Toute l’équipe Homelike Home vous souhaite de très belles vacances.

 

On a hâte de vous retrouver en pleine forme à la rentrée et surtout avec plein de nouveaux projets immobiliers en tête. Nous allons profiter de cette pause estivale pour ouvrir de nouvelles agences Homelike Home à la rentrée à Nantes, Rennes, Tours…

On respire….on profite des beaux paysages français que nous avions sans doute un peu oublié, et on se protège les uns des autres !

A très vite, en pleine forme…

 

 

 

On s’est réuni pour notre dernier petit dej avant les vacances chez Cali Sisters, un restaurant sous le signe de la Californie, à 2 pas de notre bureau Homelike Home, derrière la Bourse de Paris.

L’équipe parisienne de la dream team Homelike Home était presque au complet, avec l’arrivée d’une nouvelle chasseuse, cécile LOIN, qui va s’occuper plus particulièrement du Grand Ouest parisien : Versailles Saint-Germain en Laye, Chatou, Croissy sur Seine…

 

 

 

Derrière ce nouvel établissement, on retrouve Capucine et Juliette Vigand, deux sœurs passionnées de Californie et en particulier de Los Angeles. Elles ont décidé d’ouvrir un lieu où règne l’esprit américain, à la fois accueillant et confortable et où il est possible de se restaurer à toute heure de la journée grâce à de la bonne cuisine californienne, « healthy and tasty »

Pour Cali Sisters, les deux sœurs ont imaginé une adresse lumineuse et bohème, et une carte de petit déjeuner à faire saliver les plus gourmandes d’entre nous !

 

Cet été on ne peut pas voyager en Californie mais le dream californien vient jusqu’à nous, pour nous faire oublier les mauvais mois que nous venons de traverser.

 

A bientôt pour un prochain petit déjeuner avec l’équipe Homelike Home au grand complet…

Vous envisagez de retourner au bureau à la rentrée de septembre, ou même dès cet été.

Ce retour au bureau s’accompagnera forcément de nouveaux aménagements…car rien ne sera plus jamais comme avant.

Alors quel sera le bureau de demain dans ce nouveau monde ?

 

Que signifie Flex Office ?

Le flex office consiste à ne pas avoir de bureau attitré au sein d’une entreprise. En règle générale, un salarié à un poste qui lui est attribué, qu’il s’agisse d’un open space ou d’un bureau fermé.

Avec le flex office, l’employé s’installe où il veut … ou presque !

Ce concept tendance qui nous vient d’Outre-Manche séduit de plus en plus d’entreprises françaises.

 

Le flex office, au quotidien dans les entreprises françaises:

Un espace de rangement personnel, sécurisé, est mis à disposition de chaque employé. Il peut stocker son propre matériel: ordinateur portable, dossiers, fournitures, objets personnels… En arrivant au bureau, il lui suffit de récupérer le nécessaire et de s’installer dans l’espace de travail qui correspond le mieux à son emploi du temps !

Une fois la journée de travail terminée, tout doit disparaître ! Le bureau doit être rendu disponible pour qu’un autre employé puisse s’y installer le lendemain, avec son propre matériel. Adieu les photos de sa progéniture accrochées au mur, bye bye les petits gadgets et autres cadeaux qui avaient tendance à s’accumuler sur nos bureaux.

Le salarié est libre de travailler où bon lui semble, dans les conditions qu’il estime les plus agréables et propices à son travail. Depuis un bureau libre, d’une salle de réunion, d’un lounge confortable, d’un espace de coworking, ou même de chez lui, toutes les options sont possibles…Si son domicile est la solution la mieux adaptée à ses tâches, le salarié peut librement opter pour du télétravail (sous condition de validation de l’entreprise bien sûr).

 

Les atouts du flex office:

Le monde du travail bouleversé par l’essor des technologies, évolue en permanence. Il en ressort notamment une réappropriation des lieux, avec des espaces optimisés et surtout une réduction des coûts !

Partager les bureaux, c’est optimiser la surface. Dans certaines entreprises, le taux d’occupation atteint péniblement les 50% sur l’année. Le recours au flex-office peut être une opportunité de réduire les coûts et de rationaliser l’espace. Pas inintéressant quand on sait qu’après les salaires, l’immobilier représente le plus gros poste de dépenses d’une entreprise.

