bilan de l’année immobilière 2017, la révèle également comme médaille d’or de la hausse des prix… (et ce, pour la 2e année consécutive)

 

Les chiffres compilés par LPI-SeLoger à fin janvier 2018, montrent que le prix des logements bordelais intra-muros ont augmenté de 14,3 % en 1 an, record français absolu, loin devant Lyon (+9,1%) et Paris (+7,8%).

Le prix moyen bordelais, dans l’ancien, atteint maintenant 4 367 €/m², les quartiers les plus prisés étant le secteur central Hôtel de Ville-Quiconces-Saint-Seurin-Fondaudège (5 525 €/m2 en moyenne), le quartier Grand Parc / Chartrons / Paul Doumer (4 971 €/m2 en moyenne), et celui des Capucins / St Michel / Nansouty / St Genès (4 422 €/m2).

En 2017, Bordeaux devient ainsi la grande ville de province la plus chère, en passant devant Nice.

 

 

Peut-on pour autant parler de bulle immobilière à Bordeaux ?….

 

L’attractivité nouvelle de la ville, qui amène 10 000 nouveaux bordelais chaque année, et accentue le déséquilibre offre/demande de l’immobilier, n’explique pas à elle seule la hausse importante des prix de ces 2 dernières années. Selon les notaires de France, nous avons tout de même assisté à un phénomène de rattrapage des prix, notamment par rapport à la ville de Toulouse.

 

Malgré un niveau de prix à présent très élevé, MeilleursAgents estime (sur la base de 4 paramètres : dynamique démographique, bonne santé du marché de l’emploi, amélioration du cadre de vie et développement des infrastructures) que Bordeaux fait toujours partie des villes à potentiel de plus-value : selon le site, d’ici à quinze ans, Bordeaux devrait générer de 10 à 20 % de surperformance par rapport à la moyenne des prix des 10 plus grandes villes de France (de même que Paris).

On ne peut donc pas parler de bulle, mais plutôt d’un atterrissage en douceur, qui apparaît nettement quand on analyse plus finement l’évolution de l’activité immo bordelaise récente : l’indice de tension immobilière (ratio demande / offre), après avoir grimpé de 48% entre septembre 2016 et juin 2017, a reculé de 18% entre mai et décembre 2017

Et pour la première fois depuis 18 mois, les prix ont évolué de 0% entre janvier et février 2018…..

 

C’est donc une année immobilière certes active, mais plus sereine, qui se profile à Bordeaux….. et c’est tant mieux !

Malgré tout, la demande est toujours entièrement concentrée sur les biens de qualité, qui restent rares et se vendent très vite…. rendant toujours ardue une recherche efficace quand on est loin ou que l’on manque de temps. Heureusement, Homelike Home Bordeaux est là pour vous aider !

 

 

« un potentiel de dingue vous dis-je ! »…ça c’est Olivia Samson quand elle visite un appartement pour un client Homelike Home…car elle a déjà tout imaginé, repensé et donc y’a plus qu’à…. réaliser les travaux !

En images, un exemple d’avant-après pour un client à Montmartre :

Un nid d’aigle en plein quartier des Abbesses, traversant, au 4ème et dernier étage. Le rêve, car parfait pied à terre pour notre client avec 43m2 refait finalement du sol au plafond….

 
Le potentiel était là mais Il lui manquait quelque chose. Un esprit. Sobre mais chic, raffiné mais masculin !
Pour cela des changements à opérer :  un plan à inverser, en ré-ouvrant une ancienne porte condamnée et en modifiant l’entrée de l’appartement. Ensuite passer la chambre sur rue, côté cour à la place de la cuisine, ouvrir la chambre et récupérer une pièce à vivre de 30m2, séparer les wc pour qu’ils deviennent indépendants, récupérer toute la hauteur jusqu’au faîtage, sublimer le côté « traversant » et faire entrer le soleil venant de la cour à la vue dégagée, créer sur mesure une verrière mondrianesque en métal, poser de beaux luminaires et créer un îlot central avec plateau en acier brossé…
Pour rentrer dans l’enveloppe budgétaire, le sol a été conservé mais décapé et peint en mate, les menuiseries quasiment toutes sur mesure sont en MDF thermolaqué, les caissons de cuisine IKEA mais les façades sur mesures thermolaquées également…
Pour la finition, des luminaires DCW et NYTA, des rideaux lourds en lin, des tabourets de bar en rotin noir HK LIVING et chaise et tabouret de chevet de chez MAISONS DU MONDE.

 

 

 

 

 

3 mois de travaux…pour un rendu plus que parfait…mais là il faut une main de maître

Quelques photos de l’avant…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Même pas peur…et avec la mise en perspective…voilà ce que ça donne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Merci Olivia, qui est non seulement chasseur d’appartement, associée chez Homelike Home mais aussi architecte d’intérieur avec sa société so-workshop
 

 

Comme vous avez pu le remarquer à travers les articles de notre blog Dé-nicher, chez Homelike Home, on adore bien manger et on a couru au salon Omnivore qui a eu lieu ce dimanche, lundi et mardi 6 mars 2018 à la Maison de la Mutualité dans le 5ème arrondissement.