Grâce au flex office, aucune journée ne se ressemble. Le lieu de travail s’adapte aux tâches des collaborateurs, de leur humeur. Pas de doute, le flex office fédère les équipes ! Cette flexibilité permet de casser la routine des employés et contribue ainsi à l’épanouissement professionnel.

Le flex office est l’une des illustrations de la recherche du bien-être du salarié. Conséquence, les entreprises cherchent à optimiser les conditions de travail de leurs employés, en créant des espaces de coworking ou des espaces détente. Les modes de travail sont devenus plus collaboratifs, moins rigides.

Un passage au flex office ne s’improvise pas ! Le flex office suppose une analyse et une adaptation aux habitudes des salariés. L’occupation des postes de travail, les usages liés aux fonctions mais aussi à l’ambition de la société doivent être pris en compte. En moyenne, les entreprises qui choisissent le flex-office optent pour un taux de 0,8 postes de travail par collaborateur.

Le flex-office implique d’être ouvert au digital, pourquoi ? Pour faciliter et permettre la communication entre l’entreprise et le salarié.  En effet, si l’on souhaite que les collaborateurs soient autant opérationnels que ce soit dans l’entreprise ou à l’extérieur, il leur faut une infrastructure solide et des technologies innovantes, qui nécessiteront certainement l’achat de nouveaux ordinateurs portables et surtout des connexions sans fil ultra rapides….

Afin d’embarquer le plus de salariés possible dans un projet qui peut néanmoins en dérouter certains, il faut donc se poser les bonnes questions :

  • Combien de personnes viennent au bureau ?
  • Combien de fois par semaine ?
  • Comment bien gérer le management à distance ?
  • L’augmentation du télétravail fait-il diminuer l’impact carbone ?
  • Flexibilité des horaires ou pas ?
  • Promotion de la marche et de l’usage du vélo?
  • Télétravail ou pas ?

Et surtout est-ce que tout le monde dispose des moyens nécessaires à la pratique de son activité professionnelle chez soi ?

En attendant, chez Homelike Home et Homelike Office, ça fait longtemps qu’on travaille en flex office, avec un bureau en libre service en plein coeur de Paris, dans le 2ème arrondissement, ouvert à tous les collaborateurs qui souhaitent s’y installer !

Notre dream team  peut vous aider à dénicher votre nouvel espace de travail, aussi bien atypique que classique, et surtout vous aider à vous projeter dans un nouveau lieu de vie + lieu de travail…Contactez-nous

 

Sans oublier l’organisation de séminaires  peu ordinaires…

Nous avons organisé un séminaire dans le Perche avec une partie de l’équipe Homelike Home. Quel bonheur de se retrouver pour une cession de travail peu ordinaire, en compagnie de la dream team Homelike Home mais aussi de Marie du Sordet, qui nous a rendu visite.
Partage d’expériences autour de Chez les Voisins et Homelike Home,  bon déjeuner, et surtout bonheur de se retrouver dans un cadre idyllique dans une maison près de Bellême dans le Perche. Ca fait du bien de se retrouver au vert après ces quelques semaines de confinement. On profite de chaque moment de la vie et surtout on apprend à savourer le bonheur quotidien de travailler toutes ensemble au sein de Homelike Home.

Merci à Lara Bel de Homelike Home Bordeaux, ainsi que Sophie Henon de Homelike Home Lyon pour leur présence.

En attendant de dénicher votre nouveau bureau, nous vous souhaitons un bon week-end du 14 juillet en famille, entre amis, à Paris, en province…!

Aujourd’hui, c’est au tour d’ Audrey Pieters de se prêter au jeu du portrait chinois. Audrey est une des spécialistes du Grand Paris, notamment du Grand Est, mais elle connait aussi très bien Paris.

1°- En quelques mots, ton parcours ? 

Après des études de droit, j’ai fait mes premières expériences professionnelles dans le monde juridique. Mais attirée depuis toujours par les activités artistiques, notamment par les arts décoratifs, j’ai décidé par la suite de me reconvertir professionnellement vers le métier de peintre décorateur.

Egalement épicurienne de l’immobilier, avec le temps et l’opportunité des rencontres que j’ai pu faire dans ce domaine, le métier de chasseur immobilier s’est finalement présenté à moi comme une évidence.

 

2°- Comment es-tu devenue « dénicheuse d’apparts »?

Je suis devenue dénicheuse d’appartement un peu par hasard, il faut bien l’avouer, car c’est un métier que je ne connaissais pas il y a encore quelques années. C’est par une amie vivant à New-York, qui m’avait confié la recherche d’un appartement à acheter à Paris, que j’ai été inspirée pour prendre cette nouvelle voie. J’avais adoré la richesse de cette mission de par la diversité des interlocuteurs que j’ai pu rencontrer, mais également par son aspect tellement vivant. Ce métier s’est révélé à moi comme une vraie vocation puisqu’il m’a permis de regrouper l’ensemble de mes compétences et expériences. Pour finir, c’est une activité avec laquelle je me sens en parfaite adéquation.

 

3°- D’où viens-tu?

Native de Lyon, j’ai néanmoins passé mon enfance ainsi que ma jeunesse dans le sud de la France, entre Aix en Provence et Toulon. Venue à paris pour des raisons professionnelles, j’y suis aujourd’hui bien ancrée, même si c’est toujours avec un plaisir immense que je retourne régulièrement retrouver mes racines « sudistes ».

 

4°- Pourquoi avoir choisi Paris et plus récemment le Val de Marne? 

Je suis arrivée à Paris, il y a, aujourd’hui, 14 ans. C’est une ville que j’adore, d’une énergie incroyable et qui n’est comparable à nulle autre si on aime les arts, la culture mais aussi le lien social, sans oublier la gastronomie. Néanmoins avec l’arrivée de mon fils, il y a cinq ans, j’ai décidé de m’installer à Nogent-Sur-Marne, afin de bénéficier d’une autre qualité de vie, que je jugeais alors meilleure pour élever un enfant. C’est un choix que je ne regrette pas car Nogent est une ville où règne l’esprit de village, très agréable, à seulement quelques kilomètres de Paris, desservie par le RER A et E et qui va bénéficier de la ligne 15 du métro en 2030, grâce au projet du Grand Paris.

Profiter du bois de Vincennes, du charme des bords de Marne et de ses guinguettes, et faire un métier que j’adore tout en restant près de Paris sont pour moi de vrais privilèges

5°- Grâce à ton métier, tu parcours Paris et ses alentours en long, en large, et en travers…. mais si tu étais un quartier, un seul, tu serais…. ? 

A Paris, je serais sans aucun doute le Marais. Même s’il a beaucoup changé ces dernières années, j’aime sa diversité, son côté cosmopolite.

Dans le Val-De-Marne, je sillonne surtout Nogent et les villes aux alentours, alors si je devais y être un quartier, je serais…le bois de Vincennes. Ce n’est pas vraiment un quartier, évidemment, mais j’aime m’y promener, admirer sa végétation et ses lacs, en étant aux portes de Paris.

 

6°-Et une rue en particulier ?

C’est une question difficile car à Paris il y a tellement de rues incroyables. Je vais tout de même rester dans le Marais et je dirais la rue Vieille du Temple, car elle est au carrefour d’autres rues que j’aime beaucoup, pleine de surprises avec ses jardins  et ses cours « cachés », ses trésors d’architectures, et ses bâtiments classés au patrimoine historique. Les yeux sont en alerte en permanence…!

 

7°-Si tu étais un parc ou un jardin?…

 

Je ne peux plus parler du bois de Vincennes avec cette question ! Je dirai le parc des Buttes Chaumont alors, à Paris. Il est magnifique et atypique. On peut y admirer des arbres extraordinaires. J’aime aussi aller boire un verre au Rosa Bonheur !

8°- Une boutique ?

Ce n’est pas tout à fait une boutique mais le rayon bricolage du BHV, c’est le paradis du bricoleur, ce qui est mon cas. Je suis très manuelle.

 

 

9°- Un objet déco?

Un tableau peint par ma cousine et qui orne mes murs. C’est une peinture par projection, selon la méthode initiée par Jackson Pollock. C’est assez sombre mais j’y ai une grande attache sentimentale.

 

 

10°- Et si tu étais un restaurant ?

J’aime aller chez Toyo, dans le 6ème arrondissement, y déguster sur son comptoir ses plats d’une grande finesse, faits de la fusion entre la cuisine japonaise et française.

Je vous dis ça mais je suis très gastronome et aime les cuisines les plus variées. Je peux donc apprécier un bon gastro mais aussi aller dans un vieux troquet, y boire de bons vins et manger des planches de charcuterie et de fromage.

11°- Et si tu étais un style de maison ou d’appartement ?