C’est la 15ème année que le salon Omnivore ouvre ses portes et vous fait découvrir une cuisine en perpétuelle réflexion, plus que jamais inspirée, mondiale, responsable, immergée dans des territoires aussi différents que complémentaires….Rappelons que à l’origine, Omnivore c’est un simple magazine né en octobre 2003 et maintenant, on peut dire que Omnivore c’est un peu le masterclass des chefs…Et Omnivore est né la même année que Homelike Home !! 

 

Entre cuisine et dialogue, les masterclass sont des leçons de cuisine à la rencontre de l’univers des chefs et de leurs invités.

Les chefs, et parmi les meilleurs chefs du monde entier,  font des démo sur scène des plats qu’ils ont l’habitude de cuisiner…mais pas forcément leur plats signatures. Par exemple aujourd’hui, Jean-François Piège a cuisiné une blanquette de veau

Ce sont des chefs du monde entier, mais pas uniquement car il y aussi des bar tenders qui réalisent leurs meilleurs cocktails, des pâtissiers avec des pâtisseries de rêve…bref on en prend plein les papilles

 

 

On découvre en image, et on se régale avec ses yeux…et on attend avec impatience l’année prochaine que ça recommence !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Toujours favorisé par des taux d’intérêt très bas, le marché immobilier ancien a vu ses prix monter et établit un nouveau record historique en 2017 avec 968.000 ventes, soit 120.000 de plus que le précédent plus haut niveau, enregistré en 2016.

L’an dernier en France, les prix des logements anciens ont augmenté de 4%, une hausse principalement tirée par les appartements dont les prix progressent de 5%, contre 3,2% pour les maisons, selon les statistiques compilées par les notaires.

On voit l’influence, depuis deux ans, de ces importants volumes de transactions sur les prix, en particulier en Ile-de-France,  qui représente tout de même 17% du marché national,

On devrait même voir une hausse de 9,3% en avril 2018 versus avril 2017, pour atteindre un prix au m2 aux alentours de 9.300 euros à Paris

Et les perspectives pour 2018 semblent bonnes…Cette année, les perspectives demeurent favorables pour le marché immobilier ancien.

Selon les notaires : « La conjoncture économique est mieux orientée et le marché du travail donne des signes d’amélioration », tandis que « les taux de crédit à l’habitat devraient rester attractifs malgré la reprise de l’inflation ». Ces derniers craignent toutefois « une érosion de la solvabilité » des acquéreurs, « dont on ne sait pas si elle sera compensée par des augmentations de revenus », dans un contexte réglementaire et fiscal un peu moins propice à l’investissement immobilier….

 

En province, les prix des logements anciens ont progressé de 3,5% en 2017.

Toujours un décalage en paris et la province…Il y a encore des secteurs au faible dynamisme économique comme les zones rurales, où les prix ont tendance à baisser, les biens ne trouvent pas forcément un acquéreur…mais il faut vite les identifier avant qu’il ne soit trop tard !

Voici quelques exemples d’articles parus dans la presse pendant les vacances de février, à méditer…

 

A côté de notre bureau de la rue Saint-Marc et en plein coeur du Sentier, notre Dream Team s’est retrouvée à  l‘hôtel des Grands Boulevards.

Ce petit-déjeuner était organisé avec notre notaire « préféré », Maître Dominique Devriendt, qui a fait une « review » sur les tendances du marché immobilier en 2018. Il confirme : +9,5% d’augmentation des prix dans la capitale au 4ème trimestre 2017 versus le 4ème trimestre 2016….Nous ferons un point complet sur le marché immobilier, au retour des vacances de février.

 

Tout nouveau, tout frais, c’est le deuxième hôtel de l’Experimental Group après le Grand Pigalle. Fort d’une expérience dans la restauration avec la Compagnie des Vins Surnaturels, le Balagan et encore plein d’autres adresses parisiennes… L’équipe va faire de ce lieu le nouveau « The Place To Be » dans le Sentier. 

 

Nous en avons profité pour faire un point sur la campagne publicitaire actuellement en cours dans les Gares Parisiennes (Gare de Lyon – Gare St Lazare – Gare du Nord, espace Eurostar) après avoir été présente dans la Gare de Bordeaux la semaine dernière… Car on est très très fière de cette pub !


Un petit déjeuner délicieux car la cuisine des Grands boulevards est confiée à Giovanni Passerini, sacré Meilleur Chef du Guide Fooding 2017 !  

Seul regret, ne pas avoir pu profiter d’un Roof Top certainement aussi exceptionnel. Rendez-vous alors programmé dès le retour du soleil et de la chaleur….

Ce cadre chaleureux signé Dorothée Meilichzon confirme la tendance actuelle que l’on peut retrouver à l’hôtel Hoxton et à la Maison Bréguet tant au niveau des couleurs que de la décoration. Les tons poudrés du bar à cocktail nous feraient presque voir la vie en rose…