Plutôt qu’un style, je serais un lieu détourné ou réhabilité. Un atelier d’artiste transformé en un beau duplex, une ancienne boulangerie classée transformée en maison de ville.

12°- De toutes tes recherches, quelle est celle dont tu es la plus fière?….

Un achat pour une personne vivant à l’étranger qui souhaitait acquérir un pied à terre à Paris, car folle amoureuse de la ville. Nous avons établi une telle relation de confiance, que nous sommes allées jusqu’à la signature de la promesse sans qu’elle ait vu l’appartement que je lui avais déniché. Elle l’a adoré, il correspondait parfaitement à ses goûts, ce qui fut une vraie reconnaissance. Nous avons depuis, tissé un vrai lien d’amitié. C’était une belle rencontre.

 

13°- Et celle qui t’a fait le plus transpirer ?

Toutes les recherches me font transpirer d’une manière ou d’une autre mais ce n’est pas négatif, bien au contraire.

 

14°-Qu’aimes-tu particulièrement dans ton métier ?

Rendre heureux les clients quand j’ai trouvé le bien dont ils rêvaient. Parvenir à saisir leurs envies exactes et leur donner de la joie et du bonheur lorsque la mission est réussie.

15°- Et si tu devais en changer, tu serais… ?

J’ai déjà beaucoup changé. J’étais juriste puis peintre décorateur. Aujourd’hui je fais un métier que j’aime et n’imagine pas en changer.

 

16°- Allez, dernière question! Si tu devais changer quelque chose à NOGENT SUR MARNE, ce serait… ?

Il y a un grand complexe immobilier près du port de plaisance, comprenant un bowling, un hôtel, une salle de sport, la piscine municipale…complètement bétonnée, encore une victime de l’architecture des années 70. Je le raserais pour refaire un ensemble plus en harmonie avec la beauté des bords de Marne.

Si vous avez un projet immobilier dans l’est parisien, Audrey sera la bonne personne pour vous dénicher votre maison, votre appartement, mais aussi votre futur investissement locatif.

Diplômée de droit puis reconvertie, mes expériences riches et variées m’ont permis de développer de larges compétences dans les domaines juridiques de l’immobilier et de la décoration. C’est donc tout naturellement que je me suis tournée vers le métier de Chasseur immobilier. Spécialiste de l’Est parisien et du Val de Marne, je saurai vous dénicher le bien qui vous correspond ».

 

 

Confinement oblige, vous êtes nombreux à avoir pris conscience de l’importance de votre home sweet home, qu’il s’agisse d’un appartement parisien, d’une maison bordelaise ou d’une maison dans le Perche…Dès la ré-ouverture des boutiques de décoration, vous vous êtes précipités pour trouver la jolie table qui vous a tant manqué pendant ce confinement.

Même si internet vous a rendu de nombreux services, voici 2 boutiques que nous aimons particulièrement, et dans lesquelles nous nous promenons souvent entre 2 visites d’appartements !

 

La boutique Maison de Vacances dans le 2ème arrondissement de Paris, juste à côté de notre bureau Homelike Home et la nouvelle boutique Sarah Lavoine dans le Marais…

 

Une boutique aux airs de maison de vacances

Fondée en 1995, cette entreprise française qui possédait une première boutique dans les jardins du Palais Royal, a ouvert une boutique 4 rue de Cléry, 75002 Paris, il y a presque 3 ans !  La boutique a été conçue comme une maison avec un salon et cuisine au rez-de-chaussée et 1 grande chambre à l’étage. L’adresse se veut le reflet des vacances à la cool, cosy, chic mais toujours décontractées. Des vacances érigées en véritable mode de vie par la marque née en 1995.

Entre modernité et tradition, Maison de Vacances nous enchante chaque saison via des collections traduisant à merveille un art de vivre chic et authentique, marque, qui très tôt avait vu juste, en prônant le Made in France, l’écologie… avec un seul crédo : l’artisanat de luxe et les matières naturelles haut de gamme.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La nouvelle boutique Sarah Lavoine dans le Marais

 

L’aventure Sarah Lavoine prend une belle tournure, avec l’ouverture de sa boutique en plein coeur du Marais, au 50 rue des Archives 75004 paris . La décoratrice qui a lancé sa marque il y a sept ans comptabilise désormais 9 boutiques, et continue aussi son développement en intégrant de nouvelles catégories de produits, notamment dans les secteurs de la mode et de la beauté.

Six boutiques Sarah Lavoine sont désormais présentes à Paris , mais aussi à Bordeaux, Lille et Lyon et même à New-York.

Maintenant, il ne reste plus qu’à trouver le bel appartement ou la maison de vos rêves.

Faites appel à notre équipe pour dénicher votre bien immobilier aussi bien à Paris, Aix en Provence, Bordeaux, Lyon, Lille, Nice et la Normandie…et laissez vous guider jusqu’à la remise des clés !

 

 

Vous êtes nombreux à nous demander des appartements en colocation, même si la fin de cette année scolaire était très particulière avec le confinement. Pour information,  chez Homelike Home, nous n’effectuons pas de recherche pour de la colocation, mais la société Cooloc pourra certainement dénicher votre co-locataire idéal, et vous mettre en relation avec le propriétaire du bien qui vous correspond.

Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, la co-location ne s’adresse pas uniquement aux adeptes de la série Friends, et touche aussi bien les étudiants, que les jeunes actifs et même retraités qui n’ont pas envie de vivre seul !

Le marché de la co-location

La co-location n’est pas uniquement une solution pour se loger à moindre coût, c’est un véritable art de vivre, un projet de vie pour de jeunes actifs, parents solos, célibataires, salariés en mobilité, seniors, retraités en situation d’isolement, propriétaires occupants, pour une tranche de vie ou plus…

Voici le marché de la co-location en quelques chiffres  :

En France, 11%, c’est la part de la co-location dans le marché locatif, soit 3 millions de co-locataires !

Toujours en France, 55% des co-locataires sont des actifs ou des retraités, et non pas uniquement des étudiants.

Aux USA, 8% de la population américaine vit en co-location, soit 25 millions de co-locataires !

Cooloc, une plateforme digitale de mise en relation

En 2017, Virginie Perret et Marie-Laure Courcelle souhaitent faire de la co-location un véritable choix de vie et développent le nouveau concept : COOLOC

COOLOC révolutionne les codes de la co-location, en proposant une plateforme digitale de mise en relation des co-locataires par affinités : trouvez votre co-locataire idéal d’abord… l’appartement suivra.

Il suffit de renseigner son profil, en quelque sorte d’établir son cahier des charges autour de ses centres d’intérêts, de son mode de vie, son budget…Ensuite, un outil de matching affinitaire permet de voir l’ensemble des personnes qui ont des critères en cohérence avec vos propres critères.

 

Chez Homelike Home, on peut vous dé-nicher l’appartement idéal pour faire de la co-location avec 3, voire 4 chambres, dans des villes dynamiques comme Aix en Provence, Bordeaux, Lille, Lyon…De plus, la rentabilité locative d’investissement en co-location est bien meilleure que la location classique. Pour ceux et celles qui souhaitent faire de la co-location un véritable choix de vie, et surtout un bon investissement locatif, faites appel à nos services et n’attendez pas la rentrée scolaire !

 

 

 

Une envie de jardin, d’une terrasse…une envie de respirer loin du centre ville ! C’est en tous cas les tendances constatées chez Homelike Home, et chez les professionnels de l’immobilier en général.
Le magazine Le Point a même fait sa couverture cette semaine. Le télé travail a certainement contribué à cet engouement pour la province et pour la banlieue, mais il ne faut pas oublier d’étudier les moyens de transport et les accès faciles à une gare. En effet, si le télé travail diminue à la rentrée de Septembre, vous pouvez regretter votre choix de l’éloignement géographique. Un  achat qui nécessite des conseils, une aide pour bien connaître les spécificités de chaque ville.

 

Chez Homelike Home, on a ouvert l’antenne du Grand Paris et on s’occupe de votre recherche avec une dream team qui connait chaque rue ou presque de : Nogent sur Marne, Champigny, Fontenay sous Bois, Colombes, Suresnes, Montrouge, Chatillon…et qui saura vous conseiller sur les villes où acheter, celles à éviter, sur l’arrivée des futures gares du Grand Paris Express.

Une team complète avec :

– Audrey FELIX qui s’occupe plus particulièrement du sud-ouest du Grand Paris
– Caroline MAMOU qui s’occupe plus particulièrement du nord-ouest du Grand Paris
– Ingrid VERLEYE qui s’occupe du sud-est du Grand Paris et Audrey PIETERS qui s’occupe de l’est du Grand Paris.

Bref, une équipe à votre service, pour vous permettre de démarrer la rentrée sereinement, dans la maison ou l’appartement de vos rêves !

Les notaires se sont réunis, virtuellement bien entendu, et ont partagé leurs premières analyses des conséquences du Covid 19 sur l’immobilier en Juin 2020 , et particulièrement l’immobilier en Ile de France.

1er constat, qui avait déjà été soulevé au 4ème trimestre 2019, les volumes de ventes de logements ont reculé de 22% en un an en Ile de de France : -20% pour les appartements et -26% pour les maisons au 1er trimestre 2020,.

L’activité en Mars 2020 a été divisée par deux, suite au début du confinement.

L’immobilier en Ile de France :

En Ile de France, les avants contrats signés jusqu’à fin Avril 2020 indiquent un maintien de la dynamique des prix de ventes.
Pour les ventes d’appartements, le prix de vente moyen en Ile de France au 1er trimestre 2020 s’élève à 6 430 €/M2, et les projections s’établissent à 6 570 € pour le mois de Juillet 2020…avec une augmentation de +6,8% en 1 an.
Même constat pour les ventes de maison, avec un prix de vente moyen au 1er trimestre 2020, constaté à 319 100 €, en augmentation de +3,4% sur 1 an et une projection à la hausse pour le mois de Juillet 2020, avec un prix de vente moyen d’une maison à 322 200 €.

 

 

L’immobilier à Paris :

A Paris, les volumes de ventes sont en net retrait, alors que les prix ont augmenté en moyenne de +8% sur 1 an ! le prix au m2 s’établit actuellement à 10 460 €.
D’après les avants contrats, la hausse du prix des appartements parisiens se poursuivrait d’ici Juillet 2020, avec un prix moyen de 10 690 €/M2.
Le nombre d’appartements vendus a diminué de -8% entre le 2ème trimestre 2019 et le 1er trimestre 2020.

 

 

La Pierre est-elle toujours synonyme de valeur refuge ?

La pierre est synonyme à la fois de « protection », mais aussi « valeur refuge », en ces temps particulièrement difficiles.

L’impact des 5 D sur le marché de l’immobilier est réel et les conséquences post Coronavirus commencent à se faire sentir avec :

– une augmentation de la dette
– une augmentation du nombre des décès
– une augmentation du nombre de divorces
– une augmentation du nombre de déménagements
– et enfin une mutation démographique certaine…
Donc un marché immobilier dynamique avec une augmentation du nombre de transactions
…même si on envisage une baisse des prix de -5 à -15%.
D’une part, les conditions d’emprunts risquent de devenir de plus en plus drastiques, et avec le chômage partiel et la perte de chiffre d’affaires dans certains secteurs, il est certain que beaucoup d’acquéreurs ne pourront plus emprunter…

D’autre part, le marché immobilier évolue sereinement dans un marché de confiance et où la visibilité est bien présente. Or là, on a aucune visibilité sur l’avenir…Mais la seule chose que l’on doit éviter à tout prix est un nouveau confinement !

 

En résumé, on constate à Paris, une baisse du nombre de transactions en volume mais un maintient des prix actuellement.
Il est encore un peu tôt pour tirer des conclusions sur l’impact du Coronavirus sur l’activité immobilière, même si on voit quelques tendances se dessiner avec une appétence pour la province, et particulièrement pour les maisons de campagne.
Notre équipe Homelike Home est à votre service aussi bien pour des recherches sur Paris et le Grand Paris que la province

 

 

Aujourd’hui, on vous présente Clarisse, nouvelle recrue chez Homelike Home , qui s’occupe plus particulièrement de Homelike Home Lille

Née à Lille d’une famille d’origine portugaise, Clarisse a toujours baigné dans l’architecture, la rénovation, la décoration et l’immobilier car ses parents ont souvent acheté, réhabilité, revendu, loué des biens immobiliers à Lille et ses environs. Voici en quelques images, le portrait chinois de Clarisse. 

 

1°- En quelques mots, ton parcours ? 

De formation architecte d’intérieur à Saint-Luc, Tournai en Belgique, j’intègre dans un premier temps une société d’agencement de magasins qui me permet d’exprimer ma créativité à travers divers projets en grande autonomie.

Je rejoins ensuite un groupe de contractant général pour réaliser de la conduite de travaux sur des projets clés en mains et devenir rapidement chef de projet technique pour des clients en B to B.

Un ami me propose de le rejoindre à la création d’un bureau d’étude spécialisé en accessibilité des ERP. L’aventure va durer 6 ans, riche d’expériences humaines.

Après 15 ans de métier, je décide de me lancer et de créer ma propre société en ordonnancement et pilotage de travaux.

 

2°- Comment es-tu devenue « dénicheuse d’apparts »?

Passionnée par l’architecture et le charme de vieilles bâtisses, le milieu de l’immobilier est devenu une évidence.

Mes parents ont investi dans la pierre tout au long de leur vie, de la rénovation de maisons familiales aux travaux de biens en investissement locatif, j’ai pu observer et appréhender ce milieu.

Un jour, une amie « chasseuse d’apparts » me propose de l’accompagner lors d’une journée de visites pour ses futurs clients.

Je suis soudain envahie d’une émotion grandissante, enthousiaste et désireuse de vouloir accompagner des clients dans le processus de recherche de leur projet immobilier.

 

3°- D’où viens-tu?

Née à Lille, d’une famille d’origine portugaise, j’ai grandi et fais mes études dans la campagne villeneuvoise.

Je connais Lille comme ma poche, puisque j’habite toujours cette merveilleuse ville !

 

4°- Pourquoi avoir choisi Lille ?

Je ne l’ai pas vraiment choisie (mes parents s’y sont installés en 1972), c’est elle qui m’a choisie. Je suis fière de son architecture, de son authenticité et de sa chaleur humaine…

# I love ma ville

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5°- Grâce à ton métier, tu parcours Lille en long, en large, et en travers…. mais si tu étais un quartier, un seul, tu serais…. ?

Située au cœur du Vieux Lille, la Cathédrale Notre Dame de la Treille pour son architecture audacieuse, sa singularité, sa dimension spirituelle et son parvis entouré de terrasses animées dès l’arrivée des beaux jours.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6°-Et une rue en particulier ?

 

La rue de La Monnaie …une des rues piétonnes les plus charmantes du quartier du Vieux Lille.

Des ruelles pavées, de jolies boutiques, des objets déco, des bars conviviaux, sans oublier le délicieux Merveilleux de Fred et plus récemment les Pastéis de Nata de chez Dona Bica, un petit clin d’œil à mes origines !!

 

7°-Si tu étais un parc ou un jardin?…

Le lac du Héron à Villeneuve D’Ascq …une magnifique réserve naturelle étendue sur 110 hectares d’eau et d’espaces verts. Ce lieu préservé, riche en biodiversité regroupant une faune et une flore sauvages, est l’endroit idéal pour se balader à pied, en vélo, faire du running ou tout simplement se ressourcer au bord du lac. Son parcours permet de découvrir la ferme du Héron et plusieurs pavillons, ainsi que le musée du LAM à proximité.

Un endroit magique pour les amoureux de nature et de culture !

 

 

8°- Une boutique ?

Le magasin de décoration SLOTS en Belgique, un showroom élégant et raffiné à l’ambiance chaleureuse d’inspiration flamande. Des espaces singuliers et des univers grandioses et inspirants. J’adore y dénicher de jolis objets originaux.

 

 

9°- Un objet déco?

 

Une lampe… Objet indispensable en matière de décoration d’intérieur. Source d’inspiration, d’originalité et d’intensité, sa mise en situation et sa diffusion permettent de mettre en valeur les objets et de créer l’ambiance souhaitée aux lieux de vie et de travail.

Mon coup de cœur : la Lampe Pipistrello de chez Martinelli Luce… élégante et intemporelle

 

 

 

10°- Et si tu étais un restaurant ?

 

 

 

 

 

 

 

J’adore les bonnes tables et le bon vin, et difficile pour moi de faire un choix et de citer un seul endroit.

J’aime le Bloempot, le Rozo, les Gourmets du Croisé

Mon endroit préféré pour des antipastis entre amis : le « Papa Posto », lieu de convivialité, d’authenticité et des produits italiens de qualité.

Et le Jaja pour sa sélection de vins délicats et ses planches délicieuses, je recommande !

11°- Et si tu étais un style de maison ou d’appartement ?

Une maison bourgeoise début 19e pour ses volumes, son élégance, sa hauteur, ses pierres de taille, ses vieux planchers, ses tomettes d’origine, son histoire et son environnement verdoyant.

Le cachet de l’ancien conservé, un mobilier rétro et contemporain, de jolis objets chinés aux puces ou rapportés de nombreux voyages.

12°- De toutes tes recherches, quelle est celle dont tu es la plus fière?….

La recherche d’une maison en campagne pour un couple de parisiens au timing serré.

Recherche menée en 3 mois, montre en main !

 

13°- Et celle qui t’a fait le plus transpirer ?

Celle en cours où la période de confinement ne permettait pas de répondre convenablement à la demande de mes clients.

 

14°- Qu’aimes-tu particulièrement dans ton métier ?

 

J’aime l’idée que chaque recherche est unique et que l’on ne sait jamais ce que l’on va découvrir derrière chaque porte.

 

15°- Et si tu devais en changer, tu serais… ?

Propriétaire d’une demeure bourgeoise en pleine nature pour y accueillir des hôtes.

 

16°- Allez, dernière question! Si tu devais changer quelque chose à Lille, ce serait… ?

Le confinement m’a appris à relativiser et à revenir à l’essentiel. Le point positif, de belles valeurs de solidarité et d’entraide se sont mises en place en région et de nouveaux liens se créent entre voisins.

Cette période m’a fait prendre conscience de l’importance de vivre dans un espace qui nous ressemble et dans un environnement qui nous nourrit.

 

Vous cherchez une maison, un appartement, un investissement locatif à Lille et ses environs, Clarisse mettra toutes ses compétences et sa connaissance du marché pour vous dénicher le bien idéal, aussi bien à Lille que sa métropole…!

Vous avez tous rêvé d’un balcon pendant ce confinement. Pour les chanceux qui ont un espace extérieur, même un balcon filant, ou simplement un rebord de fenêtre un peu large, pas toujours facile de poser une table quand on a peu d’espace. Oso, la table d’appoint, s’invite sur tous les balcons…quelle que soit la taille de votre extérieur.

 

Aussi insolite que pratique, la table sans pied OSO se clipse en un clin d’œil à un balcon, un appui de fenêtre, un meuble ou un mur. Composée de deux barres en inox et d’un plateau nomade, cette solution astucieuse offre un gain d’espace à l’intérieur comme à l’extérieur. De quoi révolutionner le quotidien à la maison… et s’improviser une terrasse au balcon ou simplement à la fenêtre, en attendant la réouverture des cafés et restaurants !

« Tablez, dé-tablez » 

Fabriquées en France, les tables d’appoint OSO se déclinent en deux versions : l’une est conçue pour être fixée sur un balcon ou une fenêtre, transformant ainsi l’espace en terrasse d’appoint, l’autre permet d’installer une table en quelques secondes en se fixant à un mur, un meuble ou un bar.

Facile à monter, la table OSO se pose et se retire à l’envie une fois la double barre fixée. Table de repas, bar improvisé, coin bureau ou table de chevet. Cette pièce design – coup de cœur de la Foire de Paris 2019 – séduit particulièrement les citadins en quête d’espace et/ou dépourvus d’extérieur.

 

Une innovation éco-responsable

Après 28 mois de recherche et développement, la table OSO et son ingénieux système de fixation font l’objet d’un brevet. Engagé dans une démarche de production Made in France, François Vuillet a choisi des matériaux nobles pour concevoir son produit : le bois vient du Jura, l’acier est travaillé dans le Loir-et-Cher.

Sa marque, OSO System, est membre du mouvement 1% for the Planet et reverse, à ce titre, 1% de son chiffre d’affaires à des organisations de protection environnementale chaque année.

 

La table Oso est disponible sur le site https://oso-system.fr et coûte entre 240 et 300 €.

 

La Table OSO est disponible dans les couleurs suivantes : 

  • Couleurs disponibles : 4 teintes de bois certifiés PEFC (hêtre, sycomore, frêne ou noyer) ou plexiglass (blanc ou rouge)
  • Largeur : 450 mm / Longueur : 550 mm / Épaisseur : 10 mm
  • Poids supporté : 10 kg…largement de quoi prendre un apéro entre amis, mais aussi de travailler avec son ordinateur portable.

Pour profiter encore davantage de votre petit coin extérieur, découvrez la gamme de tables OSO, pour travailler, boire l’apéritif, lire au soleil.

Si vous rêvez d’un extérieur et que vous avez des envies de déménager, pensez à nous, Homelike Home déniche le bien immobilier de vos rêves, aussi bien à Paris, Grand Paris, Aix en Provence, Bordeaux, Lille, Lyon, Nice, Normandie…